L’IMC : un bon indicateur de la masse corporelle

L’indice de masse corporelle est un indicateur qui permet d’évaluer la corpulence d’une personne.

Il se calcule en divisant le poids par la taille au carré. Par exemple, pour une personne mesurant 1 mètre et pesant 70 kg, l’IMC est de : (70/1,73)2 = 21,4.

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle (IMC) ?

L’indice de masse corporelle (IMC) est un indicateur permettant d’évaluer la corpulence d’une personne.

Il permet aussi de déterminer si l’on se trouve en situation de maigreur, d’embonpoint ou encore d’obésité.

L’IMC permet également de définir le type de morphologie du sujet, c’est-à-dire ses formes générales mais aussi sa silhouette : il est possible par exemple que vous soyez une femme à la taille fine et aux jambes fines alors que votre visage est plutôt carré.

Votre poids peut être équilibré mais vos jambes ont été très longtemps maigres et votre taille importante. Ce qui peut engendrer des problèmes circulatoires et musculaires plus importants chez les femmes que chez les hommes qui ont souvent une plus grande masse musculaire. Ainsi, pour connaître la valeur IMC, il suffit simplement de diviser son poids par son volume (poids/taille²). En cas d’objectif sportif ou minceur, une prise en charge diététique adaptée sera nécessaire pour atteindre ce but : nombreux régimes restrictifs peuvent entraîner des carences alimentaires susceptibles de provoquer des troubles nutritionnels tels qu’anorexie mentale ou boulimie nerveuse.

Les risques physiques associés à un amaigrissement rapide seront donc bien réels.

L’IMC, une mesure fiable de la corpulence ?

L’IMC est un indice de masse corporelle, cela veut dire qu’il permet de calculer le poids d’une personne par rapport à la taille.

Il calcule ainsi une valeur au centimètre carré pour chaque personne et selon l’âge.

L’indice de masse corporelle est aujourd’hui utilisé comme indicateur dans les régimes hyper-protéinés afin de définir le poids idéal pour maintenir son corps en bonne santé.

L’IMC, un outil pour évaluer les risques de surpoids et d’obésité ?

L’évaluation de l’IMC permet d’estimer le risque de développer des facteurs de risques cardiovasculaires.

Il est important pour les personnes en situation d’obésité, ou tout du moins dont la silhouette s’approche de celle-ci, afin d’éviter que leur surpoids ne devienne un problème majeur.

Lire aussi:
Les bonnes raisons d’avoir recours à l’immobilier locatif
Comment fonctionne une assurance-vie ?

L’IMC, un indicateur de santé ?

L’indice de masse corporelle ou IMC, est un outil développé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour évaluer le poids idéal et ainsi connaître son risque de souffrir d’obésité.

Il se calcule en divisant le poids par le carré du mètre.

L’IMC est utilisé tous les jours dans le milieu médical et paramédical, il permet notamment de savoir si une personne a besoin d’un régime alimentaire particulier.

L’IMC et la santé : les limites de l’indice

L’IMC est l’Indice de Masse Corporelle qui permet d’évaluer la corpulence quelque soit l’âge et le sexe. Cet indice est considéré comme étant un indicateur fiable en matière de santé. Mais attention, cette valeur n’est pas une valeur absolue, car elle dépend du poids et de la taille de celui qui se mesure.

Lorsqu’on parle d’indice de masse corporelle, on parlera donc d’un chiffre relatif à un individu donné.

Il est possible que pour une personne ayant des critères similaires à ceux utilisés pour calculer l’indice de masse corporelle (IMC), la formule ne soit pas adaptée. Par contre, si une personne a le même poids mais avec des mensurations différentes (taille et les membres plus épais ou plus fins) alors son IMC peut varier grandement en fonction du résultat obtenu.

L’IMC, un outil utile mais imparfait

L’indice de masse corporelle est un indicateur permettant de déterminer le rapport entre la taille et le poids d’un individu.

L’IMC s’obtient en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille au carré(en mètres). Cependant, on peut remarquer que ce calcul ne prend pas en compte les différents types de morphologie comme la morphologie en V qui est très fréquente chez les femmes, ou encore l’effet svelte des sportifs. Pour cela il faut donc se tourner vers d’autres indices permettant d’avoir une idée plus précise du rapport entre certaines parties du corps et l’ensemble du corps.

Voici quelques-uns des principaux :

  • Le Body Mass Index ou BMI
  • L’Indice de Masse Grasse
  • Le pourcentage de graisse corporelle

L’IMC, une mesure imparfaite de la corpulence

L’IMC est l’indice de masse corporelle. Cet indice correspond à la division du poids par la taille au carré (poids exprimé en kilogrammes divisé par la taille exprimée en mètre au carré). C’est une évaluation qui permet de déterminer le surpoids, ou l’obésité. Pour ce faire, on utilise un tableau dit « de référence » constitué de courbes allant des valeurs idéales pour la population adulte moyenne jusqu’à des valeurs plus extrêmes.

Lorsque ces courbes sont alignées sur votre propre IMC, on peut conclure que vous êtes soit en situation d’embonpoint, soit obèse. Cela n’est pas forcément un critère suffisant pour mesurer votre prise de poids et ne constitue pas non plus une garantie absolue contre les risques liés au surpoids ou à l’obésité. En effet, cette évaluation repose principalement sur des règles de bon sens : il faut manger moins que ce dont on a besoin et faire plus d’activité physique que ce dont on a besoin pour maintenir son poids optimal.

La conclusion de cet article est que l’indice de masse corporelle (IMC) ne permet pas de prédire la santé d’une personne. L’IMC peut être utilisé pour déterminer si une personne est en surpoids ou obèse. Cependant, il n’est pas un bon indicateur pour prédire la santé d’une personne.