Vieillissement cérébral normal : les changements qui se produisent avec l’âge

Le vieillissement cérébral normal est un phénomène naturel qui se produit chez tous les êtres humains.

Il est lié à l’âge et n’est pas une maladie.

Il s’agit d’une évolution normale de la mémoire, du raisonnement et de la capacité d’apprentissage. Cependant, le vieillissement cérébral peut être accéléré par des facteurs extérieurs comme le stress ou la pollution.

Le vieillissement cérébral normal est donc un processus physiologique qui affecte toutes les personnes, quel que soit leur âge.

🍃 THÉ VERT VS THÉ NOIR: lequel choisir?

Le vieillissement cérébral est un processus naturel

Le vieillissement cérébral est un processus naturel.

Il faut savoir que ce dernier est lié à l’âge et au mode de vie; il n’y a pas de fatalité. Cependant, le sujet peut être ralenti par une bonne hygiène de vie et des soins adaptés.

Le vieillissement cérébral s’accompagne généralement d’une dégradation progressive du système nerveux central, qui se traduit notamment par des troubles mnésiques (perte de la mémoire) ou émotionnels (troubles du comportement).

Les personnes âgées atteintes d’une maladie d’Alzheimer présentent souvent un trouble cognitif progressif, caractérisé par la perte des facultés intellectuelles et mentales associée à des troubles mnésiques et émotionnels.

Le vieillissement cérébral peut apparaître avant 60 ans, à cause du stress ou de certains facteurs environnementaux (pollution, tabac…).

La maladie d’Alzheimer est une pathologie neurodégénérative qui se manifeste principalement chez les personnes âgées (plus particulièrement après 65 ans), et dont le diagnostic ne peut être posé qu’après l’examen anatomopathologique post-mortem. En France, on compte 900 000 cas de maladies d’Alzheimer diagnostiqués chaque année et 600 000 nouveaux cas tous les ans.

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de mémoire

Ce n’est pas une légende, la mémoire est un aspect important à prendre en compte dans le cadre de l’investissement immobilier. Si vous cherchez des biens immobiliers pour investir, il faut savoir que les personnes âgées représentent aujourd’hui une part non négligeable de la population française. L’allongement de l’espérance de vie et les progrès médicaux ont permis aux seniors de rester autonomes plus longtemps, ce qui implique qu’ils doivent trouver des solutions pour continuer à s’occuper eux-mêmes. Le besoin en services d’aide est donc en constante augmentation. Les dépenses liées au maintien à domicile représentaient 17 % du budget des ménages en 2010. Ces dépenses devraient passer à 26 % en 2030 et atteindront 36 % du budget total des ménages d’ici 2050 1. Dans un contexte où ces dépenses ne cessent d’augmenter, il est primordial de penser au maintien à domicile des personnes âgées et aux différents services dont elles ont besoin pour pouvoir continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. La résidence senior constitue une alternative intéressante aux maisons de retraite classiques car elle permet aux seniors qui souhaitent rester chez eux tout en bénéficiant d’un cadre agréable et sûr (services hôteliers, soins infirmiers…) d’accueillir chez eux, sans frais supplémentaires, les personnes âgées dont ils sont responsables.

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de concentration

Avec l’âge, les capacités cognitives diminuent. Ce processus est appelé vieillissement cérébral.

Il s’agit d’un phénomène naturel qui se déroule au cours du temps et qui entraîne une perte de fonctionnalité des différentes fonctions cognitives comme la mémoire, le langage, la perception ou encore l’attention.

Les personnes plus âgées ont également tendance à être moins performantes, en particulier sur les tâches exigeant de la concentration.

La mauvaise humeur peut aussi être un symptôme du vieillissement cérébral : elle peut provoquer des troubles émotionnels et une perte d’intérêt pour les activités habituellement appréciées par l’individu.

Il est donc possible que certaines personnes âgées souffrent de problèmes de concentration à cause du vieillissement cérébral.

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de coordination

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de coordination?

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de vision

Une perte de vision peut survenir à tout âge, mais la vue diminue en moyenne de 0,25 à 0,5 dixième par an après 50 ans. Cette diminution est causée par des modifications au niveau de l’œil et du cristallin qui ne fonctionnent plus aussi bien qu’avant. Les causes de ces changements sont le vieillissement et un traumatisme oculaire (ex : une blessure aux yeux). Il existe différents types de troubles visuels qui peuvent se manifester chez les personnes âgées. Ils comprennent notamment la cataracte (opacification du cristallin), le glaucome (augmentation du volume du globe oculaire) et la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). La DMLA est la forme grave de cette maladie qui touche surtout les personnes âgées entre 50 et 70 ans. Elle provoque une perte progressive de la vision centrale, ce qui entraîne une difficulté pour reconnaître certaines lettres, comme le “O” par exemple. Chez les personnes atteintes de DMLA, il existe également des cas d’hétérophories réfractives où la vision se déforme en fonction des conditions lumineuses. Lorsque l’œil voit mal au soleil, il peut apparaître rouge ; si on regarde un objet très près , il semble flou car il n’y a pas assez d’information pour permettre au cerveau d’en faire une image nette.

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de l’audition

Pourquoi le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de l’audition ? Le vieillissement cérébral est un phénomène naturel qui touche tous les êtres humains.

Il s’agit d’un processus physiologique irréversible, car il est associé à la mort des cellules qui constituent le système nerveux central.

Il faut savoir que le vieillissement du système nerveux central se traduit par une diminution de la taille du cerveau et par une atrophie des cellules qui constituent ce dernier.

L’organe auditif constitue un exemple typique de lésion liée au vieillissement. Si l’on ne peut pas enrayer ce processus naturel, on sait néanmoins qu’il existe certaines astuces pour retarder son évolution :

  • Se protéger contre les maux de l’âge
  • Pratiquer une activité physique régulière
  • Adopter un mode de vie sain

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de sensibilité

La perte de sensibilité est un phénomène qui touche toutes les tranches d’âge, mais qui peut être accentué chez les personnes âgées.

Les personnes âgées sont plus exposées aux risques de chute et ont des capacités cognitives diminuées. En effet, elles sont moins sujettes à l’apprentissage de nouvelles compétences et leur mémoire peut également présenter des troubles.

La perte de sensibilité est un phénomène qui touche toutes les tranches d’âge, mais elle peut être accentuée chez les personnes âgées. En effet, elles sont plus exposées aux risques de chute et ont des capacités cognitives diminuée. De plus, elles ont tendance à oublier facilement ce qu’elles ont appris par le passé et leurs capacités d’apprentissage se retrouvent réduites. Elles doivent donc faire preuve d’un grand effort pour continuer à apprendre afin de pouvoir maintenir une bonne qualité de vie.

Lorsqu’une personne a subi une perte sensorielle suite à une maladie ou accident vasculaire cérébral (AVC), elle sera soumise à des troubles du comportement comme la dépression ou la confusion mentale. Parfois, il y aura également des problèmes au niveau auditifs ou visuels, car la sensibilité va disparaître progressivement au fil du temps.

  • Les causes possibles
  • La presbytie
  • L’hypertension artérielle

Le vieillissement cérébral peut entraîner une perte de l’équilibre

Les personnes âgées sont exposées à différents risques de chutes. Ces dernières représentent un véritable danger pour leur santé et peuvent entraîner des conséquences irréversibles sur leur qualité de vie. Les chutes sont la cause de plus de la moitié des accidents domestiques chez les personnes âgées. Elles peuvent avoir lieu au sein même du domicile, mais également dans la rue ou encore dans les transports en commun. En effet, plus une personne est âgée et plus elle a tendance à ne pas toujours voir les obstacles qui se présentent devant elle, car son champ visuel est réduit par l’âge ou encore par la fatigue musculaire liée à une perte d’endurance et à l’absence de pratique physique régulière. Par ailleurs, il faut savoir que les personnes âgées ont tendance à avoir une vision floue pouvant conduire à des chutes accidentelles ou non. Il est donc important pour cette catégorie de population vulnérable de prendre certaines précautions afin de se protéger contre ce risque majeur :

  • Se sentir autonome : Si votre proche n’a pas l’habitude ni le réflexe du déplacement en marchant, il ne faudrait pas hésiter à lui proposer un déambulateur ou tout autre dispositif permettant aux seniors d’avoir une meilleure autonomie.
  • S’assurer que son domicile soit bien adaptés pour éviter les chutes : Pour cela il faut veiller au bon état des sols et revêtements (carrelage anti-drapant), ainsi qu’à l’accessibilité des portes et escaliers (rampe).

    En conclusion, l’étude de la structure et du fonctionnement du cerveau nous révèle une certaine similitude entre les différents âges de la vie. Il est important de noter que les études menées à ce jour montrent que le vieillissement cérébral est normal. Le cerveau est un organe particulièrement complexe qui possède des propriétés extraordinaires pour se réparer et se renouveler tout au long de la vie.