Oncologie vétérinaire

L’oncologie vétérinaire est la spécialité médicale qui s’occupe des tumeurs et cancers chez les animaux. Elle fait partie de la médecine interne, c’est-à-dire qu’elle se charge des maladies touchant l’organisme entier, et non pas un organe en particulier.

L’oncologie vétérinaire est donc une branche de la médecine interne. Cette discipline nous permet de soigner les animaux atteints de tumeurs ou de cancer, et d’en comprendre leur origine.

1 L'oncologie integrative Dr Jean Loup Mouysset

Cancer chez les chiens

Il n’est pas rare de voir des chiens souffrir d’un cancer. Certaines races sont plus à risque que d’autres, mais tous les chiens peuvent développer un cancer à un moment où l’autre.

Lorsqu’un maître détecte les premiers signes du cancer chez son animal de compagnie, il est important de consulter rapidement un vétérinaire afin qu’il puisse poser le bon diagnostic et recommander une thérapie adaptée.

Le traitement sera plus efficace s’il est administré rapidement après la confirmation du diagnostic.

Les facteurs suivants augmentent le risque de développer un cancer chez votre chien :

  • Race
  • Génétique
  • Poids
  • Âge

Cancer chez les lapins

Le cancer chez les lapins est une maladie assez fréquente.

Il peut être causé par de nombreux facteurs, tels que des virus, des parasites ou même dû au mode de vie du lapin. Bien que cette maladie soit généralement bénigne, elle peut affecter la santé et le bien-être du lapin. Si le vôtre présente des symptômes alarmants, il faut agir rapidement afin de l’aider à se rétablir le plus vite possible.

Les symptômes du cancer chez les lapins ne sont pas spécifiques et pourraient facilement être confondus avec d’autres problèmes de santé.

La plupart des cancers chez les lapins se manifestent par :

  • Une perte de poids
  • Des troubles digestifs
  • Un changement dans l’appétit
  • Des vomissements
  • Une diarrhée

Cancer chez les rats

La tumeur est une forme de cancer qui se développe dans les tissus non-médullaires, à savoir : les os, le cartilage, les muscles ou encore la peau. On distingue différents types de tumeurs : les tumeurs bénignes (les plus courantes) et les tumeurs malignes.

Les tumeurs bénignes sont des excroissances localisées qui ne menacent pas l’intégrité du corps. Elles ont tendance à grossir lentement et à disparaître d’elles-mêmes.

Les tumeurs malignes sont des excroissances localisées qui menacent l’intégrité du corps. Ce type de tumeur est appelée un carcinome (cancer du sein chez la femme).

Il existe également des cancers dont le pronostic est particulièrement réservé, il s’agit notamment des sarcomes (cancer des os), métastases (cancer généralisés), lymphomes ou encore leucémies.

Cancer chez les hamsters

Les tumeurs sont des excroissances anormales qui se développent à l’intérieur de la peau, des muscles ou des organes.

Les tumeurs chez les hamsters proviennent généralement d’une mauvaise alimentation. Par exemple, une nourriture trop riche en matières grasses ou une quantité insuffisante de fibres végétales. Si votre hamster présente des symptômes alarmants, comme par exemple une chute du poids corporel et un manque d’appétit malgré une alimentation adéquate, il est important de consulter un vétérinaire.

Cancer chez les gerbilles

Les tumeurs sont l’une des principales causes de mortalité chez les gerbilles. Ces dernières peuvent être détectées à un stade précoce, ce qui permet d’agir plus rapidement et de traiter avec plus de succès. Cependant, seule une consultation régulière chez le vétérinaire permet la détection précoce des tumeurs. Dans cette optique, il est important de connaître les symptômes qui doivent vous alerter sur l’apparition possible d’une tumeur.

Les symptômes suivants doivent vous alerter :- Une modification du comportement (somnolence, manque d’appétit, difficultés à marcher ou à grimper)- Un changement au niveau des couleurs (les poils deviennent foncés ou blancs) – Une modification de la forme des os – Des saignements internes ou externes- Des douleurs au niveau de la zone touchée En cas de suspicion avérée, veillez à consulter votre vétérinaire au plus vite afin qu’il puisse identifier la cause exacte du changement brutal du comportement et déterminer si une intervention chirurgicale est nécessaire pour soigner la tumeur.

Cancer chez les chinchillas

Un chinchilla peut développer un cancer, tout comme n’importe quel animal.

La maladie touche plus particulièrement les chinchillas auxquels on a donné une alimentation industrielle à base de céréales.

Il est important de savoir que le cancer du chinchilla est souvent associé à l’alimentation, ce qui fait de la mauvaise nourriture une cause majeure dans la propagation de la maladie chez cet animal.

Il est important de garder en tête que le cancer peut être présent chez d’autres animaux, notamment chez les chats et chez les humains.

Le risque pour un chien ou un chat d’être atteint par le cancer augmente avec l’âge. Dans certains cas, il est possible que le chien ou le chat soit porteur du gène responsable du cancer sans jamais développer la maladie.

Lorsque vous achetez votre chinchilla ou votre furet, informez-vous sur son historique médical afin d’avoir une idée des antécédents familiaux et individuels de santé concernant l’animal en question.

Vérifiez également ses yeux pour voir s’ils ne présentent pas des anomalies (par exemple : cataractes). Un examen complet permet aussi d’identifier si l’animal souffre déjà d’une infection chronique (par exemple : parasites internes). Si tel est le cas, il faut traiter l’animal avant qu’il ne puisse contracter une infection chronique grave due au virus West Nile. Cette condition peut conduire au décès rapide du sujet infecté et se répand rapidement à travers les États-Unis et au Canada depuis 2006.

Cancer chez les furets

Le cancer chez les furets peut être provoqué par différents facteurs, tels que l’âge, l’alimentation et l’environnement.

Le cancer est une maladie qui touche un grand nombre d’espèces animales. En matière de santé animale, le cancer des furets est une maladie fréquente.

Il est important de noter que ce type de cancer se développe beaucoup plus rapidement chez les furets jeunes.

Il faut faire attention à ce que l’on peut dire. Il est très facile de se faire piéger par des termes techniques ou scientifiques dont le sens n’est pas toujours clair. Il ne faut pas hésiter à bien poser les questions.