Les symptômes de l’allergie aux pollens

L’allergie au pollen est une réaction du système immunitaire face à un allergène.

Les pollens sont des particules microscopiques qui proviennent de la fleur, de l’écorce ou de la tige d’une plante.

Ils sont transportés par le vent et se déposent sur les végétaux, les feuilles, les fruits et les légumes.

Lorsque ces particules pénètrent dans notre corps, elles peuvent provoquer des symptômes allergiques. Nous allons voir en détails comment reconnaître les symptômes d’une allergie au pollen et quelles sont les solutions pour y remédier.

Quand dois-je consulter un médecin pour des douleurs haut du ventre?

Symptômes courants d’une allergie au pollen

Les allergies sont sans doute l’un des problèmes de santé les plus courants. Cependant, tout le monde ne sait pas ce qu’il a exactement et comment il survient.

Lorsque vous êtes allergique au pollen, votre système immunitaire est dépassé par la quantité de pollen que vous respirez.

Les symptômes peuvent inclure : – Des yeux qui piquent ou qui démangent – Une toux persistante – Un écoulement nasal clair ou un éternuement excessif – Une difficulté à respirer Si vous souffrez d’une allergie au pollen, cela pourrait être lié aux facteurs suivants :- Pollen – Le pollen est une particule microscopique provenant des fleurs et des plantes.- Pollen de graminée – Le pollen de graminée est celui qui provoque le plus d’allergies chez les personnes sensibles aux pollens.

Il provient généralement de l’herbe à poux et du blé.- Pollen de noisetier – Certaines personnes sont allergiques au pollen provenant du noisetier en raison du fait que la noisette contienne une protéine qui ressemble à celle trouvée dans le groupe O sur la membrane cellulaire humaine.- Pollen autres plantes – Il y a différents types d’allergies selon les types de plantes dont vous souffrez. Par exemple, si vous êtes allergique au pissenlit ou au bouleau, cela signifie que votre corps réagit au pollen provenant des arbres comme le bouleau ou le chêne.

Allergies saisonnières au pollen : les symptômes

Le printemps est souvent synonyme de réchauffement et le pollen est fréquemment au rendez-vous.

Les pollens sont des allergènes qui provoquent des réactions allergiques comme l’asthme ou encore la rhinite.

Le problème c’est qu’aujourd’hui, il pleut aussi beaucoup plus qu’il y a 20 ans ce qui favorise la prolifération du pollen.

Voici donc les symptômes de l’allergie au pollen et comment les traiter :

  • Eternuements
  • Toux
  • Sifflements respiratoires
  • Douleurs dans le dos ou dans la poitrine

Symptômes d’allergie au pollen : que faire ?

Les pollens constituent l’un des principaux allergènes, et en cette période de l’année, ils sont particulièrement susceptibles de provoquer une allergie chez les personnes sensibles. Alors comment savoir si on est concerné ?

  • Pensez à faire un test d’allergie au pollen
  • Observez les symptômes.

Allergie au pollen : les symptômes à ne pas ignorer

Vous avez sans doute déjà remarqué que la semaine ou le week-end, vous vous sentez mal.

Vous avez tout l’air d’aller bien et pourtant les symptômes persistent : nez bouché, éternuements à répétition, yeux qui piquent et qui grattent ! Lorsque ces signes sont accompagnés de maux de tête et un sentiment général de malaise, il est temps de prendre les choses en main.

Les allergies au pollen peuvent avoir des conséquences plus importantes que ce que l’on imagine alors soyez vigilants ! En effet, si elles n’ont pas été prises au sérieux jusqu’alors, elles peuvent engendrer des problèmes cardiaques et respiratoires voire une anaphylaxie chez certaines personnes sensibles. Comment reconnaître une allergie ?

  • Les symptômes apparaissent juste après un contact avec la substance allergisante
  • On peut observer des démangeaisons sur le nez (rhinite), le visage (conjonctivite) ou les oreilles (otites)
  • Parfois associée à des troubles digestifs comme le mal de ventre (colite)

Allergie au pollen : comment la reconnaître ?

Le printemps est une période de renouveau.

Les fleurs, arbres et arbustes sont en pleine floraison. C’est aussi le cas pour les pollens qui circulent dans l’air.

Les allergies au pollen se caractérisent par des crises allergiques importantes provoquant divers symptômes : éternuements, nez bouché, yeux rouges… Les allergies au pollen sont de plus en plus fréquentes chez les personnes sensibles. On distingue trois types de pollens responsables des rhinites allergiques saisonnières dans la région PACA :

  • Les graminées (pollen de bouleau)
  • Les herbacés (cyprès)
  • Les anémophiles (pollens d’arbres et arbustes)

.

Voici quelques conseils pratiques pour reconnaître cette maladie courante:

  • Pour commencer, le diagnostic doit être vraiment fait par un médecin ou un allergologue.
  • Il existe différents remèdes contre les allergies au pollen :

      Allergie au pollen : les symptômes à surveiller

      Les symptômes d’une allergie au pollen sont nombreux et ne sont pas toujours faciles à repérer.

      Le réseau de surveillance Sentinelles est un outil performant pour surveiller l’apparition des épidémies saisonnières, mais il faut savoir que les symptômes d’allergie peuvent être confondus avec ceux de la grippe ou de gastro-entérite.

      Les signes qui doivent attirer votre attention :

      • Une poussée subite
      • Des éternuements intempestifs
      • Des écoulements nasaux clairs

      Allergie au pollen : comment la soigner ?

      L’allergie au pollen est une affection qui se manifeste par des éternuements à répétition, un nez bouché et des yeux larmoyants. Cette maladie peut être accompagnée de démangeaisons cutanées.

      L’allergie au pollen est très courante chez les personnes souffrant d’asthme ou d’eczéma.

      Il existe différents traitements permettant de soulager le patient : antihistaminique, cortisone par voix locale (crèmes…). En cas d’aggravation, consultez votre médecin qui vous prescrira un traitement plus approprié.

      Allergie au pollen : les mesures à prendre

      On peut également être allergique au pollen.

      La première chose à faire est de se rendre chez le médecin qui pourra vous prescrire des antihistaminiques et des corticoïdes.

      Il ne faut pas oublier de protéger ses yeux, surtout en été lorsque les journées sont ensoleillées.

      Le port de lunettes protectrices est recommandé si on a le nez bouché.

      L’air conditionnée n’est pas la meilleure solution car elle peut irriter davantage les voies respiratoires supérieures (nez, gorge). On pourra cependant utiliser un humidificateur d’air afin de réduire l’exposition à la poussière et aux particules polluantes qui provoquent une inflammation des muqueuses nasales et oculaires. Cela permettra donc de pratiquer moins souvent son sport favori !

      En conclusion, la première chose à faire est de ne pas se précipiter chez le médecin pour un rhume. Il faut consulter un médecin si l’apparition des symptômes s’aggrave et dure plus de 4 jours. Cela peut être une allergie au pollen ou aux acariens qui provoquent des démangeaisons ou des plaques rouges sur la peau.