Démence et Parkinson : les deux faces de la même maladie

La démence est une maladie qui touche le cerveau. Elle se manifeste par des troubles de la mémoire, du raisonnement, de l’orientation et du jugement.

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus connue de démence. Parkinson est une maladie neurodégénérative qui affecte les neurones dopaminergiques du cerveau, provoquant des tremblements au repos et une rigidité musculaire.

Les causes de la démence et du Parkinson

La démence et le Parkinson sont deux maladies neurologiques qui touchent environ une personne sur quatre à un moment donné de sa vie. Ces maladies sont souvent liées à des facteurs génétiques, mais elles peuvent aussi être causées par d’autres facteurs. Dans la plupart des cas, on ne connaît pas les raisons exactes qui conduisent à ces maladies.

Il est également difficile d’identifier les causes exactes de ses troubles neurologiques. On sait toutefois que certains facteurs entrent en jeu, tels que la pollution, l’alimentation ou encore l’exposition aux pesticides.

Les travaux scientifiques ont permis de mieux comprendre les causes de cette pathologie et les moyens pour la combattre. Certains scientifiques pensent que le mode de vie moderne pourrait être un facteur clé dans l’apparition du Parkinson et des autres troubles neurodégénératifs1. En effet, il semblerait que la consommation excessive d’alcool (particulièrement chez les femmes) soit associée à une augmentation des risques d’apparition du Parkinson.1

L’impact de la démence et du Parkinson sur la vie quotidienne

La démence et le Parkinson sont des maladies de plus en plus fréquentes, mais qui restent mal connues.

Il existe d’ailleurs bien souvent un retard important entre l’apparition des premiers symptômes et la prise en charge thérapeutique.

Les personnes atteintes de ces pathologies éprouvent des difficultés à réaliser les gestes quotidiens comme ouvrir une porte, prendre un objet, etc. Pour que les personnes atteintes soient autonomes au maximum, il est conseillé de prévoir quelques aménagements spécifiques pour leur permettre de vivre chez elles aussi longtemps que possible.

Les symptômes de la démence et du Parkinson

  • la démence : la maladie d’Alzheimer et les autres formes de démence, ainsi que les troubles apparentés
  • le Parkinson : la maladie de Parkinson

Le diagnostic de la démence et du Parkinson

Le diagnostic de la démence et du Parkinson est difficile. Les symptômes varient d’un patient à l’autre. Le diagnostic nécessite une série d’examens médicaux, notamment un examen physique, des tests de vision et un bilan sanguin. Un neurologue peut également prescrire d’autres examens pour confirmer le diagnostic. Il existe deux types principaux : La maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence, elle touche environ 60 % des personnes atteintes de démence aux États-Unis et représente 90 % des cas de démence chez les Amérindiens âgés de plus de 70 ans. Parfois appelée « maladie du vieillissement » ou « perte progressive des fonctions mentales », la maladie d’Alzheimer consiste en une perte progressive des fonctions cognitives (perte des souvenirs, difficultés à parler ou à reconnaître certaines personnes) entraînant une altération du comportement qui peut aller jusqu’à rendre les tâches quotidiennes difficiles voire impossibles à accomplir sans aide extérieure (détérioration psychomotrice). La maladie de Parkinson est une affection neurologique chronique caractérisée par l’atrophie progressive et irréversible du cerveau liée au vieillissement ou encore par une intoxication toxique provoquant ce type d’atrophies cérébrales (notamment au niveau du cervelet). Elle se produit généralement après 65 ans mais peut survenir beaucoup plus tôt chez certains patients dont le mode de vie est particulièrement agressif pour leur système nerveux central (alcoolisme, toxicomanies…).

Le traitement de la démence et du Parkinson

La maladie d’Alzheimer est la démence la plus fréquente.

L’incidence de cette maladie augmente avec l’âge.

La population des personnes âgées va doubler dans les vingt prochaines années et, au cours des quarante prochaines années, le nombre de personnes atteintes devrait tripler.

Le coût mondial estimé de cette maladie pourrait s’élever à 672 milliards USD en 2030. En raison du vieillissement général de la population, le nombre de cas d’Alzheimer ne fera qu’augmenter au cours des prochaines décennies.

Les chiffres sont impressionnants : 1 million de personnes souffrent d’une forme ou d’une autre de démence aux États-Unis et il y aurait 200 000 nouveaux cas par an (environ 25% des cas). Une étude récente menée par un chercheur américain, M. David Perry, a montré que le taux de présence du virus Alzheimer chez les patients était significativement supérieur à celui observé chez les sujets normaux (8% contre 2%). Au total, ce sont 7 millions de personnes qui seraient touchés par la maladie d’Alzheimer aux États-Unis (soit une augmentation moyenne annuelle comprise entre 3 et 4 %) ; sur les 16 millions de patients Alzheimer recensés en France, il y aurait 600 000 nouveaux cas chaque année.

La prévention de la démence et du Parkinson

La démence et le Parkinson sont des pathologies qui affectent les fonctions cognitives.

Les personnes atteintes de ces maladies ont souvent une vie active, mais passent parfois plus de temps à l’hôpital qu’à la maison. Cependant, leur qualité de vie peut être considérablement améliorée si elles sont correctement traitées et si elles reçoivent un traitement approprié. En Amérique du Nord, environ 8 millions de personnes sont atteintes d’une forme ou d’une autre de démence.

Les estimations indiquent que ce nombre devrait passer à 50 millions dans 20 ans.

La réadaptation après une démence et un Parkinson

Lorsqu’une personne est atteinte de démence ou de Parkinson, il est important pour elle d’être informée sur les options de réadaptation qui s’offrent à elle. Bien que la plupart des démences et des maladies du Parkinson soient progressives, vous pouvez toujours adapter votre maison pour lui permettre de continuer à fonctionner au mieux.

Il existe différentes mesures que vous pouvez prendre pour aider une personne atteinte de démence ou de Parkinson à faire face aux conséquences physiques et psychologiques qu’elle subit.

Vous pouvez également envisager un programme d’intervention précoce pour les personnes âgées afin d’encourager la réadaptation fonctionnelle .

Les options qui sont disponibles actuellement en matière de réadaptation peuvent inclure :

  • Les programmes d’acquisition des aptitudes
  • Les programmes visant à améliorer l’aptitude physique
  • Les services offerts par des ergothérapeutes

La vie avec la démence et le Parkinson

La démence et le Parkinson sont des maladies qui touchent les personnes âgées. Elles se manifestent par la perte progressive des fonctions mentales et physiques, ce qui est souvent accompagné de troubles du comportement.

Les personnes atteintes de ces maladies présentent aussi un risque plus élevé de développer d’autres pathologies, telles que la dépression ou l’anxiété.

Lorsqu’une personne est diagnostiquée comme ayant une démence ou un Parkinson, elle peut être sujette à des changements importants au niveau de son état mental et physique.

Les symptômes les plus courants sont : 

  • Déficit cognitif progressif
  • Perte progressive d’indépendance
  • Troubles mnésiques (perte de capacité à retenir des informations)
  • Troubles du langage
  • Troubles de l’humeur (douleurs chroniques, apathie, anxiété)

Alimentation ultra transformée : péril dans l’assiette ! – 36.9°

La maladie d’Alzheimer est un vrai problème de santé publique. Mais il faut savoir que dans la plupart des cas, la maladie de Parkinson est une conséquence de la première.