Oncologie gynécologique

L’oncologie gynécologique est la spécialité médicale qui s’occupe des cancers touchant les organes génitaux féminins (utérus, ovaires, trompes de Fallope, vagin). Cette spécialité prend en charge les patientes atteintes d’un cancer du sein, de l’ovaire ou de l’endomètre.

L’oncologie gynécologique est une spécialité médicale qui s’occupe des cancers touchant les organes génitaux féminins (utérus, ovaires, trompes de Fallope, vagin). Cette spécialité prend en charge les patientes atteintes d’un cancer du sein, de l’ovaire ou de l’endomètre.

ONCOnseil – Présentation de l'unité d'expertise en oncologie vétérinaire

Types de cancer gynécologique

Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers chez la femme.

Il représente entre 30 et 40% de tous les cancers féminins.

Symptômes des cancers gynécologiques

Les cancers gynécologiques sont des cancers qui touchent le système reproducteur féminin.

Ils peuvent être localisés au niveau de l’utérus, du col de l’utérus, des ovaires ou encore du sein. Ces cancers peuvent survenir à tout âge et ils sont souvent dus à une exposition aux radiations ionisantes (rayons X). Toutefois, les risques augmentent avec la prise de pilules contraceptives par voie orale et avec les traitements hormonaux substitutifs.

La meilleure façon de prévenir ces types de cancer est d’avoir un bon contrôle gynécologique régulier et si possible, un suivi mamographique régulier.

Les signes avant-coureurs qui doivent vous alerter sont :

  • Des saignements vaginaux anormaux
  • Une modification du cycle menstruel
  • Des douleurs inhabituelles pendant les rapports sexuels

Causes des cancers gynécologiques

Le cancer du sein est un cancer qui touche principalement les femmes. C’est le plus fréquent des cancers gynécologiques chez la femme et il est aussi le plus meurtrier.

Il peut survenir à n’importe quel âge, mais il est plus fréquent chez les femmes qui ont entre 40 et 49 ans.

Il faut savoir que dans 80% des cas, le cancer du sein est lié au facteur hormonale. En effet, l’œstrogène stimule la croissance des cellules mammaires ce qui favorise la multiplication de ces cellules cancéreuses.

Les facteurs environnementaux jouent également un rôle important dans l’apparition de ce type de cancer, car une forte exposition au soleil favorise l’apparition du cancer du sein. Mais malheureusement, même si on parvient à identifier les causes principales des cancers gynécologiques, elles ne constituent pas pour autant une assurance contre leur apparition.

Diagnostic des cancers gynécologiques

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme.

Il touche une personne sur 8 chaque année dans notre pays et tue une femme sur 9. Une des causes principales de ce type de cancer est l’absence ou le retard du diagnostic . En effet, les symptômes sont souvent peu spécifiques et peu identifiables par un médecin généraliste, qui pratique rarement des examens complémentaires.

La mammographie permet de diagnostiquer ces cancers à un stade débutant, c’est-à-dire avant que les cellules cancéreuses aient envahi les ganglions lymphatiques ou atteint d’autres organes (métastases). Un dépistage systématique par mammographie est recommandé chez les hommes et chez les femmes ayant un risque élevé de développer un cancer du sein, soit en raison d’un certain nombre de facteurs biologiques (gènes BRCA1 ou BRCA2), soit en raison d’une histoire familiale ancienne. Ce risque augmente si vous avez eu des antécédents personnels ou familiaux de :

  • Cancer du sein
  • Des antécédents familiaux de cancer du sein
  • Dosage hormonal indiquant une absence d’œstrogènes pendant au moins 5 ans

Stades des cancers gynécologiques

Il touche une femme sur neuf au cours de sa vie. C’est un cancer qui progresse rapidement, et il est important de savoir qu’il existe différents stades de ce type de cancer.

Le diagnostic du cancer du sein est souvent réalisé à un stade avancé, ce qui signifie que les chances de guérison sont minimes. Par conséquent, il est essentiel d’avoir des informations détaillées sur chaque stade afin de pouvoir commencer le traitement le plus tôt possible.

Traitement des cancers gynécologiques

Le cancer du sein est le cancer gynécologique le plus fréquent chez les femmes.

Il faut savoir que la plupart des cancers du sein sont causés par une mutation génétique sur un des deux chromosomes 15 ou 17.

Les femmes qui possèdent ces deux mutations ont un risque accru de développer ce type de cancer. Elles sont également sujettes à d’autres types de cancers gynécologiques, tels que le cancer de l’ovaire, du col utérin et même du vagin.

Le traitement des cancers gynécologiques est souvent similaire à celui des autres types de cancers, comme les hommes et les enfants.

Il existe évidemment différents traitements pour chaque type de cancer gynécologique :

  • Chimiothérapie
  • Hormonothérapie
  • Opératoire

Réhabilitation après un cancer gynécologique

La réhabilitation après un cancer gynécologique est une opération qui permet de soulager les douleurs physiques et de retrouver progressivement son intégrité physique. Cependant, cette intervention peut être longue et nécessiter des soins spécifiques à sa réalisation.

L’intervention dure en moyenne 3 semaines, selon la nature du traitement subi. Avant l’opération, il faut bien évidemment prendre le temps de se présenter au chirurgien afin qu’il puisse appréhender votre état corporel, vos antécédents mais aussi vos besoins pour que l’opération soit la plus appropriée possible.

Il est important que vous soyez acteur du processus car c’est en connaissant votre corps et ses besoins que l’on détermine les objectifs de l’intervention. Une fois toutes les informations collectés, le chirurgien vous propose un projet personnalisée qui répondra à votre problématique principale : le résultat attendu (amincissement ou rondeur), le type d’anesthésie (locale ou générale), la durée d’hospitalisation (de 1 jour à 5 jours) ainsi que le type d’anesthésie (locale ou générale).

Prévention des cancers gynécologiques

Les cancers gynécologiques sont des types de cancer qui touchent le corps de la femme et notamment les organes génitaux. Dans cette catégorie, on retrouve entre autres les cancers du col utérin, du vagin et du sein.

Les tumeurs malignes dans le sein peuvent être très agressives et métastasent souvent au niveau des ganglions lymphatiques ou même d’autres régions. C’est pourquoi il est important de faire un dépistage précoce chez une femme qui a une famille à risque, car ce type de cancer peut être évité grâce à certains comportements simples comme l’abstinence de tabac et l’utilisation d’un contraceptif efficace.

Le dépistage précoce permet donc d’identifier plus facilement les facteurs qui favorisent la survenue d’un cancer du sein avant qu’il ne soit trop tard. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer du sein est le type de cancer qui touche le plus souvent les femmes, avec environ 1 million 500 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année. En France, on estime que 53 980 personnes ont été atteintes en 2012 par ce type de cancer, dont 7 800 hommes touchés par ce type de maladie contre 46 220 femmes atteintes par ce type de pathologie (source : INCa).

Le cancer du col de l’utérus est le plus fréquent des cancers gynécologiques. Il s’agit d’une maladie qui touche les cellules du col de l’utérus, c’est-à-dire les cellules qui tapissent la cavité utérine.