Quelle maladie donne le moustique tigre

Le moustique tigre est un insecte qui s’est propagé dans le monde entier.

Il est devenu un véritable fléau pour la santé publique et les écosystèmes. En France, il a été identifié pour la première fois en Alsace en 2004. Depuis, il n’a cessé de se développer et est maintenant présent dans plus de 50 départements français. Cet insecte est porteur de maladies graves comme le virus Zika ou encore la dengue.

Il peut transmettre des maladies comme le paludisme ou la fièvre jaune.

🔎 Tout savoir sur le moustique tigre

La dengue

La dengue est une maladie virale transmise par l’une de ses sortes de moustiques : le moustique tigre. Cette maladie ne se transmet pas directement à l’homme, mais uniquement par des piqûres. Nous nous protégeons en portant des vêtements longs, par la présence de moustiquaires aux fenêtres et en utilisant des répulsifs pour les vêtements et les zones non couvertes. En France, la dengue se manifeste surtout au cours de la saison chaude (de novembre à avril). Sa manifestation est assez particulière car elle peut prendre plusieurs formes : Elle peut être bénigne chez les personnes qui ont été infectées auparavant ou bien elle peut être grave chez certaines personnes sans facteur déclenchant apparent (comme cela a été le cas pour certains sportifs participant à un stage sportif organisé sur l’île de La Réunion).

Il est donc important d’apporter une protection efficace contre cette maladie afin d’empêcher son extension.

Le virus Zika se transmet uniquement par piqûres du moustique tigre Aedes albopictus, également appelé «moustique tigre». Ce virus est endogène (il provient du continent américain) et il y a très peu voire jamais eu contamination humaine directe à partir du virus Zika. Toutefois, lorsqu’une personne ayant voyagé ou résidée durant plusieurs semaines sur le continent américain revient ensuite en Europe, elle risque fortement d’être contaminée car ce virus possède une capacité exceptionnelle à survivre durant plusieurs mois voire années hors-corps humain; il possède également la capacité exceptionnelle de passer in

La fièvre jaune

Le moustique tigre est une espèce particulièrement agressive.

Il se caractérise par sa capacité à piquer plusieurs fois de suite et par la douleur qu’il occasionne lorsqu’on le pique. Par ailleurs, il peut transmettre des maladies comme le virus Zika ou la dengue. Cela est possible grâce aux piqûres successives qu’il effectue sur un patient infecté par ces virus.

La fièvre jaune – Moustique tigre : Ce sont les pays tropicaux qui présentent le plus grand risque d’être touchés par ce type de maladie. En effet, le moustique tigre vit principalement au bord des rivières et des fleuves, notamment dans les régions agricoles comme la forêt tropicale humide ou encore les zones de marais. Aussi, si vous envisagez un déplacement en Asie du Sud-Est ou en Amérique Latine pour un voyage touristique ou professionnel, vous pouvez être exposé à ce type de maladie en raison du climat favorable que ces régions présentent pour son développement. En France, certaines zones sont considérées comme à risques en raison du fort niveau d’implantation du moustique tigre (principalement autour des massifs forestiers). Pour connaître votre zone géographique à risques, rendez-vous sur : https://www2.developpement-durable.gouv.fr/risques/vecteurs/moustiques/

Le chikungunya

Le chikungunya est une maladie transmise par le moustique tigre. Ce virus nous vient directement d’Asie du Sud-Est et il s’est répandu dans de nombreux pays européens comme l’Espagne ou la France.

Il est également présent aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Afrique. Une personne infectée peut se contaminer à elle-même ou à quelqu’un d’autre.

Le virus passe alors du corps de la personne infectée à celui de son hôte (surtout les plus jeunes) sans pour autant qu’ils ne développent aucun symptôme. Cette maladie touche principalement des personnes fragiles : les personnes âgées, les femmes enceintes et bien sûr les enfants dont le système immunitaire est encore immature.

Il convient donc de prendre certaines précautions au quotidien afin d’éviter que le virus ne soit transmis aux petits comme aux grands :

  • Lavez-vous régulièrement les mains, surtout après un contact avec des personnes atteintes
  • Portez des vêtements amples qui couvrent bien votre corps et remontez vos manches
  • Évitez de marcher pieds nus sur un sol humide ou sale
  • Évitez si possible d’emmener les nourrissons faire des balades à l’extérieur

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme, également appelée Borréliose, est une maladie infectieuse principalement due à la bactérie de la même nom. Cette dernière peut affecter diverses parties du corps : articulations, système nerveux central et système immunitaire. Ainsi, les tiques sont responsables de transmission de cette bactérie dans le sang avec l’aide des moustiques porteurs (Aedes albopictus).

Le virus du Zika a quant à lui une incidence sur le développement intellectuel des enfants atteints par cette maladie ou ayant un risque d’en souffrir.

Les symptômes de la maladie de Lyme comprennent des douleurs musculaires et articulaires pouvant parfois se propager au niveau du thorax et du dos avec une éruption cutanée rouge ressemblant à un coup de soleil ou encore au niveau des organes génitaux ou de l’anus. Elle se manifeste également par une fièvre modérée qui peut persister durant plusieurs mois voire plusieurs années suivant les individus. En cas d’apparition des symptômes cités précédemment chez votre enfant, il convient de consulter rapidement un médecin traitant afin que celui-ci puisse vous prescrire un traitement adapté après avoir fait réaliser quelques analyses complémentaires. Par ailleurs, si votre enfant semble souffrir du virus Zika, vous pouvez demander conseil aux professionnels de santé afin qu’ils puissent orienter votre famille vers les différents centres hospitaliers possibles pour y recevoir un traitement ad hoc.

La maladie de West Nile

Le virus West Nile est une infection virale transmise par les moustiques qui provoque un large éventail de symptômes, tels que des fièvres prolongées, des hémorragies ou encore des troubles neurologiques. Il peut être difficile de déterminer si une personne a contracté le virus West Nile et ce malgré l’apparition d’un tableau clinique très similaire à celui du syndrome pseudo-grippal, car les patients atteints présentent souvent d’autres symptômes non spécifiques comme la fatigue, la douleur musculaire et articulaire ou encore la fièvre.

La plupart des personnes développant ces symptômes sont asymptomatiques.

Il n’existe donc pas de test permettant de diagnostiquer l’infection au virus West Nile. En cas d’infection au virus West Nile, il est impératif de consulter un médecin afin qu’il effectue une analyse sanguine pour confirmer le diagnostic.

Les résultats seront connus plusieurs jours après le prélèvement sanguin initial et permettront d’identifier le traitement adéquat.

La maladie du Nil occidental

Le virus du Nil occidental (VNO) ou West Nile est transmis par les moustiques et se propage très rapidement. Cette maladie est relativement bénigne, mais elle peut entraîner des complications graves comme la méningite, la neuro-paralytique (atteinte du système nerveux central) ou encore le syndrome de Guillain-Barré (atteinte des nerfs périphériques).

Le VNO tient son nom de l’endroit d’où il a été isolé pour la première fois en Ouganda en 1937 : l’Ouganda abrite actuellement toutes les formes présentes de ce virus. Dans les années 1950, cette maladie a soudain émergée aux États-Unis avant d’essaimer à travers le monde. En Europe, elle a touché l’Italie pour la première fois pendant l’été 1999 et s’est propagée au nord de l’Europe à partir du mois d’août 2000. Depuis cette date, plus de 90 pays ont reconnu la circulation active du VNO sur leur territoire.

La France ne fait pas exception puisque sa zone résidentielle est concernée depuis 2002 par un risque d’infection important liée à une activité vectorielle (transmission par un insecte hôte). Ainsi, des cas humains ont été rapportés chez des personnes qui n’avaient pas voyagé récemment hors de France ni sur un lieu où circule actuellement le virus.

  • La transmission interhumaine
  • Les principales zones géographiques touchées

La maladie de La Crosse

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la maladie de La crosse et du moustique tigre. Cependant, vous n’êtes peut-être pas au courant des risques que vous encourrez si elle se propage dans votre demeure ou sur votre lieu de travail. Nous allons vous l’expliquer afin que vous puissiez prendre conscience de ces risques et éviter les pièges tendus par le moustique tigre.

Les symptômes physiques ? En effet, le moustique tigre est particulièrement dangereux pour l’homme car il transmet différents virus dont celui du chikungunya qui provoque des douleurs telles qu’une sensation de brûlure très intense ou encore une inflammation des articulations.

Il peut aussi transmettre la maladie de La Crosse qui cause chez certaines personnes des convulsions musculaires, un engourdissement des extrémités ou encore une perte temporaire d’audition.

Il peut également transmettre le virus Zika qui entraîne une fièvre passagère pouvant aller jusqu’à 39°C et causée par un virus pouvant être à l’origine de microcéphalies chez les nourrissons atteints.

La maladie de l’encéphalite de Saint-Louis

Ce virus est transmis par la piqûre d’un moustique, le Aedes aegypti. Au moment de sa piqûre, celui-ci ingère un peu de sang et donc du virus Zika qui se propage alors rapidement dans son corps. En effet, ce moustique vit en particulier dans les régions tropicales et subtropicales des zones humides. Cette maladie est considérée comme étant potentiellement mortelle pour l’Homme. Pour lutter contre cette propagation virale, il est important de prendre certaines mesures. Découvrez quelles sont ces mesures à mettre en place afin de prévenir une épidémie Zika !

Pour conclure concernant les moustiques tigres, ce sont des insectes très dangereux qui peuvent transmettre des maladies graves. Il faut donc se protéger contre ces insectes en utilisant des répulsifs et en évitant de se faire piquer.

Le moustique tigre transmet-il les maladies chaque fois qu'il pique? – C'est pas sorcier