Quels sont les aliments à éviter si l’on souffre d’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie qui affecte les os et leur rendent plus fragiles. Elle se caractérise par une diminution de la masse minérale des os, ce qui peut entraîner des fractures.

Il n’existe pas de traitement curatif pour l’ostéoporose, mais il existe des traitements qui permettent de ralentir la progression de la maladie et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes.

L’alimentation joue un rôle important dans le traitement de l’ostéoporose. Nous allons voir quels sont les aliments à éviter si l’on souffre d’ostéoporose.

Ostéoporose : le traitement naturel le plus efficace

Éviter les aliments qui contiennent du calcium

Les aliments qui contiennent du calcium sont très importants pour notre organisme.

Ils permettent de renforcer les os et d’éviter l’ostéoporose. Pour le calcium, il est conseillé de consommer des produits laitiers tels que le fromage, le yaourt ou encore les laits végétaux pour bénéficier de ses bienfaits.

Les fruits secs contiennent aussi du calcium, à condition de ne pas en abuser.

Éviter les aliments qui contiennent des oxalates

Les aliments qui contiennent des oxalates peuvent être à l’origine de calculs rénaux. En effet, ils sont très riches en sels d’oxalate et peuvent épaissir les urines, ce qui favorise la formation de calculs rénaux.

Les aliments riches en oxalates sont : le chocolat, les épinards, les betteraves, les tomates et tous les légumes de couleur foncée (tomates, aubergines) ainsi que le thé noir (contenant du thé vert).

Le café est un bon allié car il réduit le risque de calculs rénaux mais n’en élimine pas complètement la présence.

Il est donc conseillé d’être raisonnable sur sa consommation de café. Toutefois, boire du café reste un plaisir…

Éviter les aliments qui contiennent des phosphates

Manger des aliments qui contiennent des phosphates peut-il augmenter votre risque d’ostéoporose ? Des chercheurs de l’université d’Édimbourg et du National Health Service (NHS) britannique ont analysé les données de plus de 2 millions de personnes.

Les résultats, publiés dans la revue Osteoporosis International, indiquent que manger des aliments riches en phosphates est associé à une augmentation significative du risque d’ostéoporose. De nombreux aliments courants renferment des phosphates, par exemple le pain blanc, le jus d’orange ou encore les céréales pour petit déjeuner. Ces nutriments sont souvent ajoutés aux aliments pour améliorer leur durée de conservation. Certains produits cuits au four contiennent également des phosphates comme l’ajout de phosphate monocalcique (PC) ou acide orthophosphorique (AP).

L’étude montre qu’une consommation élevée en PC et AP est associée à un risque accru d’ostéoporose chez les femmes après avoir pris en compte différents facteurs tels que l’âge, le poids et la taille. Cependant, il faut noter que lorsqu’on étudie plus spécifiquement certains groupes alimentaires, on ne voit pas apparaître ce type de relation entre la consommation en phosphate et le risque d’ostéoporose. Par exemple, aucune association n’a était trouvée entre la consommation en viande ou poisson transformés et le risque accru d’osteoporose par rapport aux viandes non transformés ou aux poissons frais.

Éviter les aliments acides

L’ostéoporose est une maladie qui touche les os. Elle est liée à l’âge, mais peut aussi être le résultat d’une mauvaise alimentation.

Le vieillissement et la perte de densité osseuse sont des phénomènes naturels, ils ne sont pas pathologiques.

La cause principale de l’ostéoporose est la diminution du taux de minéraux dans le sang et donc un manque en calcium et en vitamine D. Ces carences entraînent des fractures dues aux chutes ou aux traumatismes plus importants (accidents domestiques).

Les personnes souffrant d’ostéoporose ont tendance à réduire fortement leur activité physique pour éviter les risques de chute. Elles se tournent alors vers des aliments riches en calcium comme le fromage, les yaourts enrichis, etc… Les personnes souffrant d’ostéoporose doivent donc consommer quotidiennement une quantité suffisante de produits laitiers pour compenser cette baisse du taux de calcium dans le sang.

L’alimentation joue un rôle important pour prévenir ou retarder l’apparition de l’ostéoporose.

Éviter les aliments frits

Pour mieux prévenir l’ostéoporose, il faut éviter les aliments frits. En effet, la consommation de ces aliments peut entraîner une réduction du taux de calcium dans le sang, ce qui augmente le risque de fractures osseuses. Une étude a par exemple montré que les hommes qui consomment plus de 30 grammes d’aliments frits chaque jour ont un risque accru de fracture (osseuse) du poignet et des pieds.

Il est donc important de limiter la consommation d’aliments frits en raison des graisses saturées qu’ils contiennent.

L’idéal est donc de manger des produits frais plutôt que des produits surgelés ou encore achetés à emporter.

La cuisson à la vapeur est un mode de cuisson qui permet non seulement d’éviter l’ajout excessif de matières grasses et donc d’optimiser son apport en vitamines et en minéraux, mais aussi d’allonger la durée de conservation des aliments.

Éviter les aliments gras

L’ostéoporose est une maladie qui se caractérise par la fragilisation osseuse, ce qui peut provoquer des fractures. Des études ont montré que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque pour l’ostéoporose.

Il est donc important de surveiller son poids et d’avoir une alimentation équilibrée. En plus d’une alimentation saine et équilibrée, il est aussi conseillé de faire régulièrement de l’exercice physique, afin de renforcer les muscles du corps.

Il faut savoir que l’activité physique permet à la fois de renforcer les os et d’améliorer la circulation sanguine, ce qui favorise le transport des nutriments vers les cellules du corps. De plus, il a été prouvé que les femmes menant un style de vie actif avaient moins tendance à souffrir d’ostéoporose que celles qui ne pratiquaient pas suffisamment d’activités physiques.

Éviter les aliments riches en sodium

L’ostéoporose est une maladie qui touche les os et les rend fragiles. Cette fragilité entraîne un risque accru de fractures, notamment au niveau des vertèbres et du col du fémur.

Les personnes touchées par cette maladie peuvent également souffrir d’arthrose ou de dépression.

Les symptômes de l’ostéoporose sont : Des douleurs osseuses, comme des fractures spontanées pouvant survenir à tout moment ; Des douleurs dorsales en raison de la décalcification ; La fatigue ; L’affaiblissement dû à la perte de masse musculaire. On estime que plus de 3 millions de femmes sont atteintes d’ostéoporose aux États-Unis et que le coût annuel pour traiter cette maladie est supérieur à 20 milliards d’euros.

Le nombre total d’Américains atteints par ostéoporose pourrait augmenter rapidement au cours des prochaines décennies si rien n’est fait pour réduire le risque. Une étude réalisée par l’université Harvard a permis d’identifier certaines habitudes alimentaires qui ont un impact direct sur le risque de contracter une ostéoporose. Dans ce cas présent, il s’agit principalement de la consommation de produits laitiers riches en sodium (comme les yaourts), qui contribuent à augmenter le taux du calcium et donc celui du phosphore ainsi que la perte osseuse chez les personnes âgés.

Il faut éviter les aliments qui contiennent du calcium mais aussi les aliments qui contiennent des phyto-oestrogènes comme le soja, ou encore les produits laitiers.

Arthrose : les aliments à éviter / les aliments à privilégier