Pourquoi l’asthme empire le soir ?

L’asthme est une maladie chronique qui affecte les voies respiratoires des personnes atteintes. Bien qu’elle puisse être gérée avec divers traitements et des changements de style de vie, l’asthme peut encore causer des symptômes désagréables et persister au fil du temps.
Un déclencheur commun pour les crises d’asthme est l’aggravation nocturne, qui se produit plus fréquemment la nuit. Les symptômes de l’asthme nocturne peuvent être particulièrement sévères et peuvent empêcher les personnes atteintes de dormir ou de respirer normalement pendant leur sommeil. Quels en sont les facteurs et les causes ?

Sommaire

Qu’est-ce que l’asthme nocturne ?

L’asthme nocturne désigne l’aggravation des symptômes et des crises d’asthme qui se produisent pendant la nuit. Les personnes asthmatiques peuvent être touchées à tout moment de la nuit, mais les symptômes sont souvent plus prononcés entre minuit et 6 heures du matin. Les symptômes varient d’une personne à l’autre, mais les symptômes courants comprennent :

  • Une toux sèche et constante qui peut réveiller le patient
  • Des difficultés à respirer, y compris une sensation d’oppression thoracique
  • Des sifflements lorsque vous respirez
  • Des douleurs thoraciques et des sensations de serrement
  • Une respiration rapide et saccadée
  • Une respiration superficielle
  • De la fatigue

Chez certains patients, ces symptômes peuvent s’aggraver si la personne ne peut pas trouver un soulagement immédiat. Si ces symptômes sont graves et répétés, il est capital de consulter un médecin. Le médecin pourra effectuer des tests pour déterminer la cause et prescrire un traitement.

L’asthme le soir est un problème courant chez les personnes atteintes d’asthme et il peut être difficile de trouver un moyen pour en atténuer les symptômes. Heureusement, la pratique régulière d’activités physiques peut aider à contrôler l’asthme et à maintenir une bonne capacité respiratoire. Cependant, il est capital de choisir le bon type de sport pour obtenir cet effet bénéfique pour l’asthme et cela dépendra des symptômes spécifiques de chaque individu. Dans ce cas, quel sport devrions nous pratiquer pour contrôler notre asthme ?

VOIR  Salmonelle et lait maternel : quels risques pour le bébé

Quels sont les facteurs de risque de l’asthme nocturne ?

Les causes possibles de l’asthme nocturne sont multiples. Les facteurs de risque peuvent inclure des allergies telles que le pollen et la fumée de cigarette, le tabagisme passif, les infections respiratoires, les irritants environnementaux, le stress et l’exercice. Les facteurs externes peuvent de plus jouer un rôle, tels que la qualité de l’air intérieur et le climat. La pollution de l’air, le pollen et les spores de moisissure peuvent tous aggraver les symptômes de l’asthme.

Les facteurs internes peuvent de plus augmenter le risque de symptômes d’asthme nocturne. Les hormones peuvent être un facteur, car les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir d’asthme nocturne. De plus, certaines personnes peuvent être plus sensibles aux variations de température et d’humidité, ce qui peut provoquer une crise d’asthme nocturne. Enfin, certains patients peuvent avoir un rythme circadien altéré, ce qui signifie que leur horloge interne est décalée et peut entraîner des symptômes d’asthme nocturne.

Quelles sont les interventions possibles pour prévenir l’asthme nocturne ?

Bien que l’asthme nocturne ne puisse pas être complètement évitée, certaines interventions peuvent aider à prévenir ou à atténuer les symptômes. Il est primordial de connaître ses déclencheurs et de limiter l’exposition à ces facteurs autant que possible. Par exemple, si l’allergie est un facteur, il est capital de consulter un allergologue pour évaluer les allergies et prescrire un traitement approprié. Les médicaments anti-inflammatoires peuvent de plus aider à prévenir les symptômes de l’asthme nocturne.

La qualité du sommeil est de plus un facteur important, car elle peut influencer la façon dont le corps réagit aux déclencheurs de l’asthme. Il est primordial de maintenir un sommeil réparateur et de veiller à ce que les habitudes de sommeil soient cohérentes. Cela peut inclure une alimentation saine et équilibrée, l’exercice et une heure fixe pour se coucher et se lever chaque jour. Il est de plus important de limiter la consommation de caféine et de cigarettes, car elles peuvent empêcher le corps de se détendre et de se reposer.

VOIR  La pollution de l'air solutions et conclusion

Enfin, certaines personnes peuvent trouver un soulagement de l’asthme nocturne en prenant des suppléments de mélatonine. La mélatonine est une hormone produite par le cerveau qui régule le rythme circadien et améliore la qualité du sommeil. En prenant des suppléments de mélatonine avant de se coucher, les personnes asthmatiques peuvent aider leur corps à mieux réagir aux déclencheurs de l’asthme et à prévenir les symptômes nocturnes.

En résumé : pourquoi l’asthme empire le soir ?

L’asthme nocturne peut rendre la vie difficile pour les personnes asthmatiques. Les symptômes peuvent être sévères et peuvent interférer avec la capacité du patient à respirer et à dormir correctement. Bien que l’asthme nocturne ne puisse pas être complètement évitée, il existe des interventions qui peuvent aider à prévenir ou à atténuer les symptômes. Les personnes asthmatiques doivent être conscientes de leurs déclencheurs, limiter autant que possible l’exposition à ces facteurs, et prendre des mesures pour améliorer la qualité de leur sommeil et leur rythme circadien.

En tenant compte de ces facteurs, les personnes asthmatiques peuvent réduire le risque de symptômes nocturnes et améliorer la qualité de leur sommeil. Mais qu’en est-il de la solution finale ? Comment éviter définitivement l’asthme nocturne ?