Site icon AsPros-Sante

Origine virale : les virus sont-ils toujours néfastes pour la santé

Une épidémie est une propagation rapide d’une maladie, d’un virus ou d’une infection. Elle peut être due à un agent pathogène (virus, bactérie, parasite) ou à un agent précipitant (pollution, mauvaise hygiène).

Les épidémies sont des phénomènes qui touchent de nombreuses personnes et qui se propagent rapidement. Elles peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé publique. Nous allons voir çà de plus près.

Educatout au micro #04 – Gastro, rhume, grippe, virus : prévention et exclusion.

La nature des virus

Les virus sont des micro-organismes, c’est-à-dire des organismes microscopiques qui ne peuvent vivre que dans un environnement spécifique.

Ils se propagent par l’intermédiaire de matériel (tissus, eau) ou de personne à personne. Ce sont des agents infectieux dont le cycle de multiplication est très rapide : il suffit d’un seul porteur du virus pour qu’il contamine une grande partie de la population.

Les virus ont une structure protéique similaire aux bactéries et sont donc classés comme micro-organismes.

La virulence du virus dépend de sa capacité à pénétrer l’hôte, à lui provoquer des dégâts et à se multiplier dans ce nouvel environnement.

Les maladies résultant d’une infection par un virus peuvent être graves, voire mortelles. Certains virus peuvent causer des maladies chroniques telles que le rhume ou la grippe chez l’homme ou les animaux domestiques, ainsi que certaines maladies transmissibles chez les humains et les animaux (divers types de fièvre aphteuse). De plus en plus, on observe une augmentation du nombre de pathologies liées aux infections virales dans le monde entier ; ceci est particulièrement vrai pour les infections liées au VIH/SIDA et celles dues au VHB/VHC (virus responsables du SIDA).

Les pandémies récentes montrent également que les infections virales représentent un problème majeur pour la santé publique mondiale

La classification des virus

La classification des virus est un sujet qui nécessite de la réflexion et du travail.

Il faut avant tout savoir que les virus sont classés en fonction de leur taille, mais aussi en fonction de leurs caractéristiques.

Les virus sont classés en plusieurs catégories :

L’origine des virus

Le virus est un agent infectieux qui se transmet d’une personne à l’autre.

Il peut s’agir de bactéries, de champignons ou encore de virus.

Le terme « épidémie » désigne une situation où le nombre d’individus atteints par un même agent pathogène augmente considérablement en l’espace de quelques semaines ou mois.

Les maladies contagieuses peuvent être aigües (comme la grippe) ou chroniques (comme la tuberculose).

La plupart des virus sont classés dans les familles des rétrovirus, des adénovirus et des herpèsviruses. Tous ces virus ne provoquent pas forcément une maladie grave, notamment chez l’homme, sauf rares exceptions comme le VIH. Une épidémie est une accumulation anormale et rapide du nombre d’individus atteints par un même agent pathogène au cours d’une période donnée.

Le terme « pandémie » désigne une épidémie qui se propage sur toute la surface du globe.

Il faut savoir que les virus les plus mortels pour l’homme (comme Ebola) ne font généralement pas partie des virus les plus fréquents en Europe et aux États-Unis.

La structure des virus

Des virus sont constitués d’une enveloppe qui protège leur contenu.

L’enveloppe est faite de lipides et de cholestérol, ce qui la rend très résistante à l’électricité.

Les virus ont besoin d’une cellule pour se reproduire et ils doivent donc s’y introduire.

Lorsque l’on cherche à comprendre comment les virus pénètrent dans une cellule, il faut tout d’abord savoir que les membranes cellulaires ne possèdent pas de pores permettant aux virus de passer. Pour pénétrer dans une cellule, un virus doit donc agir sur une autre membrane : la membrane plasmique. Cette membrane est extrêmement fine (0,01 micron) et permet aux molécules nécessaires au développement du virus de traverser facilement la barrière formée par cette membrane.

Les principaux moyens utilisés par les virus pour entrer dans une cellule sont :

Le cycle de vie des virus

Le cycle de vie d’un virus est très variable selon le type de virus.

Il peut être court, c’est-à-dire que le virus ne survit pas longtemps au contact des conditions ambiantes. Dans ce cas, un lavage des mains avec du savon et de l’eau suffit à éliminer les agents pathogènes. Par exemple, les bactéries responsables des maladies gastro-intestinales comme la salmonelle peuvent survivre sur des surfaces inanimées durant plusieurs heures.

Le risque de transmission par les aliments ou l’eau reste donc faible.

Le cycle de vie d’un virus est souvent très long : il peut s’étendre sur plusieurs années et permet aux microorganismes viraux de se propager facilement dans une population humaine ou animale.

Les conditions environnementales jouent un rôle important dans la survie du virus : il existe par exemple des virus qui ne survivent pas durablement au froid intense ou à la chaleur extrême (comme le HIV). Selon certains spécialistes, l’Homme pourrait contribuer à favoriser sa propagation en utilisant des produits détergents non adaptés aux bactéries telles que les bactériophages qui sont incapables de tuer les microbes pathogènes connus chez nous (comme E. coli).

La contamination par voie orale est un mode habituel pour certaines infections respiratoires comme celles dues à Mycoplasma pneumoniae et Bordetella pertussis (infections pulmonaires) ou Haemophilus influenzae (infection respiratoire aigüe). Ces infections sont transmises par la salive, ce qui explique qu’elles soient principalement contractée entre membres d’une fratrie proche.

Lorsqu’il y a contamination, celle-ci est généralement asymptomatique ; elle conduit à une infection chronique m

La réplication des virus

Des virus qui se répliquent avec un taux de réussite élevé.

Les virus sont des micro-organismes qui ont la particularité de pouvoir se multiplier rapidement et facilement. Ces derniers peuvent infecter les cellules ou les organes d’un organisme vivant et provoquer des maladies. Un virus est composé d’une molécule en forme de bâtonnet, appelée l’acide nucléique, contenue par une capsule protectrice, appelée capside virale.

La capside virale permet au virus de pénétrer à l’intérieur du noyau des cellules pour y provoquer une infection. Un virus est composé d’une molécule en forme de bâtonnet, appelée l’acide nucléique, contenue par une capsule protectrice, appelée capside virale.

La capside virale permet au virus de pénétrer à l’intérieur du noyau des cellules pour y provoquer une infection.

L’immunité contre les virus

L’immunité humaine est l’ensemble des mécanismes de défense mis en place par le système immunitaire pour se protéger contre les agressions microbiennes.

Il s’agit notamment de la réponse humorale (destinée à détruire les agents pathogènes) et de la réponse cellulaire (destinée à éliminer les cellules infectées).

L’immunité naturelle nous permet donc de combattre les agressions microbiennes, tandis que l’immunité acquise nous permet de combattre les virus.

Lorsque vous êtes exposé au coronavirus, votre corps produit des anticorps qui vont se fixer sur le virus et l’empêcher de se multiplier.

Le système immunitaire va alors reconnaître ces anticorps comme étant un agent étranger et va mettre en place une réaction inflammatoire pour attaquer le virus.

La lutte contre les virus

Avec l’épidémie de coronavirus, la situation sanitaire est alarmante.

Les autorités gouvernementales ont décidé de placer le pays en quarantaine. Cette mesure vise à limiter la propagation du virus et à éviter que les personnes infectées ne contaminent d’autres individus.

La pénurie de masques ou le manque de tests sont des problèmes qui se posent régulièrement dans ce genre de situation. Pour lutter contre cette pandémie, différents moyens peuvent être mis en œuvre :

Pour conclure, l’origine virale de la grippe est un sujet très complexe qui fait l’objet de nombreuses débats. Il est difficile d’obtenir une conclusion ferme, mais il semble clair que cette origine virale est la plus probable.

Quitter la version mobile