Site icon AsPros-Sante

L’imagerie par résonance magnétique en radiologie : une technique de pointe

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser les tissus du corps humain grâce à des champs magnétiques et des ondes radio. Cette technique est utilisée pour observer l’intérieur du corps humain et ainsi diagnostiquer certaines maladies. Elle peut être utilisée en complément d’autres techniques comme la radiographie, le scanner ou l’échographie.

L’IRM est une technique non invasive qui ne nécessite pas l’injection de produit de contraste.

La vie de Sandra Demontigny atteinte d'Alzheimer précoce

Principes de l’imagerie par résonance magnétique

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’exploration médicale qui permet de visualiser le corps humain en coupe. Elle repose sur l’utilisation des propriétés du champ magnétique et de la radiofréquence pour produire des images en deux ou trois dimensions.

Les appareils d’IRM sont composés d’un tunnel où se trouve un aimant supraconducteur, dans lequel on injecte un liquide contenant des agents de contraste. Ceux-ci sont ensuite soumis à un champ électromagnétique intense.

Leur densité va alors dépendre de la valeur du champ magnétique appliqué et des caractéristiques physicochimiques du liquide injecté.

La variation du nombre de particules injectées dans le liquide va permettre la création d’image en coupe. Si l’appareil est très puissant, il sera capable de faire des coupes avec un diamètre allant jusqu’à 1 millimètre !

Avantages de l’imagerie par résonance magnétique

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui utilise le principe de l’aimantation des atomes d’hydrogène, en lieu et place du rayonnement radioactif.

L’IRM permet de déterminer si un organe ou un tissu présente une anomalie. Cette technique permet également de visualiser la composition du tissus et les fonctions physiologiques.

Les avantages de l’IRM sont nombreux :

Inconvénients de l’imagerie par résonance magnétique

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser des images en coupe du corps humain. Elle est utilisée pour la détection et le diagnostic de maladies, l’étude de diverses fonctions physiologiques ainsi que pour les traitements liés à la pathologie.

L’IRM est une technique efficace qui permet d’obtenir des résultats satisfaisants, mais elle présente également quelques inconvénients, dont voici les principaux :

Indications pour l’imagerie par résonance magnétique magnétique

Dans le cadre de l’imagerie par résonance magnétique magnétique, il est possible d’obtenir des images qui permettent de déceler différentes pathologies. Mais comment fonctionne cette technique ? Comment utiliser une IRM ? Quels sont les types d’examens possibles et quelles en sont les indications ?

Technique d’examen en imagerie par résonance magnétique

Cette technique d’imagerie médicale moderne est très utile pour le diagnostic et le traitement des maladies neurologiques, musculo-squelettiques, vasculaires et tumorales. Elle permet de révéler les structures anatomiques internes du corps humain.

L’IRM n’est pas une méthode invasive : il s’agit d’un examen non invasif qui ne requiert ni injection de produit de contraste ni prise de radiographies. Elle consiste à émettre des champs magnétiques à l’intérieur du corps humain afin de visualiser les structures internes grâce aux ondes électromagnétiques qu’elles génèrent.

Les différentes parties du corps sont soumises à un champ magnétique alternatif dont la fréquence varie en fonction de la partie examinée (cœur, poumon, cerveau…). En raison de cette fréquence variable, les tissus composant chaque organe se comportent différemment et apparaissent plus ou moins brillants sur les images IRM obtenues.

Le principe repose sur la réponse des tissus aux champs magnétiques appliqués en fonction du signal reçu par les capteurs placés autour du patient.

La qualité des images obtenues dépendra principalement du type d’appareil IRM utilisé (de 1 à 7 teslas) ainsi que des matériaux spécifiques utilisés pour fabriquer le champ magnétique et la bobine dans laquelle il sera générée.

Lors d’une IRM, une certaine quantité de produit de contraste peut être injectée afin d’amplifier l’image fournie par les capteurs.

Il existe plusieurs types d’examens :

Quitter la version mobile