Site icon Aspros Sante

Les oméga 3 et la prévention des maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont parmi les plus dangereuses de notre temps. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ils sont responsables de 17,9 millions de décès chaque année dans le monde. Face à cette maladie, des recherches scientifiques se multiplient pour trouver des solutions efficaces. Parmi ceux-ci, les oméga trois sont progressivement étudiés pour leur potentiel préventif.

Les oméga 3 sont reconnus pour leur efficacité dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Mais quelle est la quantité recommandée d’oméga 3 par jour ? Afin de répondre à cette question et bien se nourrir, il est nécessaire de prendre en compte les recommandations nutritionnelles émises par les autorités sanitaires.

Sommaire

Quels sont les oméga 3s?

les oméga trois sont des graisses essentielles que notre corps ne peut pas produire seul. Ils se trouvent principalement dans les poissons gras comme les macarons, le thon ou le saumon, mais aussi dans les noix, les graines de lin et les huiles végétales. Il existe trois types d’oméga 3: acide alpha-linolénique (ALA), acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque (DHA).
Plusieurs études ont effectivement révélé que l’oméga 3 peut avoir des résultats bénéfiques sur la santé cardiovasculaire. L’EPA et le DHA, en particulier, semblent avoir des propriétés anti-inflammatoires, hypotensive et anti-thrombotiques, ce qui pourrait réduire la menace de maladies cardiovasculaires.

Comment les oméga 3 peuvent-ils éviter les maladies cardiaques?

Ils peuvent réduire le gonflement des capillaires, réduire la formation de caillots et abaisser la pression artérielle. Ces effets peuvent à leur tour réduire la menace de maladies cardiovasculaires telles que les accidents vasculaires cardiaques, les crises cardiaques et l’arrêt cardiaque.
Une étude de recherche 2018 publiée dans la revue Circulation a examiné les effets de l’apport en oméga 3 sur un échantillon de plus de 26 000 adultes aux États-Unis. Les résultats ont montré que ceux qui consomment régulièrement des oméga trois avaient un risque considérable plus faible de développer des maladies cardiovasculaires.

Comment inclure des oméga 3 dans leur régime alimentaire?

La meilleure source d’oméga 3 est le poisson gras. L’American Heart Association recommande de manger au moins deux portions de poisson par semaine pour obtenir les avantages. Si vous n’aimez pas le poisson ou si vous êtes végétarien, vous pouvez par ailleurs découvrir des oméga 3 dans les noix, les grains de lin, les huiles végétales et certains suppléments alimentaires. Néanmoins, il est fondamental de garder à l’esprit que les suppléments ne remplacent pas un régime alimentaire bien équilibré et varié.

Les oméga 3 peuvent-ils être nocifs pour la santé?

Bien que les oméga 3 soient généralement considérés comme sûrs, il est fondamental de ne pas les abuser. Des doses élevées peuvent entraîner des effets négatifs tels que des saignements excessifs ou une augmentation du taux de sucre dans le sang. D’autre part, les oméga 3 peuvent se connecter à certains médicaments, il est donc essentiel de parler avec un médecin avant de prendre des suppléments.

En conclusion: les oméga 3 sont-ils un service pour prévenir les maladies cardiovasculaires?

Bien que les résultats des études de recherche sur les oméga 3 ne soient pas encore conclusifs, il est clair que ces acides ont un potentiel considérable pour minimiser la menace de maladies cardiaques. En incluant des poissons gras dans votre régime alimentaire et en évitant de prendre des doses extrêmes de suppléments, vous pouvez aider à protéger votre coeur et votre système cardiovasculaire. Alors pourquoi ne pas essayer ? Votre cœur vous remercie. Il existe trois types d’oméga 3: acide alpha-linolénique (ALA), acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque (DHA).

Plusieurs études ont révélé que l’oméga 3 peut avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire.

Comment l’oméga 3 peut-il prévenir les maladies cardiovasculaires?

Les résultats ont révélé que ceux qui prenaient régulièrement de l’oméga 3 avaient un risque significativement plus faible de développer des maladies cardiovasculaires.
Bien que les résultats des études sur l’oméga 3 ne soient pas encore définitifs, il est clair que ces acides gras ont un potentiel considérable pour minimiser la menace de maladies cardiovasculaires.

Quitter la version mobile