Qu’est-ce que la dystonie

La dystonie est une maladie neurologique qui se caractérise par des contractions musculaires involontaires. Elle peut toucher différents muscles du corps et provoquer des troubles de la posture, de la déglutition ou encore de la parole.

La dystonie peut être primaire ou secondaire. Dans le cas d’une dystonie primaire, il s’agit d’une maladie génétique ou d’une maladie neurologique. Dans le cas d’une dystonie secondaire, il s’agit d’un trouble lié à une autre pathologie (trouble psychologique, traumatisme crânien…).

SEP (1/3) : Qu'est-ce que la sclérose en plaques ?

Qu’est-ce que la dystonie ?

La dystonie est un trouble moteur chronique, c’est-à-dire qu’il dure depuis plus de 6 mois. Elle se caractérise par des contractions musculaires involontaires, appelées contractures. Ces dernières peuvent toucher le visage, les mains et les pieds. Elles sont souvent associées à une sensation de brûlure ou de démangeaison.

Les contractures peuvent être très douloureuses pour la personne qui en est atteinte.

La dystonie entraîne également des troubles du sommeil et provoque des difficultés pour s’alimenter ou pour se vêtir. Ces symptômes doivent être pris au sérieux, car ils peuvent engendrer une incapacité totale ou partielle dans la vie quotidienne. Dans la plupart des cas, la dystonie apparaît après un traumatisme crânien (accident vasculaire cérébral), une tumeur cérébrale ou certaines maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson ou l’atrophie multisystématisée (AMS).

Les anticonvulsivants et certains antidouleurs peuvent aider à atténuer les symptômes de la dystonie, mais il n’existe pas encore de traitement spécifique efficace contre ce trouble moteur chronique grave qui ne répond pas aux traitements usuellement utilisés contre les maladies neurologiques plus connues telles que Parkinson et Alzheimer.

Quels sont les symptômes de la dystonie ?

La dystonie est un trouble neurologique qui se manifeste par des contractions involontaires, des spasmes et de la rigidité musculaire. Cette maladie peut aussi être accompagnée d’une perte de contrôle sur le corps.

La dystonie peut avoir différents symptômes : mouvements incontrôlables, crampes musculaires, raideurs, tremblements et spasmes. Ces troubles sont parfois associés à une sensation d’inconfort au niveau de la tête ou du cou. Dans certains cas, les personnes atteintes de dystonie ressentent également des douleurs musculaires ou articulaires.

Les symptômes de la dystonie peuvent varier en fonction du type de dystonie et des zones touchées (tête/cou).

Les personnes atteintes de dystonies ont également souvent tendance à être nerveuses ou anxieuses car elles ne savent pas pourquoi elles ont ces symptômes.

Lorsque la cause est connue, les traitements pharmacologiques permettent généralement d’améliorer les symptômes rapidement. Si vous ressentez l’un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre médecin afin qu’il puisse confirmer le diagnostic et vous proposer un traitement adapté.

Quelle est la cause de la dystonie ?

En moyenne, les personnes souffrant de dystonie témoignent d’une sensation de raideur.

Les symptômes sont différents pour chaque personne, mais ils peuvent être assez graves et causer des douleurs au dos, aux bras et aux jambes. En général, cette maladie affecte les muscles du cou et de la nuque.

La dystonie est une affection neurologique qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Elle se caractérise par un dysfonctionnement du système nerveux central entraînant un affaiblissement progressif des muscles. Cette pathologie peut se déclarer à n’importe quel âge et toucher aussi bien les hommes que les femmes. Dans la majorité des cas, la dystonie apparaît chez l’enfant ou l’adolescent avant de disparaître vers l’âge adulte.

Les causes exactes de la maladie demeurent inconnues même si certains facteurs semblent jouer un rôle important dans son apparition :

L’exposition fréquente au soleil (lors d’activités extérieures ou sur le lieu de travail),

Les conséquences dépendent du type de dystonie dont vous souffrez. Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou à prendre rendez-vous avec votre neurologue afin qu’il puisse déterminer avec précision le type de dystonies dont vous souffrez.

Y at-il un traitement pour la dystonie ?

La dystonie est une maladie qui affecte les muscles et peut avoir de nombreux symptômes.

La dystonie cervicale, par exemple, provoque des spasmes dans le cou ou dans le visage.

La dystonie peut également affecter les mains, les bras ou la poitrine.

La dystonie peut être causée par un problème au cerveau (dystonie primaire) ou par une blessure à la tête (dystonie secondaire).

Les patients souffrant de dystonie peuvent ressentir des fourmis dans les mains et les pieds, des engourdissements dans les doigts et les orteils, des raideurs musculaires sévères ainsi que des contractures. Ces symptômes peuvent survenir soudainement ou se développer lentement pendant plusieurs années. On ne connaît pas encore l’origine exacte de la dystonie primaire ni sa cause exacte chez un patient donné. Cependant, il y a quelques facteurs qui ont été associés aux cas de dystonies : Une blessure à la tête grave Une infection du cerveau L’exposition à certains produits chimiques Une pression trop forte sur le cou Des troubles neurologiques génétiques Une inflammation du nerf vague Un accident vasculaire cérébral L’utilisation de certains médicaments Lorsque vous souffrez de douleurs chroniques au cou ou au dos, votre médecin pourrait vous recommander un traitement contre la douleur spécifique pour soulager votre douleur.

La dystonie peut-elle être bénigne ou grave ?

La dystonie est une affection neurologique qui entraîne des contractions et des spasmes musculaires involontaires, parfois douloureux.

La dystonie peut avoir de nombreuses causes, mais elle touche le plus souvent les personnes âgées. Elle peut être bénigne ou grave, selon l’importance des symptômes et du fonctionnement du système nerveux.

Les médecins distinguent plusieurs types de dystonies :

  • la dystonie primaire
  • la dystonie secondaire
  • les troubles associés

Quels sont les facteurs de risque de la dystonie ?

La dystonie est une maladie qui peut affecter les mouvements oculaires et provoquer des tremblements.

La dystonie est souvent associée à un trouble neurologique appelé syndrome de Gilles de la Tourette, qui se manifeste par des tics involontaires, tels que le fait d’agiter les mains ou de secouer la tête et peut entraîner une rigidité musculaire. Cette rigidité peut être douloureuse pour la personne atteinte, ce qui génère chez elle un besoin impérieux d’effectuer des mouvements répétitifs et incontrôlés.

Les facteurs de risque sont nombreux :

  • Le sexe masculin
  • L’âge (plus on avance en âge, plus il y a de risques)
  • Une infection virale comme l’herpès
  • Un traumatisme crânien

Quels sont les types de dystonie ?

Il existe deux grands types de dystonies : les dystonies neurovégétatives et les dystonies neurochimiques.

Les dystonies neurovégétatives sont causées par des dysfonctionnements au niveau des centres nerveux et du système nerveux autonome (système qui gère les fonctions automatiques de l’organisme). Par exemple, la maladie de Parkinson est un trouble neurologique dû à une dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques. Ces neurones ne produisent plus assez de dopamine pour permettre aux cellules cibles, notamment le striatum, d’assurer leur fonction.

Les symptômes principaux sont la rigidité musculaire et la difficulté à contrôler certains mouvements. On retrouve également une grande fatigabilité ainsi que des troubles du sommeil et de l’appétit.

La maladie d’Alzheimer est un trouble neurologique dû à une destruction progressive des cellules du cerveau appelée « dégénérescence neuronale ». Cette maladie touche plus précisément certaines zones du cerveau comme l’hippocampe ou le cortex entorhinal. Parmi les symptômes on retrouve notamment des pertes de mémoire, une altération du jugement ainsi qu’une perturbation comportementale importante pouvant conduire à une confusion mentale voire au passage à l’acte suicidaire. Enfin, le syndrome parkinsonien est un ensemble de symptômes touchant principalement les personnes âgés (plus fréquemment après 70 ans), qui peut être causée par différents facteurs tels qu’une infection virale (herpès), une inflammation ou encore la prise répétée d’un même traitement (millepertuis).

La dystonie est un trouble neurologique qui se caractérise par des contractions musculaires involontaires. Il s’agit d’un dysfonctionnement du système nerveux central. La dystonie affecte en particulier les muscles de la face, des mains et des pieds. Elle peut être primaire ou secondaire à une autre maladie.

Qu'est ce que la dystonie aiguë?