Quels sont les principaux symptômes d’un AVC

L’AVC est une urgence médicale qui nécessite une prise en charge immédiate.

Il s’agit d’un accident vasculaire cérébral, ou plus simplement d’un AVC, qui est la conséquence de l’obstruction ou de la rupture d’une artère du cerveau. Cet accident peut être fatal et il faut donc agir vite pour sauver la victime.

La prise en charge de l’AVC est assurée par les services des urgences médicales des hôpitaux. En France, le SAMU (Service d’Aide Médicale Urgente) est chargé de coordonner les secours sur tout le territoire national.

Les différentes causes des taches de sang sur les yeux

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une affection qui touche le cerveau par l’intermédiaire du système vasculaire, souvent suite à un problème cardiovasculaire. Un AVC peut avoir des conséquences très graves et entraîner la mort s’il n’est pas traité rapidement.

Les personnes âgées de plus de 50 ans sont les plus touchées, notamment celles qui sont diabétiques, hypertendues ou qui ont des antécédents d’accident cardiovasculaire. En France, les AVC touchent environ 130 000 personnes chaque année et représentent la première cause de handicap chez les adultes. Si vous pensez avoir développé un problème cardiovasculaire ou que vous avez été victime d’un accident vasculaire cérébral, il est important de consulter votre médecin pour déterminer si vous avez besoin d’une ordonnance pour acheter des médicaments anti-hypertenseurs sur ordonnance.

Il faut savoir que certains patients ne seront pas en mesure de se procurer ce type de médicament sans ordonnance médicale. Parfois appelés « pilules bleues », les anti-hypertenseurs permettent aux patients d’abaisser leur tension artrielle afin de réduire le risque d’AVC et le risque d’insuffisance circulatoire cérébrale (ICC).

Les causes d’un AVC

Un accident vasculaire cérébral, ou AVC, est un trouble cérébral qui se caractérise par la perturbation de l’apport sanguin au cerveau.

L’AVC est provoqué par une obstruction dans une artère du cerveau, ce qui entraîne une perte soudaine des fonctions mentales et physiques.

Il existe plusieurs types d’AVC:

  • L’infarctus cérébral : il s’agit d’une rupture des vaisseaux sanguins formant le tissu cérébral.

    Les cellules du tissu ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène pour survivre

  • La thrombose veineuse : elle correspond à la formation d’un caillot de sang qui bouche les veines du cou et des membres inférieurs
  • La hémorragie méningée : elle est causée par l’apparition de sang au niveau des méninges, les membranes entourant le système nerveux

Les symptômes d’un AVC

Les symptômes d’un AVC sont multiples.

Il est difficile de les reconnaître, car ils peuvent être semblables à ceux de nombreuses autres pathologies.

Les symptômes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sont variés et peuvent se présenter de manière très différente. Certains signes doivent vous alerter et vous faire consulter rapidement. En cas de doute, appelez le 15 ou rendez-vous aux urgences de l’hôpital le plus proche :

  • Il est rare qu’une personne en bonne santé soit frappée par un AVC sans raison.
  • Lorsqu’une personne a été victime d’un AVC, elle peut souffrir des symptômes suivants :
  • Une faiblesse musculaire, une paralysie ou un engourdissement du bras et/ou de la jambe;
  • Un trouble visuel comme une vision double;
  • Des difficultés à avaler ou à parler.

Le traitement d’un AVC

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une cause majeure de décès et d’invalidité.

Il s’agit du premier facteur de handicap survenant chez l’adulte en France, avec près de 140 000 cas par an. Un AVC peut toucher tout le monde, quels que soient l’âge ou les antécédents personnels ou familiaux.

Il existe plusieurs formes d’AVC qui se traduisent par des symptômes différents :

  • l’AVC ischémique
  • l’AVC hémorragique

La prévention des AVC

La prévention des AVC est une thématique de plus en plus abordée.

Il s’agit d’un sujet important qui nécessite un traitement spécifique. Pour protéger votre cœur, mieux vaut manger équilibré et pratiquer une activité physique régulière. Manger équilibré, c’est avant tout privilégier les aliments non transformés et consommer en quantité raisonnable les aliments riches en matières grasses (huiles, beurre) et en sel (charcuterie).

La consommation excessive de sucreries augmente le risque de diabète. Cela peut aussi être la cause d’une hausse du cholestérol et donc accroître le risque de maladies cardio-vasculaires. Pour faire baisser son taux de cholestérol, il faut privilégier l’activité physique régulière, le sport est notamment recommandée et permet d’augmenter votre rythme cardiaque pour favoriser la circulation sanguine.

L’activité physique doit être adaptée à vos besoins physiques et à vos capacités, elle ne doit pas être trop intense ou trop longue afin que vous puissiez pratiquer sur le long terme.

Vous pouvez par exemple commencer par effectuer quelques étirements doux chaque jour ou encore marcher au quotidien pour vous rendre au travail.

Les différents types d’AVC

En France, l’accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause de handicap chez l’adulte.

Il survient quand le flux sanguin vers le cerveau est interrompu ou perturbé par une obstruction des artères du cerveau ou une hémorragie dans les veines du cerveau.

L’AVC provient souvent d’une artère qui se bouche et bloque le flux sanguin vers le cerveau, ce qui peut entraîner des symptômes graves à court terme (troubles de la parole, difficultés à marcher…).

L’accident vasculaire cérébral peut également être causé par une hémorragie dans les veines du cerveau (hémorragie méningée), ce qui provoque un gonflement du tissu situé au-dessus du cerveau et peut entraîner de graves problèmes neurologiques.

L’AVC peut survenir à tout âge, mais il touche généralement les personnes âgées et celles ayant entre 45 et 65 ans. Environ 150 000 personnes sont victimes chaque année en France d’un AVC ischémique (blocage des artères) ou hémorragique (hémorragies).

Les facteurs liés au mode de vie pouvant favoriser l’apparition de l’AVC sont l’hypertension artérielle, le diabète sucré, la fibrillation auriculaire, les maladies cardiaques et certains troubles lipidiques (hypercholestérolomie).

Les conséquences d’un AVC

Les AVC sont des accidents vasculaires cérébraux qui touchent les artères du cerveau.

Les personnes touchées par un AVC peuvent présenter différents symptômes.

Il est important de savoir que chaque cas est particulier et qu’il convient d’agir en fonction des conséquences de l’accident sur le patient.

La réhabilitation après un AVC

Lorsque les personnes qui ont été victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sont capables de se déplacer, elles peuvent avoir recours à la réhabilitation pour améliorer leur qualité de vie.

La réhabilitation après un AVC permet aux patients de retrouver une activité physique et des capacités fonctionnelles améliorées. Cette approche favorise également l’amélioration du moral et la diminution du risque de dépression.

Les objectifs généralement visés par ce type d’intervention comprennent :

  • La prise en charge des troubles cognitifs
  • La récupération des capacités fonctionnelles
  • L’amélioration du bien-être psychologique et psychosocial.

L’AVC est un accident vasculaire cérébral. Il s’agit d’une interruption de la circulation sanguine, qui se produit en général au niveau du cerveau. Ce phénomène provoque une perte de conscience et peut entraîner des lésions irréversibles du cerveau. L’accident vasculaire cérébral est une maladie grave qui touche les personnes âgées et les jeunes adultes dans le monde entier, et il y a de plus en plus de cas chaque année.