Soins dentaires : comment bien les choisir

La médecine odontologie est une spécialité de la médecine qui s’occupe des pathologies des dents et des gencives. Elle a pour but de diagnostiquer, traiter et prévenir les maladies bucco-dentaires.

La médecine dentaire est une spécialité de la médecine qui s’occupe des pathologies des dents et des gencives. Elle a pour but de diagnostiquer, traiter et prévenir les maladies bucco-dentaires.

Sommaire

L’histoire de la médecine dentaire

Le premier dentiste a été découvert en Égypte, il y a plus de 5000 ans.

Les premières preuves d’être humain ayant une dentition sont apparues environ 8 000 ans avant Jésus Christ.

La médecine dentaire peut être définie comme l’art de traiter les maladies et les dysfonctionnements qui affectent la bouche, le visage et les dents des patients. En raison de l’importance que jouent ces organes pour la santé générale, cette discipline est considérée comme une branche de la médecine. De nos jours, la médecine dentaire englobe un large éventail de pratiques cliniques : chirurgie buccale (par exemple extraction des dents), mais également implantologie ou endodontique (traitement des infections). On distingue trois grands domaines :

  • La chirurgie buccale
  • L’implantologie
  • La parodontologie

La structure de la dent

La structure de la dent est constituée d’une pulpe, d’un émail et d’une dentine.

L’émail est la couche externe de la dent.

Il protège les structures internes de la dent.

La pulpe est une masse blanchâtre qui constitue le centre de chaque dent. Elle contient des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses.

La dentine est la partie interne de la dent, c’est-à-dire sa couche minérale. Elle renferme les canaux radiculaires et le canal pulpaire (partie interne du canal).

Le canal pulpaire permet à l’organisme d’accéder aux nerfs qui se trouvent à l’intérieur de la dent pour transmettre au cerveau les informations sur ce qui se passe à l’extérieur de l’organisme.

Les glandes salivaires, situées sous l’émail, produisent un fluide pour aider à nettoyer l’intérieur des dents; ils participent aussi à leur reminéralisation par le biais du fluor qu’ils contiennent naturellement.

Les différents types de dents

Il existe deux types de dents : les dents permanentes et les dents temporaires.

Les dents permanentes sont celles qui restent à vie sur votre dentition. Elles sont composées principalement du fond de la bouche, soit l’appareil dentaire.

Les dents temporaires, quant à elles, ne sont présentes que pour une durée limitée. Ce sont des dents qui tombent ou qui poussent en fonction de l’âge ou des changements hormonaux chez le bébé.

Lorsque vos premières molaires permanentes apparaissent, cela signifie que vous avez entre six mois et un an.

Vos molaires permanentes peuvent être divisées en quatre parties : la racine (le long du bord supérieur), la couronne (la partie visible), la molaire elle-même (la partie visible) et le collet (le bord inférieur). Chaque dent est composée de plusieurs couches : la couronne, l’intrados et l’extrados.

La couronne est cette partie visible que nous voyons lorsqu’une dent est allumée ou exprimée.

L’intrados est le tissu situé à l’intérieur de la dent ; il fait également partie intégrante de sa forme générale et se compose principalement des nerfs sensitifs et moteurs présents au niveau des muqueuses buccales.

L’extrados est le tissu situé à sa surface externe ; il se compose essentiellement du tissu conjonctif, ainsi que des glandes salivaires et parodontales qui contribuent au maintien de son état hydratant naturel.

La carie dentaire

La carie dentaire est une maladie qui peut toucher les dents, mais aussi les gencives. Elle est souvent la conséquence d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

La carie dentaire se manifeste par un dépôt de plaque dentaire sur la surface des dents et des gencives. Cette plaque dentaire est constituée de bactéries et de sucres provenant des aliments que nous consommons.

Les bactéries transforment le sucre en acide lactique. Ces acides attaquent l’émail, c’est-à-dire la couche protectrice de la dent, puis pénètrent à travers l’émail pour atteindre la dentine. Celle-ci constitue le nerf de la dent et elle est très sensible aux agressions extérieures comme le froid ou le chaud, mais également au stress ou à certains médicaments qui modifient le pH de la bouche.

La carie présente donc différentes formes : elle peut être superficielle ou profonde.

La gingivite

La gingivite est une inflammation de la gencive, c’est-à-dire l’épaississement et le gonflement des gencives. Elle peut être causée par différents facteurs : des problèmes dentaires comme les caries ou les abcès, des mauvaises habitudes alimentaires comme le tabagisme ou une consommation excessive de sucreries.

La gingivite peut également être liée à d’autres pathologies telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou encore les troubles du système immunitaire.

La pulpite

Le terme pulpite désigne une inflammation de la pulpe d’une dent.

Il s’agit d’une infection bactérienne de la racine de dent, c’est-à-dire l’endroit où se trouve le nerf et les vaisseaux sanguins qui irriguent la dent. Elle est souvent provoquée par des caries profondes ou des abcès et peut être difficile à traiter.

Le plus souvent, la pulpite débute par un gonflement et une sensibilité locale au chaud ou au froid.

La douleur est plus forte lorsque la personne mange ou boit, elle peut même irradier vers les oreilles ou vers le cou.

Lorsque les symptômes sont importants, il existe un risque que les tissus pulpaires soient infectés, ce qui entraîne alors une infection générale du corps (septicémie).

La situation est particulièrement grave pour les enfants dont le système immunitaire n’a pas encore atteint son apogée, car ils ont tendance à contracter plus facilement cette infection.

Les adultes en bonne santé ne meurent pas toujours d’une pulpite, mais cette infection représente toutefois un risque important de complications graves pouvant aller jusqu’à causer votre mort si elle n’est pas traitée rapidement. : Comment réussir sa première année universitaire ? La rentrée universitaire approche à grands pas ! Vous êtes sur le point de passer votre première année universitaire ? Si vous avez besoin d’aide pour organiser votre premier semestre universitaire, voici quelques conseils pour réussir sa première année ! Avant toute chose, il est important de faire attention aux études que vous allez suivre. En effet, celles-ci doivent correspondre à v

L’abcès dentaire

L’abcès dentaire est une infection qui peut toucher la gencive, l’os ou les tissus mous du palais.

Lorsqu’on ressent un gonflement et une douleur à la mâchoire, sans prendre en compte des symptômes tels que le saignement de la bouche ou encore une fièvre élevée, il faut consulter rapidement un spécialiste. Un abcès dentaire peut être provoqué par un choc physique sur les dents ou par l’ingestion d’aliments trop acides ou trop sucrés.

Lorsque l’infection se déclare, on remarque souvent une tache blanche au niveau de la racine de la dent concernée.

La dent devient alors sensible au contact, ce qui provoque le gonflement et l’apparition d’une zone rougeâtre autour de cette racine infectée. Dans certains cas, l’abcès dentaire peut s’étendre jusqu’à atteindre le sinus maxillaire ou mandibulaire et engendrer des complications graves comme une infection pulmonaire1.

La radiographie dentaire

La radiographie dentaire est un outil de diagnostic qui permet de détecter les caries et les maladies des gencives. Elle permet notamment de dépister la présence éventuelle d’une infection, d’un abcès ou encore d’une fracture à la suite d’un accident.

La radiographie dentaire est aussi utile pour diagnostiquer une fissure sur une obturation, vérifier l’alignement des dents, mesurer la hauteur d’os entre la mâchoire supérieure et inférieure et enfin observer le volume du cerveau chez le nouveau-né.

Le prix ? Les tarifs varient selon le type de matériel utilisé (panoramique dentaire, tomographie volumique numérisée ou tomodensitométrie) et selon le lieu où elle est effectuée. On peut s’attendre à payer entre 100€ et 500€.

Comment est née la médecine légale ? – Le Magazine de la Santé

Pour conclure sur le contenu de cet article, la médecine dentaire est un domaine très vaste. Il faut savoir que l’on peut faire des études médicales et s’orienter vers une carrière dentaire. Les études de médecine ne sont pas réservées qu’aux médecins et les dentistes ont également leur place dans ce milieu. Cependant, il faut savoir qu’il y a beaucoup plus d’offres d’emploi pour les dentistes que pour les autres professions du milieu médical.

VOIR  Piqûre de guêpe : que faire si votre bras enfle