Les symptômes de la méningite

La méningite est une inflammation des méninges, c’est-à-dire les membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle peut être aiguë ou chronique.

Les symptômes sont variables selon l’origine de la maladie : fièvre, maux de tête, raideur de la nuque, vomissements, troubles de l’équilibre, convulsions…

La méningite peut être bénigne ou grave. Dans ce cas, elle peut entraîner un coma et mettre en jeu le pronostic vital.

Il faut donc consulter rapidement un médecin si vous présentez ces symptômes.

Méningite : les symptômes qui doivent alerter – Le Magazine de la santé

Qu’est-ce que la méningite ?

La méningite est une inflammation des méninges (membranes qui enveloppent le cerveau).

La cause la plus fréquente de l’inflammation des membranes du cerveau est une infection.

Les bactéries sont les principales causes de l’inflammation des méninges. Cette inflammation peut être causée par un virus, comme celui de la rougeole ou la varicelle. Elle peut aussi être causée par une infection bactérienne, comme une infection à streptocoque ou à pneumocoque.

La méningite virale se manifeste généralement chez les enfants de moins de 5 ans et chez les adultes plus tard dans l’enfance et l’adolescence.

La plupart des cas sont causés par le virus du rhume ou la rougeole, mais d’autres types existent aussi, notamment le virus respiratoire syncytial (VRS) et le cytomégalovirus (CMV).

La présence d’une maladie chronique augmente également le risque de contracter une infection bactérienne.

Les symptômes habituels associés à la méningite sont : fièvre élevée, raideur et/ou sensibilité au niveau du cou, vomissements persistants, perte d’appétit ou encore douleurs au niveau du dos et/ou des membres. Si vous pensez avoir été exposés à certains agents infectieux connus pour causer la méningite, il serait important de consulter votre professionnel de soin afin que celui-ci puisse confirmer ce diagnostic et traiter efficacement votre condition.

Les causes de la méningite

La méningite est une inflammation des méninges, c’est-à-dire la membrane qui enveloppe le cerveau et la moelle épinière.

La plupart du temps, la méningite est causée par un virus, par exemple un virus de type entérovirus (qui provient de l’intestin), ou par un streptocoque. Dans certains cas, elle peut aussi être d’origine bactérienne.

La fréquence des méningites varie selon les régions du monde. Parfois plusieurs milliers chaque année aux États-Unis, elles sont beaucoup plus rares en Europe où les taux d’incidence sont de l’ordre de 10 à 20 pour 100 000 habitants par an

Les facteurs de risque de la méningite

La méningite est une infection des méninges, les membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière.

La méningite est due à l’infection d’un virus ou de bactéries.

Les virus sont les plus courants.

Ils peuvent provoquer plusieurs types de méningites, selon le type de virus en cause. Certains types de virus sont asymptomatiques, ce qui signifie qu’ils ne causent pas de symptômes chez l’individu infecté.

Le cas échéant, ils peuvent rester dormant dans l’organisme jusqu’à ce que le système immunitaire soit affaibli ou que la personne ait un rhume ou une autre maladie. D’autres types de virus provoquent des symptômes très graves comme par exemple la rougeole et la varicelle.

La plupart des infections virales à méningocoque sont sans gravité ; elles disparaissent spontanément en quelques semaines ou mois. Cependant, chez certaines personnes présentant un système immunitaire défaillant (en raison du VIH), d’autres infections virales peuvent entraîner des complications graves voire mortelles.

Comment prévenir la méningite ?

La méningite est une infection des méninges, c’est-à-dire les membranes entourant le cerveau. Cette infection peut être provoquée par différents virus ou bactéries.

La méningite virale se caractérise par un écoulement du liquide céphalo-rachidien (LCR), ainsi que par de la fièvre et des douleurs au niveau de la nuque et de la tête.

Le traitement consiste en l’administration d’antibiotiques à fortes doses pendant plusieurs jours.

La prise en charge rapide de la maladie permet d’en limiter les séquelles. Si vous soupçonnez que votre enfant a contracté une méningite, il est important de consulter un médecin rapidement afin qu’il puisse diagnostiquer correctement l’infection et administrer le traitement approprié.

Comment diagnostiquer la méningite ?

La méningite est une maladie provoquée par des bactéries ou des virus qui touchent la membrane qui entoure le cerveau. Elle peut être due à différents types de micro-organismes.

La plupart du temps, les méningites sont d’origine virale et surviennent en été, avec un pic au printemps.

Il existe plusieurs symptômes caractéristiques de la méningite :

  • fièvre élevée
  • maux de tête violents
  • nausée
  • douleur dans la nuque et l’arrière du cou

Le traitement de la méningite

La méningite est une infection des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière, ce qui explique les différents symptômes.

Les symptômes de la méningite sont souvent assez similaires à ceux d’une grippe, notamment des douleurs au niveau du cou, de la fièvre et des frissons.

La gravité de la maladie dépend du type de bactérie ou virus qui en est responsable.

Les symptômes peuvent être plus graves chez les nourrissons et les personnes âgées.

Le traitement de la méningite repose sur l’administration d’antibiotiques par voie orale ou par intraveineuse (dans certains cas).

Il faut aussi éviter le contact avec les personnes infectées par cette maladie afin d’empêcher sa propagation à d’autres personnes. Si vous constatez chez un membre de votre famille ou un ami des signes alarmants tels que fièvre élevée, vomissements persistants accompagnés de convulsions, raideur du cou et perte de conscience, appelez immédiatement un centre antipoison ou rendez-vous aux urgences pour recevoir les soins appropriés.

Les complications possibles de la méningite

La méningite est une inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière.

La cause principale de la méningite est une infection, à savoir les bactéries ou les virus.

Les symptômes de la méningite sont très variés, allant d’une simple fièvre jusqu’à la mort. Une personne atteinte de méningite peut avoir uniquement de la fièvre ou des symptômes neurologiques graves tels que des convulsions et des troubles du comportement.

La plupart du temps, ces symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent être attribués à d’autres infections.

Il n’existe aucun traitement spécifique pour les formes bénignes de méningite (meningites). Nous vous conseillons toutefois d’aller consulter votre médecin traitant en cas de suspicion de maladie grave afin qu’il puisse faire un diagnostic plus approfondi. Dans le cas d’une vraie méningite bactérienne, il existe un vaccin disponible à partir de l’âge d’un an : Menjugate (vaccin conjuguée)

  • Ce vaccin contient une souche du bacille pertussis qui provoque une infection respiratoire appelée coqueluche.
  • Cette vaccination permet d’augmenter l’efficacité des mesures actives prises pour protéger les nourrissons.

La méningite est une inflammation des méninges, c’est-à-dire la membrane qui entoure le cerveau et la moelle épinière. Elle peut être de cause bactérienne ou virale. La méningite bactérienne est généralement causée par le bacille de Koch (responsable de la tuberculose) ou par une autre bactérie comme le pneumocoque. La méningite virale, quant à elle, peut être due à un virus comme le virus d’Epstein-Barr (virus responsable de l’infection par le cancer du nasopharynx), au cytomégalovirus (responsable du syndrome d’immunodéficience acquise) ou encore au virus herpès simplex 1 et 2.