Quels sont les effets du tabac sur la santé

Le tabac est une plante originaire d’Amérique du Sud.

Il est principalement cultivé en Inde et au Brésil. Cette plante contient de la nicotine, un alcaloïde qui a des effets stimulants sur le système nerveux central.

La fumée de cigarette contient également de nombreuses substances toxiques, dont plusieurs sont cancérigènes.

Le tabac est responsable de nombreux cancers, notamment du poumon, mais aussi de maladies cardiovasculaires et respiratoires.

Les fumeurs ont également plus de risques d’avoir des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des infarctus ou des attaques cérébrales que les non-fumeurs.

Les effets du tabac sur la santé

Le tabac est considéré comme la première cause de mortalité évitable dans le monde. En effet, près de 6 millions de personnes meurent chaque année à cause du tabagisme. Si vous envisagez de fumer, il est important que vous gardiez à l’esprit que fumer n’est pas seulement une habitude nuisible pour votre santé. C’est aussi un comportement qui peut engendrer des problèmes sociaux et financiers importants. Si vous ne souhaitez plus fumer, il est important que vous trouviez des alternatives afin d’arrêter de fumer.

Il existe différentes solutions pour arrêter de fumer : les substituts nicotiniques (patchs, gommes), les thérapies cognitives et comportementales, les traitements pharmacologiques ou encore l’hypnose Ericksonienne.

Les effets du tabac sur le corps

Le tabac est une plante issue d’une famille de plantes appelées « solanacées ». Elle a la particularité d’avoir des effets néfastes sur le corps humain, mais uniquement pour les fumeurs.

Les effets du tabac sur le corps sont multiples : – L’apparition précoce de rides et ridules, ce qui affecte l’aspect du visage. – Le risque de développer une maladie cardiovasculaire augmente à cause du taux élevé de nicotine dans le sang. – La capacité respiratoire se réduit progressivement jusqu’à atteindre un niveau extrêmement bas. Cela est principalement dû au fait que la nicotine provoque une irritation des poumons et que celle-ci peut entraîner des troubles pulmonaires comme l’emphysème ou encore la fibrose pulmonaire chronique (durcissement des tissus). – Parfois, il peut y avoir un état inflammatoire ou infectieux qui peut être causée par le tabagisme passif.

Il ne faut pas sous-estimer les dangers liés à la cigarette et aux autres produits nicotiniques, car ils sont très nocifs pour la santé.

Ils augmentent notamment les risques de cancer, d’accidents vasculaires cérébraux et cardio-vasculaires, de troubles respiratoires… En plus de cela, ils ont également un impact psychologique important sur l’individu puisque celui-ci ressent une sensation immédiate après sa consommation comme si on venait d’avaler un bon gros paquet de cigarettes !

Les effets du tabac sur le cerveau

Le tabagisme est associé à un risque accru de développer une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Il semble qu’il existe un lien entre le tabagisme et l’atrophie du cerveau.

Les fumeurs présenteraient en effet une atrophie des régions du cortex cérébral qui sont impliquées dans le contrôle cognitif. De plus, ils seraient aussi plus susceptibles que les non-fumeurs de développer des troubles cognitifs liés à l’âge, comme la perte de mémoire ou des difficultés à effectuer certains gestes quotidiens.

L’étude a permis d’analyser les données issues d’un examen IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) du cerveau de 2 000 personnes âgées entre 18 et 30 ans (non fumeuses) et celles issues d’un examen IRM de 1 300 personnes âgées entre 50 et 93 ans (fumeuses).

Les chercheurs ont constaté que les zones corticales chez les fumeurs étaient moins importantes que chez les non-fumeurs, même chez ceux qui n’avaient jamais fumé pendant toute leur vie ! Ces résultats étaient identiques pour chaque sexe.

Les chercheurs ont également notifiés que les zones corticales des fumeur se situaient au niveau du lobe frontal, une zone essentielle pour contrôler nos actions volontaires (mouvements, langage…). Cette étude montre qu’il existe une corrélation forte entre la consommation de cigarettes et une diminution des capacités cognitives : en effet, les fumeurs avaient moins bien répondus aux tests cognitifs comparés aux non-fumeurs.

Les effets du tabac sur le système respiratoire

Le tabac est un fléau mondial qui tue plus de personnes chaque année que le SIDA, la tuberculose et le paludisme réunis.

Il n’est donc pas étonnant qu’il soit l’une des principales causes de maladies.

Le tabac est dangereux pour la santé car il entraîne des maladies telles que les cancers, les problèmes cardiaques et pulmonaires, etc.

Il peut aussi provoquer des troubles respiratoires comme l’asthme ou encore une toux chronique. Si vous fumez, vous pouvez respirer plus rapidement en raison de votre manque d’oxygène et être sujet à l’essoufflement.

Vos bronches se dilatent ce qui réduit le diamètre de vos voies respiratoires. Cela contribue à la survenue d’infections pulmonaires telles que la bronchite chronique ou l’emphysème (destruction du tissu pulmonaire).

Lorsqu’on fume, on inhale également des substances toxiques comme le monoxyde de carbone (CO), le benzopyrène (Bp) et le formaldéhyde (Fh). Ces substances favorisent la formation de radicaux libres qui endommagent les parois internes des bronches.

Les cigarettes sans filtre permettent également aux goudrons et autres résidus de brûler encore plus rapidement et augmenter ainsi fortement les risques d’irritation des voies respiratoires supérieures. Enfin, si vous fumez beaucoup, vos poumons risquent davantage de se déshydrater en raison du manque d’oxygène lié au tabagisme actif ou passif.(source: http://www.sante-medecine.journaldesfemmes…)

Les effets du tabac sur le système cardiovasculaire

La cigarette est un compagnon de route que l’on doit prendre avec beaucoup de recul. Cette dernière est une véritable addiction, qui mène à une dépendance physique et psychique. Elle peut également avoir des effets néfastes sur la santé. En plus de favoriser les maladies cardiovasculaires, elle entraîne le cancer du poumon et la BPCO (Broncho-pneumopathie chronique obstructive).

La cigarette contient de la nicotine, qui agit en stimulant le système nerveux central.

Lorsqu’elle est consommée, cette substance active provoque une sensation d’euphorie immédiate, suivie par une phase de manque.

Le fait d’arrêter sa consommation se traduit par un sentiment de déprime ou des crises d’angoisse. Ces symptômes peuvent être atténués si l’on continue à fumer entre les cigarettes non fumées, ce qui permet finalement au corps humain de s’habituer à son absence et donc de diminuer les troubles ressentis.

Les effets du tabac sur le système digestif

Le tabac est une substance toxique qui a des effets néfastes sur la santé.

La fumée de cigarette contient plus de 4 000 substances chimiques, dont plusieurs sont cancérigènes.

Les fumeurs inhalent de la nicotine et du monoxyde de carbone, ce qui augmente le risque d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral.

Le tabac peut entraîner des maladies cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde, l’angine ou encore les troubles du rythme cardiaque et augmenter le risque d’hypertension artérielle, d’athérosclérose et finalement d’insuffisance cardiaque congestive.

Il peut provoquer une obstruction des artères coronaires responsables de l’irrigation du muscle cardiaque (angine) et un rétrécissement des artères menant au cœur (athérosclérose).

Le tabac est également responsable de troubles respiratoires et pulmonaires comme la bronchite chronique, le cancer bronchique et les plaques athéromateuses susceptibles d’obstruer les artères pulmonaires.

Les effets du tabac sur la peau

Le tabac a des effets néfastes sur la peau. C’est une évidence pour tout le monde, y compris les fumeurs eux-mêmes.

L’amertume et la fumée de cigarette contiennent des substances chimiques qui agressent notre peau et abîment ses cellules.

Lorsque l’on arrête de fumer, on constate que notre peau est plus belle et quelle se régénère plus rapidement.

La nicotine est connue pour provoquer un vieillissement prématuré de la peau, car elle accélère le processus de vieillissement naturel des cellules cutanées. Elle ralentit également leur régénération.

Le tabac affaiblit les défenses immunitaires de la peau, cette dernière devient sensible aux infections et aux micro-organismes (bactéries ou virus).

Les risques d’inflammation augmente avec l’intensité du tabagisme : fumer occasionnellement ne présente pas beaucoup de conséquences ; Fumer 1 à 2 cigarettes par jour augmente les chances d’avoir des problèmes cutanés ; Fumer 3 à 4 cigarettes par jour augmente les chances d’avoir des problèmes cutanés importants ; Fumer 5 à 10 cigarettes par jour augmente les chances d’avoir des problèmes cutanés sérieux; Fumer plus de 10 cigarettes par jour augmente encore plus vos chances d’avoir des problèmes cutanés sérieux.

Le tabac est un fléau qui tue plus de 8 millions de personnes chaque année. Il faut savoir que le tabac est responsable de 80% des cancers du poumon et des maladies cardiovasculaires. Il y a une autre bonne raison pour ne pas fumer, c’est que les cigarettes contiennent des produits chimiques cancérigènes.