Santé mentale : lutter contre l’alcoolisme

L’alcoolisme est un fléau qui touche de nombreuses personnes et peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé mentale. C’est pour cela qu’il faut lutter contre ce mal, notamment en informant les gens sur les risques encourus par l’alcool. Mais il ne suffit pas de sensibiliser les gens, il faut également aider les personnes alcooliques à se sortir de cette addiction. C’est pour cela que le site Santé Mentale Lutte contre l’Alcoolisme propose des conseils et des solutions pour aider les personnes alcooliques à se sortir de l’alcoolisme.

Le pain complet est-il meilleur pour la santé ?

La santé mentale : qu’est-ce que c’est ?

  • La santé mentale est une notion qui désigne l’état de bien-être ou de mal-être d’une personne. Elle englobe la santé psychique et le comportement, mais exclut les troubles psychiques ou les pathologies cérébrales.
  • Une personne peut être en bonne santé mentale alors qu’elle ne se sent pas bien et avoir des difficultés à gérer son quotidien, sans être pour autant malade.

Les causes de l’alcoolisme

Plusieurs raisons peuvent conduire une personne à boire de l’alcool. Une personne qui boit pour se détendre après une journée stressante ou un individu qui souhaite s’amuser après une soirée entre amis ne choisissent pas toujours le bon moyen pour y parvenir.

La consommation excessive d’alcool peut avoir des conséquences graves sur la santé, et notamment sur le système nerveux central.

L’alcoolisme est un problème majeur de société, et ce, en raison des risques qu’il présente pour la santé comme la cirrhose du foie, les troubles cardiaques ou encore les accidents vasculaires cérébraux.

Les causes de l’alcoolisme ? La consommation abusive d’alcool entraîne une dépendance psychologique : il est difficile de s’en passer complètement sans ressentir un manque important. Cela conduit à une hausse progressive de la quantité ingérée puis à sa suppression totale.

Lorsque l’on en vient à boire tous les jours, on devient rapidement accro et on ne peut plus faire machine arrière sans avoir recours à des produits chimiques (médicaments).

Il faut aussi savoir que plusieurs facteurs interviennent dans la consommation excessive d’alcool comme le stress, les conflits familiaux ou encore les problèmes financiers.

L’usage régulier de drogues telles que le cannabis nuit également aux facultés cognitives.

Les conséquences de l’alcoolisme

L’alcoolisme est une maladie qui touche de nombreuses personnes. Cette pathologie peut avoir des conséquences sur la vie personnelle, mais aussi sur l’entourage d’une personne alcoolique.

L’alcoolisme est un problème majeur en France. Chaque année, on recense plus de 3 millions de décès liés à l’alcool en France et 1 million d’hospitalisations pour intoxication alcoolique aiguë.

Le risque principal lié à l’alcoolisme est le risque de cirrhose du foie, qui présente un risque élevé pour les patients atteints d’une hépatite virale chronique (VHC ou VHB). Dans le cas d’une hépatite B ou C (VHB ou VHC), cela peut entraîner la destruction progressive du foie et le cancer du foie.

Lorsque la consommation d’alcool augmente régulièrement chez une personne, il y a un risque accru que sa vie soit perturbée par des troubles physiques et mentaux graves. Si vous souhaitez prendre contact avec des professionnels compétents en matière de traitement de l’alcoolisme, rendez-vous sur notre site internet : http://www.coaching-de-vie-en-ligne.fr/

Les facteurs de risque de l’alcoolisme

L’alcoolisme est une maladie qui touche de nombreux individus.

Les problèmes liés à l’alcool sont si répandus que les experts parlent d’une véritable épidémie mondiale.

L’alcoolisme est défini comme étant un trouble mental et comportemental qui entraîne une forte consommation d’alcool.

La personne atteinte souffre alors de troubles psychologiques, sociaux et physiques graves, ainsi que d’un risque important de mortalité prématurée. Selon certaines estimations, l’alcoolisme se classe au quatrième rang des causes principales de mortalité en Europe, après le tabac, l’hypertension artérielle et le cancer du poumon.

L’alcoolisme peut causer des problèmes physiques graves tels que les accidents vasculaires cérébraux, les maladies cardiovasculaires ou encore certains cancers (notamment ceux du foie).

Il peut également entraîner des troubles mentaux tels que la dépression ou l’anxiété chronique. Enfin, il peut être responsable de problèmes sociaux importants tels qu’une baisse des performances professionnelles et scolaires ou un isolement social accru.

Les facteurs génétiques jouent un rôle important dans la survenue de l’alcoolisme chez certaines personnes plus vulnérables que d’autres à cette maladie. Toutefois, il existe plusieurs autres facteurs susceptibles d’augmenter le risque de développer une addiction à l’alcool :

  • Les antécédents familiaux
  • Le fait d’avoir été exposés à la violence physique ou psychologique durant son enfance
  • Un faible niveau socio-culturel

    La prévention de l’alcoolisme

    L’alcoolisme est un problème de santé publique qui touche plusieurs groupes d’âge. On peut parler d’une véritable « épidémie », notamment chez les adolescents et chez les personnes âgées.

    Le facteur déclenchant peut être une consommation excessive, mais il peut aussi être la conséquence du manque de volonté des parents ou d’un manque d’information sur la question.

    Les dangers de l’alcoolisme ? L’alcoolisme est un réel problème de santé publique.

    Il représente en effet un danger pour soi-même et pour son entourage, car il peut entraîner des accidents domestiques et routiers, ainsi que des violences conjugales ou familiales.

    L’alcoolisme est également responsable de nombreux cancers (cancers gastriques, du foie ou du pancréas).

    Les dangers de l’alcool ne se limitent pas à cela : l’addiction à l’alcool peut entraîner des troubles psychologiques graves et conduire à la mort par suicide.

    Le traitement de l’alcoolisme

    Le traitement de l’alcoolisme est un point important pour la santé des personnes touchées.

    Il convient de savoir que le traitement de l’alcoolisme doit être adapté au profil du patient, car il existe différents types d’addiction à l’alcool.

    Le traitement doit toujours être encadré par un médecin spécialisé dans les addictions.

    Le traitement peut utiliser différentes techniques telles que la psychothérapie et/ou la mise en place d’un suivi médical ainsi que des substituts nicotiniques ou des antidouleurs.

    La prise en charge psychologique et sociale est également indispensable pour permettre aux individus touchés par ce type de dépendance de retrouver une vie normale et heureuse. Pour réussir le traitement, il faut savoir qu’une abstinence totale n’est pas forcément la solution idoine pour tous les patients, notamment si cette décision est motivée par une pression familiale ou professionnelle importante. Si vous souhaitez arrêter votre consommation d’alcool, il est recommandé de procéder étape par étape :

    • Prendre conscience du problème
    • Identifier les raisons qui vous poussent à boire
    • Demander conseil auprès d’un professionnel

    Les groupes de soutien pour les alcooliques

    Vous venez de découvrir que votre conjoint se trouve dans une situation très difficile.

    Vous n’avez pas encore pris la décision de quitter votre foyer pour lui venir en aide.

    Vous ne savez pas comment vous y prendre et vous avez peur de faire des erreurs.

    Il est important d’agir rapidement, car plus le temps passe, plus les problèmes s’intensifient et deviennent difficiles à résoudre.

    Votre conjoint est alcoolique? Cette situation est très difficile à supporter au quotidien et il peut être compliqué pour vous d’y faire face seul(e). Pour vous aider à surmonter cette épreuve, il existe des groupes de soutien spécialisés qui ont été mis en place afin d’apporter du réconfort aux personnes touchées par ce genre de problème. Ces groupes se réunissent généralement une fois par semaine ou une fois par mois afin de permettre aux membres qui le souhaitent, de discuter entre eux des difficultés qu’ils rencontrent.

    Ils sont donc là pour échanger et partager leurs expériences afin que chacun puisse tirer profit des témoignages des autres membres du groupe. Ce type d’association permet donc aux personnes concernées par un même problème (alcoolisme) d’avoir un lieu où elles peuvent partager leur expérience et recevoir un certain soutien moral.

    La récupération après l’alcoolisme

    L’alcoolisme peut entraîner des troubles physiques et mentaux graves.

    Il est important de savoir que la récupération après l’alcoolisme est possible, mais qu’elle nécessite du temps et un suivi médical.

    L’alcoolisme est une maladie qui se caractérise par le besoin irrépressible de boire de l’alcool.

    Les personnes qui en souffrent sont également affectées par des troubles physiques et mentaux graves, ce qui les empêche d’avoir une vie normale.

    La récupération après l’alcoolisme n’est pas facile, mais il faut savoir qu’il existe des traitements efficaces pour combattre cette maladie. De plus, si vous souhaitez pratiquer un sevrage alcoolique à domicile ou en centre spécialisé, il existe différents types de programmes adaptés à votre profil dans le but de vous aider à vous soigner :

    • Le programme en ambulatoire
    • Le programme intensif
    • Le programme court

    En conclusion, la prise en charge de l’alcoolisme est une tâche difficile. C’est dans cette optique que le Programme national alcoologie-addictologie a été mis en place. Ce programme s’adresse aux praticiens et aux institutions chargés de la prise en charge des personnes qui souffrent d’une addiction à l’alcool (médecins, psychologues, infirmiers, travailleurs sociaux…).