MÉNINGOCOQUE DE SÉROGROUPE B : causes, symptômes et traitements

Le méningocoque est une bactérie qui peut provoquer des infections graves.

Il existe plusieurs sérogroupes de méningocoques, dont le sérogroupe B. C’est ce dernier qui est responsable de la plupart des cas de méningite en France.

Le vaccin contre le méningocoque B est recommandé pour les nourrissons et les adolescents.

Le méningocoque de sérogroupe B est une bactérie qui peut causer la méningite

La méningite est une inflammation des méninges, c’est-à-dire du tissu qui entoure le cerveau et la moelle épinière.

La bactérie responsable peut être présente dans le tractus gastro-intestinal de l’homme ou dans son nez.

Lorsqu’il passe dans le sang et se déplace à travers le système nerveux central, la bactérie peut causer un gonflement du cerveau et provoquer une méningite. Cette infection peut être mortelle si elle n’est pas traitée rapidement.

La plupart des cas de méningite sont causés par des infections virales comme les rhumes ou les grippes; toutefois, il existe certaines formes de bactéries qui peuvent aussi causer des maladies graves. Ces bactéries sont appelées «méningocoques» (du grec mengôn: moelle et kokkos: couche) en raison de la structure de la capsule qui protège la bactérie contre les défenses immunitaires du corps humain.

Le principal type de ménngocoque est appelé «ménngocoque B» (Neisseria meningitidis).

Il existe quatre autres types connus (C, Y, W135 et X), chacun avec sa propre structure particulière.

  • Les personnes atteintes de fièvre typhoïde ont un risque plus élevé d’être infectée par le ménngocoque B que celles souffrant d’autres maladies
  • Lorsqu’une personne contracte une maladie causée par un type spcifique de ménngocoque B, elle doit prendre un traitement antibiotique spcifique pour tuer l’infection.

Les symptômes de la méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B peuvent inclure des maux de tête sévères. des vomissements. une raideur du cou. des convulsions et un coma

La méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B est une maladie grave qui peut être mortelle.

Les symptômes de la méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B peuvent inclure des maux de tête sévères, des vomissements, une raideur du cou, des convulsions et un coma. Si vous avez ou si vous soupçonnez avoir contracter cette maladie, vous devriez consulter immédiatement un professionnel de la santé qualifié pour déterminer le meilleur traitement à suivre.

La méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B peut être mortelle si elle n’est pas traitée rapidement

La méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B peut être mortelle si elle n’est pas traitée rapidement. Cette maladie est particulièrement grave chez les enfants et fait des ravages dans les pays en développement.

Il s’agit d’une infection qui se manifeste généralement par une forte fièvre, une raideur du cou, des vomissements et des maux de tête.

Les symptômes peuvent également inclure des convulsions ou un état de confusion mentale.

La forme la plus courante de la maladie est la méningite aiguë à méningocoques (MAM), qui affecte les enfants dans leurs premières années de vie.

Il existe trois types principaux de MAM : – Méningite à pneumocoque – Méningite à Haemophilus influenzae – Méningite à Neisseria meningitidis L’infection peut survenir n’importe où dans le monde et touche principalement les jeunes enfants, bien que l’âge varie considérablement selon le type de MAM. En Afrique subsaharienne, près de 80 % des cas surviennent avant l’âge de 5 ans alors qu’en Amérique latine et aux Caraïbes, 90 % surviennent entre 1 an et 4 ans. Certaines personnes ayant un système immunitaire affaibli seront plus susceptibles que d’autres d’attraper cette infection.

Les personnes ayant un système immunitaire affaiblis ont aussi tendance à contracter diverses infections comme la grippe saisonnière ou la rougeole qui ne sont pas traitables avec un simple vaccin.

Le méningocoque de sérogroupe B peut se propager par contact étroit avec une personne infectée. comme en se tenant la main ou en partageant des objets

Le méningocoque de sérogroupe B peut se propager par contact étroit avec une personne infectée, comme en se tenant la main ou en partageant des objets. Toutefois, il est également possible d’être infecté sans avoir de symptômes. Cela signifie que le virus peut rester dans l’organisme et être décelé à l’occasion d’un test de laboratoire.

Il est donc important de prendre les précautions nécessaires pour éviter toute contamination. Pour réduire les risques de transmission du méningocoque à un autre individu, il faut :

  • Se laver les mains fréquemment.
  • Utiliser des serviettes hygiéniques jetables et un préservatif lors des rapports sexuels.
  • Éviter le partage d’objets communs (brochures, stylos, etc.).

Le méningocoque de sérogroupe B peut également se propager par contact étroit avec les sécrétions nasales ou salivaires d’une personne infectée

Le méningocoque de sérogroupe B est une bactérie qui peut infecter le sang, le système respiratoire et les glandes salivaires. Elle se transmet par voie aérienne (par exemple lors d’une conversation ou lorsqu’on éternue). Parfois, elle peut aussi se transmettre par contact étroit avec les sécrétions nasales ou salivaires d’une personne infectée. Cette forme de transmission est appelée « contact étroit », car il faut être très proche du malade pour pouvoir contracter la maladie. Dans ce cas, il faut donc tenir compte du partage des objets (tels que serviettes de toilette) utilisés par la personne malade dans sa vie quotidienne.

Le risque augmente si on travaille à proximité immédiate d’un malade contagieux (par exemple en hôpital).

Les jeunes enfants jusqu’à l’âge de 4 ans courent un plus grand risque de développer une infection grave à cause du méningocoque B, car ils ont un système immunitaire encore immature. En Suisse, cette forme de contagion ne représente qu’environ 1% des infections invasives à méningocoques chaque année.

  • La majorité des infections invasives à méningocoques touchent les sujets âgés
  • Les infections invasives graves causent généralement une pneumonie
  • Les enfants souffrant d’une infection grave ont tendance à développer des complications telles qu’une atteinte cérébrale.

Les personnes à haut risque de méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B incluent les nourrissons. les jeunes enfants. les adolescents et les adultes jeunes

Les personnes à haut risque de méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B incluent les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents.

Les adultes jeunes peuvent également être sujets à un risque accru, quoique moindre. Dans tous les cas, ces personnes doivent recevoir des vaccins avant d’être exposées au virus. Si vous avez des enfants ou si vous fréquentez régulièrement des groupes d’enfants (p. ex., garderie, école), demandez conseil à votre professionnel de la santé sur l’opportunité d’administrer ce vaccin aux membres de votre famille.

Les personnes ayant un système immunitaire affaibli sont également à haut risque de méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B

Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli sont à haut risque de méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli présentent donc plus de risques d’être infectées par ce type de bactéries et peuvent développer une méningite. Ces infections peuvent affecter les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées.

L’infection à méningocoque se transmet principalement par l’air ou la salive, ainsi que par contact direct (par exemple, en touchant une surface contaminée).

La maladie est plus fréquente chez les enfants qui ne sont pas encore vaccinés contre cette infection; elle est également plus fréquente chez les populations qui ont des systèmes immunitaires affaiblis (par exemple, après une chimiothérapie ou suite à une greffe d’organe).

L’infection à méningocoque n’est pas grave si elle est traitée rapidement. Elle peut toutefois entraîner des complications graves comme :

  • une diminution importante du débit urinaire
  • la survenue de convulsions
  • des troubles neurologiques permanents

La vaccination est la meilleure façon de prévenir la méningite causée par le méningocoque de sérogroupe B

C’est un fait, la méningite de sérogroupe B est une maladie grave qui peut se transmettre par le biais d’inhalation de particules contaminées. Cette maladie est généralement causée par des micro-organismes à l’origine du méningocoque. Ces organismes vivent sur les muqueuses nasales et ont tendance à provoquer des infections et des pneumonies, notamment chez les jeunes enfants dont le système immunitaire n’a pas encore été développé.

Les symptômes associés au méningocoque sont : fièvre persistante, raideur de la nuque, vomissements et écoulement nasal clair.

La plupart des personnes atteintes ne présentent aucun signe ou symptôme lorsqu’elles contractent cette forme de méningite, cependant elles courent un risque plus élevé que celles ayant contractée une autre forme de méningite (meningoccique).

La vaccination constitue donc la meilleure façon de se protéger contre cette maladie infectieuse grave. Pour votre enfant, il faut procéder à son vaccin contre le meningocoque en respectant un calendrier vaccinal efficace qui peut varier selon l’âge ou dans certains cas selon qu’il soit soumis à un traitement antirétroviral ou non. Une attention particulière doit être portée aux nourrissons entrant en collectivité qui sont plus vulnérables face aux infections respiratoires comme la grippe et la rougeole. Si vous pensez que votre enfant pourrait être exposée au risque de contracter cette maladie infectieuse grave, consultez votre professionnel de santé afin qu’il puisse vous renseigner sur ce sujet.

Dijon : un jeune homme meurt d'une méningite à méningocoques

Le méningocoque de sérogroupe B est une bactérie qui peut provoquer des infections graves, dont la septicémie. Elle est transmise par les gouttelettes en suspension dans l’air. Les symptômes sont des maux de tête, des nausées et vomissements, une raideur de la nuque et une sensibilité à la lumière.