Rééducation orthophonique : le traitement de l’aphasie

L’aphasie est un trouble du langage qui touche plus de 500 000 personnes en France. C’est une pathologie qui affecte la capacité à parler, à comprendre et à utiliser le langage.

L’aphasie est liée à des lésions cérébrales touchant les zones du langage dans le cerveau. Dans la plupart des cas, les personnes aphasiques ont des difficultés à trouver les mots ou à former des phrases correctes.

L’aphasie peut être causée par un accident vasculaire cérébral (AVC), une tumeur au cerveau, une infection ou une maladie dégénérative comme la maladie d’Alzheimer.

Aphasie Primaire Progressive │ Témoignage

Le but de la rééducation orthophonique aphasique

L’objectif de la réadaptation orthophonique aphasique est d’aider les personnes souffrant d’aphasie à acquérir ou maintenir un niveau de communication leur permettant de s’intégrer socialement.

L’orthophoniste utilise des techniques variées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque patient.

Les exercices proposés ont pour but d’entraîner l’expression et la compréhension des mots, des phrases et des discours, afin que les patients retrouvent une certaine autonomie.

L’objectif est aussi d’amener les patients à se concentrer sur certains aspects du langage : l’intonation, le rythme, la prosodie… Pour cela, il faut savoir choisir une méthode adaptée au patient et à son handicap.

Il existe différents types d’exercices utilisés en réadaptation orthophonique :

  • Les exercices destinés à améliorer la phonologie (le système qui permet de prononcer correctement un mot)
  • Les exercices qui visent à entraîner l’expression orale
  • Les exercices visant à améliorer la compréhension orale

Le processus de rééducation orthophonique aphasique

Aphasie: Le processus de rééducation orthophonique aphasique? L’aphasie est un trouble du langage qui touche environ 1% des personnes, soit près de 200 000 personnes en France. Elle est la conséquence d’une lésion cérébrale et peut être temporaire ou définitive. En cas de lésions temporaires, les séquelles se manifesteront par une perte plus ou moins importante du langage.

Les patients atteints d’un trouble aphasique doivent donc faire preuve d’une grande motivation pour tenter de recouvrer leur capacité à communiquer. Si vous êtes atteint d’un trouble aphasique, il existe quelques moyens pour faciliter votre réadaptation au langage oral :

  • Travailler votre phonétique
  • Apprendre des mots simples
  • Apprendre à prononcer correctement les mots que vous connaissez

L’importance de la rééducation orthophonique aphasique

L’aphasie est un trouble du langage, qui peut survenir après une lésion cérébrale, et en particulier une lésion au niveau de la région frontale. Elle a pour conséquence une difficulté à parler ou à comprendre le langage oral.

L’origine de l’aphasie peut être d’ordre neurologique (accident vasculaire cérébral, traumatisme crânien) ou liée à des maladies telles que la maladie d’Alzheimer par exemple. On distingue plusieurs types d’aphasie selon les troubles qu’elle entraine : – l’aphasie logopénique : le patient ne parvient plus à formuler correctement des mots.- l’agraphie : le sujet est incapable de transcrire ses pensées en écriture.- la dysarthrie : le sujet perd confiance en sa capacité à articuler correctement. Ce type d’aphasie est souvent causée par un AVC. – l’apraxia bucco-faciale: ce trouble entraîne une difficulté à prononcer les sons et à mastiquer les aliments. – etc…

Les différentes méthodes de rééducation orthophonique aphasique

Différentes méthodes de rééducation ont été développées ces dernières années, pour tenter de soigner l’aphasie. Parmi elles, la méthode Tomatis a fait ses preuves. Cette méthode permet de travailler sur les sons et le langage parlé. Elle consiste à écouter des bruits divers et variés, puis à en faire varier l’intensité, afin d’amener le patient à reconnaître certains sons. Ce mode d’intervention est souvent utilisée par les orthophonistes, car il permet une stimulation auditive et visuelle importante.

L’autre avantage de cette technique est qu’elle n’est pas douloureuse pour le patient. Cependant, elle ne peut être pratiquée que si certaines conditions sont remplies :

  • Le patient doit être capable de parler
  • Il doit pouvoir tenir un stylo ou un crayon

Le rôle de l’orthophoniste dans la rééducation orthophonique aphasique

Le rôle de l’orthophoniste dans la rééducation orthophonique aphasique? L’aphasie est une pathologie qui touche le langage oral et écrit.

La rééducation orthophonique a pour but de restaurer les capacités de communication des patients atteints par cette maladie.

Les étapes de la prise en charge orthophonique sont très variables selon les patients, mais elles peuvent être résumées comme suit : – Le bilan orthophonique : C’est une étape primordiale, que l’on effectue au début du traitement. Elle permet d’analyser différents aspects : les capacités auditives, la compréhension orale et écrite, l’expression orale et écrite. – L’entretien motivationnel : Il a pour objectif de faire comprendre à la personne atteinte par l’aphasie que sa pathologie n’est pas irréversible et qu’elle peut être traitée efficacement par l’orthophoniste. Dans ce but, il faut pouvoir créer un climat favorable à la parole du patient afin qu’il prenne conscience que cette pathologie est soignable. – La rééducation orale : Cette phase consiste à amener le patient à renforcer sa parole afin qu’elle puisse communiquer plus simplement et plus facilement avec son entourage. Pour cela elle doit être progressive et adaptée à chaque cas particulier.- La rééducation écrite : Cette phase vise à amener le patient a acquérir une meilleure maîtrise des outils linguistiques usuels (grammaire, conjugaison…) grâce aux exercices appropriés (dictée). Ces exercices sont effectués en autonomie ou en coopération.- La remédiation cognitive: Cette phase vise à permettre au patient d’acquérir des stratégies cognitives facilitant la production des phrases correctes

Les difficultés rencontrées lors de la rééducation orthophonique aphasique

Que faire en cas de difficultés lors de la rééducation aphasique ? L’aphasie est une pathologie qui touche le langage. Cette pathologie peut se déclarer à tout âge et ses conséquences se font ressentir sur la parole, mais également sur les fonctions cognitives et motrices.

Le patient aphasique doit donc subir un bilan orthophonique complet afin d’en comprendre les causes et de pouvoir ensuite mettre en place un traitement adapté à son état. En effet, il existe différents types d’aphasies : * L’aphasie globale : cette forme d’aphasie est provoquée par des lésions du cerveau ou du système nerveux central. Elle entraîne alors une perte totale du langage ; * L’agraphie : elle correspond à une perte partielle de la capacité à écrire ; * La dysarthrie : elle est liée à des troubles des mouvements volontaires qui se manifestent par un retard ou une difficulté dans l’exécution des gestes pour effectuer certaines actions (bâtonner, frapper, tourner, etc).

Il existe plusieurs causes possibles à ce type de troubles moteurs. Par exemple, le syndrome parkinsonien peut engendrer une dysarthrie ; * La dysphonie : elle correspond aux troubles phonatoires comme la diminution ou l’augmentation anormales du volume vocal ou encore au ralentissement excessif de la parole ; * L’apraxia buccofaciale : cette pathologie concerne les muscles impliqués dans la mastication et la déglutition. Elle peut apparaître suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou bien après une opération chirurgicale ; * Les syndromes confusionnels avec agitation psychomotrice chronique : ils correspondent à des altérations prof

Les progrès réalisés grâce à la rééducation orthophonique aphasique

L’aphasie est une pathologie qui se caractérise par un trouble de l’expression et de la compréhension.

Les personnes atteintes d’aphasie souffrent d’une perte partielle ou totale des capacités à communiquer. Cela peut s’étendre à toutes les formes de communication, y compris la parole, le langage écrit et les gestes.

L’aphasie peut toucher tout le monde, que ce soit un homme ou une femme, jeune ou âgé(e), riche ou pauvre.

L’aphasie est classée en quatre catégories : aphasies sensorielles (qui correspondent aux aphasies visuelles), aphasies verbales (qui correspondent aux aphasies auditives) et aphasies non-fluente (qui correspondent aux aphasies mixte).

L’aphasique n’est pas considéré comme étant handicapé puisque son cerveau fonctionne encore correctement.

La plupart du temps, les symptômes ne sont pas permanents et disparaissent après plusieurs semaines voire mois après le début de la maladie.

Il existe différents types d’aphasiques en fonction des zones du cerveau touchées :

  • Les patients atteints d’une apraxie bucco-faciale ont des difficultés à avaler.
  • Les patients atteints d’une apraxie visuo-spatiale ont des difficultés à utiliser leurs yeux pour lire.
  • Les patients atteints d’une apraxie constructive ont des difficultés à effectuer certains mouvements.

La rééducation orthophonique aphasique à long terme

L’aphasie est une perte partielle ou totale de la parole, qui peut survenir à la suite d’une lésion cérébrale. Cette atteinte du langage est due à des altérations au niveau de différentes aires cérébrales, et plus particulièrement celles impliquant le système nerveux central.

L’aphasie peut être causée par des traumatismes crâniens, un accident vasculaire cérébral, une tumeur ou encore une infection (méningite).

La récupération dépend de la zone du cerveau touchée. Toutefois, les patients aphasiques ont souvent besoin d’un suivi orthophonique sur le long terme pour retrouver leur capacité à communiquer.

Le but de ce suivi est donc d’amener les patients à recouvrer leur langage en fonction des progrès réalisés par chacun.

En conclusion, l’aphasie est une pathologie qui touche le langage et la communication. Elle peut être causée par un AVC ou bien d’autres maladies neurologiques. Pour traiter l’aphasie, il faut utiliser des méthodes de rééducation orthophonique.