Quelles sont les alternatives à la menstruation

La menstruation est une période de règles qui peut durer entre 3 et 7 jours. Elle est due à la disparition des règles chez la femme. C’est un phénomène naturel qui se produit tous les 28 jours en moyenne, mais cela peut varier d’une personne à l’autre.

Il existe plusieurs alternatives à la menstruation, comme le stérilet ou encore la pilule contraceptive. Nous allons voir ça de plus près.

Les tampons

Les tampons sont des dispositifs qui permettent d’absorber le sang des règles.

Ils peuvent être intégrés dans un protège-slip ou bien directement insérés dans le vagin, ce qui permet de les garder en place pendant plusieurs heures.

Les tampons sont composés de différents matériaux : polymère (plastique) pour l’enveloppe extérieure, superabsorbant (microfibre) pour absorber le flux menstruel et tissu éponge pour un effet « bouillotte » au contact de la peau.

Les tampons sont donc constitués de trois couches : une couche externe imperméable, une couche interne absorbante et une couche intermédiaire confortable. Ces trois parties assurent chacune une fonction précise : La première barrière a pour but de retenir l’humidité à l’extrémité du tampon afin qu’elle ne puisse pas s’infiltrer par les petits trous situés sur la partie supérieure des protections hygiéniques. Elle favorise ainsi la diffusion du liquide menstruel à travers cette surface absorbante et empêche toute fuite hors du vagin.

La seconde barrière est également imperméable, mais elle est conçue pour éviter toute sensation d’humidité grâce à sa texture rugueuse qui n’est pas confortable au toucher.

Lorsque vous portez un tampon, il doit être placé à mi-hauteur du vagin et maintenu en place par les muscles utérins avant que vous ne commenciez votre activité physique ou sexuelle.

Il existe des variétés spéciales destinée aux femmes ayant accouchés récemment ou souffrant d’infections vaginales récurrentes qui nécessitent un traitement particulier.

Les serviettes hygiéniques

On utilise les serviettes hygiéniques depuis des siècles, et ce, malgré le fait qu’elles soient une source de pollution pour l’environnement. Cependant, il existe désormais des solutions alternatives qui sont bien plus écologiques et respectueuses de la planète.

Les serviettes hygiéniques lavables sont composées à 100% en coton biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standard). Elles sont parfaitement adaptées aux flux menstruels de toutes les femmes. Pourquoi utiliser des serviettes hygiéniques lavables ? Les serviettes hygiéniques lavables représentent une alternative écologique et responsable aux produits jetables traditionnels.

Leur utilisation permet de réduire considérablement l’impact environnemental lié au cycle menstruel, ainsi que la production de déchets plastiques non recyclés.

L’aspect économique est également très intéressant puisque vous pouvez réutiliser votre serviette pendant plusieurs années grâce à un entretien régulier.

Il suffit simplement de la nettoyer après chaque utilisation pour qu’elle conserve son aspect neuf. De plus, vous n’avez pas besoin d’acheter des produits chimiques puisqu’il suffit d’une machine à laver pour entretenir votre linge personnel ou celui de votre famille.

Le stérilet

Le stérilet est un moyen de contraception qui a pour but de prévenir une grossesse, car il agit comme un filtre et empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’utérus.

Il existe deux types de stérilets : le système hormonal et le système au cuivre.

Le premier type est composé d’un progestatif qui s’apparente à une hormone naturelle (œstrogène). Ce type de stérilet peut être posé jusqu’à cinq ans après la ménopause.

Le second type est constitué d’un anneau en plastique recouvert du cuivre, qui permet d’empêcher les spermatozoïdes de parvenir jusqu’à l’utérus.

Les avantages du stérilet ? Cette méthode contraceptive offre différents avantages, notamment celui d’être efficace durant trois ans contre six mois pour la pilule ou encore celui d’être utilisable sans ordonnance. De plus, son prix attractif représente également un atout important. Aussi efficace que la pilule ou encore que le préservatif, elle ne nuit pas à la fertilité et ne favorise pas les infections sexuellement transmissibles ni les problèmes gynécologiques. Elle n’entraîne aucune carence en fer contrairement aux autres contraceptifs hormonaux, ce qui peut être un avantage pour certaines femmes ayant des besoins spécifiques en fer.

Lorsque vous choisissez votre moyen de contraception selon vos besoins spcifiques, pensez à consulter votre gynco-endocrinologue afin qu’elle puisse vous conseiller sur la meilleure solution possible pour vous!

La pilule contraceptive

La pilule contraceptive est un moyen de contraception très efficace. Elle permet d’éviter une grossesse non désirée, cependant elle ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

La pilule contraceptive est un moyen de contraception sûr et pratique qui vous évite des oublis de pilules et des rapports sexuels à risques.

Il existe plusieurs types de pilules contraceptives : Les pilules combinées, qui associent l’œstrogène et la progestérone. Elles se présentent sous forme de comprimés à prendre chaque jour pendant 21 jours puis sans interruption durant 7 jours suivants.

Les micro-pilules, dont le principe actif est la levure inactive. Elles se prennent en continu sur 21 jours consécutifs puis sans interruption durant 7 jours suivants.

Les mini ou micro-pilules permettent une meilleure observance du traitement par le patient car elles n’ont pas besoin d’être avalées avec un verre d’eau et peuvent donc être prises n’importe quand (dans la mesure où les recommandations posologiques ont été respecté).

Les patchs contraceptifs, ceux-ci se collent directement sur la peau pour une semaine au minimum en continu ou bien 3 mois discontinus (semi-continus).

L’implant contraceptif

L’implant contraceptif est une méthode contraceptive qui consiste à placer sous la peau un dispositif en forme de T qui diffuse des hormones. Cette technique permet d’assurer une contraception régulière et durable, ce qui en fait une solution efficace pour les femmes qui souhaitent se passer de pilules contraceptives.

L’implant contraceptif est proposé sous différentes marques.

Il existe deux types d’implants : les implants contenant du cuivre et ceux contenant du polyuréthane (ou silicone).

Les implants au cuivre sont plus anciens puisqu’ils ont été développés en premier.

Ils sont plus lourds que leurs homologues en polyuréthane; ils peuvent donc être placés plus profondément sous la peau.

Les implants au cuivre contiennent également des hormones, contrairement aux implants au polyuréthane qui ne contiennent pas d’hormones.

Les implants contenant des hormones permettent également de réduire le risque de troubles vasculaires pendant la ménopause et aident à prévenir le cancer du col utérin ou celui du sein par exemple.

  • Les avantages
  • Cette technique contraceptive est très efficace.
  • Elle assure une contraception régulière et durable.
  • L’implant est posé par un professionnel, ce qui assure son bon positionnement.
  • Les inconvénients
  • Cette méthode n’est pas toujours bien acceptée.
  • Elle n’est pas adaptée si vous souhaitez avoir un enfant car elle ne protège pas des infections sexuellement transmissibles (IST) ni des grossesses non désirables.

Le préservatif

Pourquoi utiliser un préservatif ? Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des maladies infectieuses, qui peuvent être transmises lors d’un rapport sexuel.

Il existe de nombreux types d’infections sexuellement transmissibles, mais les plus courantes sont le VIH/SIDA (virus du SIDA), la syphilis et la gonorrhée.

Lorsque vous avez des rapports non protégés, vous prenez le risque de contracter une IST.

Votre partenaire sexuel peut également en être atteint et cela pourrait provoquer chez lui une infection à VIH/SIDA ou encore le développement d’une maladie chronique comme l’hépatite B ou C par exemple. Pour éviter ce genre de situation, il est primordial d’utiliser un préservatif masculin ou féminin, car ils permettent de se protéger contre les IST.

Le port du préservatif permet donc de réduire considérablement votre risque de contracter une IST. Si vous ne portez pas un préservatif pendant les rapports sexuels, vous prenez le risque que votre partenaire soit contaminée par une IST et que cette infection se transforme en maladie grave comme le SIDA par exemple. En outre, si votre partenaire est déjà infectée par certaines IST telles que la syphilis ou la gonorrhée, elle pourrait facilement transmettre cette infection à quelqu’un d’autres qui aurait des relations avec elle sans utiliser de préservatifs.

L’abstinence

L’abstinence est-elle bonne pour la santé ?

Quels sont les signes de menstruation

La menstruation est un phénomène naturel qui ne doit pas être une contrainte pour la vie des femmes. Il y a des alternatives à la menstruation, comme les serviettes hygiéniques lavables ou le flux instinctif libre.