Traiter l’infection urinaire avec des antibiotiques

La bactérie Escherichia coli (E.coli) est une bactérie qui peut être présente dans l’intestin de l’homme, mais aussi dans le sol, les végétaux et les animaux. Elle peut être responsable de diarrhée, de gastro-entérite ou encore de fièvre.

La plupart du temps, ces symptômes sont bénins et disparaissent en quelques jours. Cependant, il arrive que la bactérie E.coli soit à l’origine de maladies plus graves comme des infections urinaires ou des septicémies. Dans ce cas, il faut absolument consulter un médecin pour éviter tout risque de complications.

Jura : après le déluge, l'eau du robinet contaminée par des bactéries d'origine fécale

Ce qu’il faut savoir sur les coliformes

Escherichia coli est une bactérie qui peut être responsable de diarrhée.

Il s’agit d’une bactérie pathogène pour l’homme et les animaux. Elle peut également provoquer des infections urinaires, mais aussi des maladies plus graves ou encore des morts subites du nourrisson. Cependant, il est important de noter que cette bactérie n’est pas la seule à pouvoir causer ces symptômes. En effet, il existe d’autres types de coliformes tels que Escherichia coli enterohémorragique (ECEH) qui sont très virulents et peuvent provoquer directement la mort en quelques heures.

Il va sans dire qu’il faut impérativement maîtriser le sujet afin d’être en mesure de mettre son entourage en garde contre ce type de coliformes avant qu’il ne soit trop tard.

La coliforme Escherichia coli

C’est un bactérie, qui fait partie des bactéries lactiques. Elle est présente dans l’eau et le sol, mais aussi dans les matières fécales, les excréments humains, les urines et le lait maternel.

La coliforme Escherichia coli est utilisée comme indicateur de la qualité des eaux de surface ou souterraines. On peut la trouver dans tous les types d’aliments (surtout ceux cuits à forte température), car elle résiste aux hautes et basses températures. Par exemple, on peut la retrouver dans les produits alimentaires tels que: fromage; viande; œufs; boissons non pasteurisées… Il s’agit également de sa capacité à vivre facilement en milieu acide. De plus, elle se multiplie rapidement en présence d’azote ou de phosphore ; ce qui explique qu’elle se développe facilement sur les surfaces contaminées par des matières organiques fermentescibles (matières fécales) contenant du nitrate ou du phosphate. Ces facteurs favorisent son développement rapide et sa prolifération en présence de nutriments abondants (azote ou phosphore). Enfin, on retrouve fréquemment la coliforme Escherichia coli dans des produits alimentaires insuffisamment cuits (contaminés par microorganismes pathogènes).

Les personnes ayant été exposées à une contamination par cette bactérie doivent respecter certaines consignes hygiéniques pour éviter qu’elles ne soient elles-mêmes porteuses de germes pathogènes susceptibles de contaminer autrui.

Les facteurs de risque pour une infection à E coli coli

L’Escherichia coli est une bactérie présente dans la flore intestinale de tous les mammifères. Elle peut être pathogène, c’est-à-dire qu’elle peut provoquer des maladies chez l’homme. Cependant, E. coli est aussi un organisme utile pour la digestion des aliments et permet de produire des enzymes digestives qui facilitent la digestion. Ainsi, il n’est pas étonnant que E. coli soit souvent associée à une infection urinaire ou à une gastroentérite chez les nourrissons et les adultes.

Les facteurs de risque sont principalement liés aux conditions de vie et de travail du patient (travail en contact avec des animaux…) et à son état général (femme enceinte…).

Les facteurs de risque sont donc très variables selon le patient. Par exemple, si vous êtes un homme jeune sans antécédents particuliers, vous serez plus susceptible d’avoir une infection urinaire causée par E coli que votre voisin masculin plus âgé!

Comment prévenir une infection à E coli

Pour éviter une infection à Escherichia coli, dans la mesure du possible, il est important de nettoyer régulièrement les surfaces et les ustensiles de cuisine avec des détergents antibactériens. Il est conseillé d’utiliser uniquement des assiettes et des verres propres pour chaque repas afin d’éviter la contamination croisée.

Il faut également bien cuire les aliments afin d’empêcher toute contamination croisée par E coli.

La cuisson doit être suffisamment longue pour que toutes les bactéries soient tuées, ce qui n’est pas le cas si elle est trop courte ou pas assez intense. De plus, il est recommandé de consommer au maximum des sources non transformés (fruits, légumes et viande), car cela réduit le risque de contracter une intoxication alimentaire due à Escherichia coli.

Quels traitements existent pour une infection à E coli

Les traitements pour une infection à Escherichia coli dépendent de la cause de l’infection et de sa gravité. Cependant, il existe un certain nombre d’éléments qui peuvent vous aider à reconnaître les symptômes d’une infection à Escherichia coli et les différents types d’infections.

L’un des principaux symptômes est la diarrhée.

Les autres symptômes possibles sont ceux-ci : fièvre, douleurs abdominales, vomissements, crampes ou maux de tête.

La plupart des infections à Escherichia coli sont bénignes et disparaissent généralement en quelques jours ou semaines sans traitement supplémentaire. Si votre enfant présente ces symptômes, veillez à surveiller attentivement son état et contactez votre médecin si besoin.

Quand faut-il s’inquiéter d’une infection à E coli ?

Les bactéries à l’origine de la gastro-entérite sont connues sous le nom d’Escherichia coli. On les retrouve fréquemment dans les intestins et nous en avons tous chez nous. Cependant, certaines souches peuvent être pathogènes pour l’homme, ce qui peut entraîner des diarrhées, des vomissements ou une colite (inflammation de la paroi du côlon). Cette inflammation peut se révéler grave et même entraîner la mort.

Il est donc important de savoir quand il faut consulter un médecin en cas d’infection à Escherichia coli. Par ailleurs, il existe plusieurs types différents d’Escherichia coli : E.coli 0157:H7 et E.coli O157:H7 sont les deux principales causes de gastro-entérites dues à Escherichia coli que l’on retrouve le plus souvent en Europe.

Les symptômes ressentis suite à une infection à E coli dépendent du type d’E coli qui a provoqué l’infection : diarrhée aqueuse (selles molles), diarrhée sanglante (selles très abondantes) ou colite ulcéreuse (parois irrités du gros intestin).

Les infections à E coli se transmettent principalement par le biais des aliments contaminés comme les fruits et les légumes mal lavés, les viandes insuffisamment cuites ou encore par la consommation d’eau non traitée ou provenant directement d’une source contaminée par des excréments humains.

Lorsqu’il y a suspicion de contamination croisée, il est important de respecter une hygiène stricte afin d’empêcher la propagation des bactéries pathogènes aux autres membres du foyer.

Pour conclure, il faut savoir que l’on a tous des bactéries dans notre corps. Mais il faut savoir les détruire ou les éliminer quand elles sont trop nombreuses et qu’elles causent des dégâts.