LES SAGES FEMMES ECHOGRAPHISTES : UNE NOUVELLE FORCE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL

La sage femme échographiste est une profession de santé qui consiste à réaliser des échographies obstétricales. Cette spécialité médicale nécessite une formation de sage femme et un diplôme d’état.

La sage femme échographiste peut exercer en milieu hospitalier, en cabinet libéral ou en maison de naissance. Elle peut travailler en collaboration avec les autres professionnels de santé (gynécologue, généraliste, pédiatre…).

Qu’est-ce qu’une sage-femme échographiste ?

Une sage-femme échographiste est une personne qui peut faire des échographies.

La sage-femme échographiste doit avoir suivi une formation spécifique pour pouvoir effectuer des échographies obstétricales et gynécologiques, dont l’objectif est de détecter les anomalies présentes chez la femme enceinte, tels que le fœtus ou les malformations utérines.

La sage-femme échographiste doit être capable de réaliser les examens nécessaires comme une échographie pelvienne et vaginale, ainsi qu’une amnioscopie (pour visualiser le liquide amniotique). Une sage-femme échographiste doit avant tout être capable d’effectuer un diagnostic clinique précis et juste afin de répondre aux exigences professionnelles du métier. En plus d’être à l’aise avec les femmes enceintes, il est important qu’elle maîtrise parfaitement la technique d’exploration par ultrasons. Cela étant dit, il faut savoir que la formation des sages-femmes ne se limite pas à cette compétence particulière puisque ce sont aussi des infirmières qui ont reçu une formation complète en soins infirmiers généraux au cours du stage clinique.

Pourquoi devenir sage-femme échographiste ?

Devenir sage-femme échographiste est un rêve pour beaucoup. Si c’est votre cas, vous trouverez dans ce guide toutes les informations utiles pour se lancer dans ce métier passionnant.

Vous découvrirez au fil des pages : – Les différents types de métiers de la santé et toutes leurs spécificités. – Le parcours à suivre pour exercer en tant que sage-femme échographe et les différentes étapes du concours de recrutement. – La liste des écoles qui forment à ce métier ainsi que leurs conditions d’accès et les frais d’inscription en fonction des régions. – Des conseils sur comment faire une demande pour intégrer une formation en alternance ou directement après le bac. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations ou si vous avez besoin de conseils supplémentaires avant de vous lancer !

Quels sont les avantages de la formation en sage-femme échographiste ?

Pour être sage-femme, il faut avoir le diplôme d’État de sage-femme. Ce dernier est un diplôme de niveau bac + 5 et se prépare en 4 ans après le baccalauréat.

La formation sage-femme permet d’acquérir des compétences pour exercer la profession de médecin spécialiste qui s’occupe des grossesses normales et pathologiques chez les femmes, ainsi que de l’accouchement normal ou pathologique chez la femme. Elle permet également aux étudiants de se former à différentes techniques d’examens (cliniques, obstétricaux, gynécologiques) et à la surveillance des grossesses normales et pathologiques. Au terme de leur formation, les futurs sages-femmes peuvent travailler comme salariés dans une maternité publique ou privée, comme indépendantes en cabinet libérale ou encore exercer en milieu hospitalier public ou privée.

Les principaux avantages liés à l’exercice de ce métier sont : La possibilité d’accueillir au domicile des patientes tout au long du suivi de grossesse ; L’aide apportée aux patientes durant leur accouchement ; Un contact permanent avec les parents et l’enfant ; Le développement personnel ; Le travail en équipe pluridisciplinaire ; L’intervention possible sur prescription médicale pour tout acte relevant du domaine réservataire à un autre professionnel paramédical (maternité).

Quelles sont les études nécessaires pour devenir sage-femme échographiste ?

Pour devenir sage-femme, il faut avoir un diplôme d’État de sage-femme. Cependant, il est possible d’accéder à cette profession sans suivre ce cursus en suivant une formation spécifique.

Les conditions pour accéder à la profession ? Pour pouvoir exercer le métier de sage-femme échographiste, il est nécessaire d’être titulaire du diplôme d’État de sage-femme et d’avoir une expérience professionnelle reconnue par le Conseil national de l’ordre des sages-femmes (CNOSF). En effet, depuis 2011, les sages-femmes peuvent prescrire l’examen échographique obstétrico gynécologique. Pour pouvoir exercer cette activité libérale, elles doivent être inscrites au tableau de l’Ordre des médecins et régulièrement formées.

Lorsqu’elles travaillent en milieu hospitalier ou dans un centre médical privé conventionnés avec l’Assurance maladie, elles sont soumises aux règles relatives aux professions paramédicales telles que la déontologie et le secret professionnel. Dans le cadre du suivi normatif des patientes et des grossesses pathologiques (monitoring), elles peuvent pratiquer tout examen échographique obstétrico gynécologique qui ne relève pas du champ exclusif des sages-femmes.

Comment se déroule la formation en sage-femme échographiste ?

La formation en sage-femme échographiste se fait sur 3 ans et est accessible aux titulaires d’un baccalauréat scientifique ou d’un diplôme équivalent.

La formation comprend deux années de tronc commun, ainsi que des enseignements optionnels. Elle est dispensée dans le cadre du régime LMD (Licence – Master – Doctorat) et permet l’obtention de 120 crédits européens.

Le programme de la première année est composé notamment : – D’enseignements théoriques : biologie humaine, anatomie, physiologie, santé publique, maternité… – De cours pratiques : soins infirmiers, communication professionnelle… – D’études cliniques : observation du fœtus à l’aide d’appareils spécifiques (doppler) et suivi gynécologique – De stages hospitaliers La seconde année permet aux étudiants de mettre en application les connaissances acquises durant la première année.

Les étudiants ont alors pour mission d’effectuer un stage pratique qui sera validé par un rapport de stage détaillant les apprentissages effectués au cours du stage.

Ils devront également réaliser une soutenance orale afin de faire valider leur expérience clinique. Enfin, ils devront rédiger un mémoire relatant leurs travaux effectués au cours du stage et dont la qualité sera examinée par un jury composé d’universitaires et professionnels.

Quelles sont les carrières possibles après avoir obtenu le diplôme de sage-femme échographiste ?

Les sage-femme échographiste sont des professionnels de la santé spécialistes du suivi gynécologique et obstétrique. Elles ont le rôle d’accompagner les femmes enceintes tout au long de la grossesse, mais aussi lors de l’accouchement. En effet, elles assurent les consultations prénatales et les cours de préparation à l’accouchement. Elles peuvent également réaliser des échographies obstétriques et prescrire divers examens (prise de sang, etc. ).

Leur rôle est donc primordial pour assurer le bon déroulement d’une grossesse ou d’un accouchement.

Les sage-femme échographiste travaillent principalement en milieu hospitalier (hôpitaux publics ou cliniques privés) mais aussi en cabinet libéral : elles peuvent alors avoir un rôle plus important sur le plan relationnel, car elles prennent en charge une partie du suivi gynécologique.

Il faut savoir que cette profession est accessible après 3 années d’études, soit le diplôme national de master sciences technologies santé mention « Sciences, Technologies Santé », spécialité « Sciences Biomédicale ». Ce diplôme se déroule en 2 ans et permet aux étudiants d’acquérir des bases solides en biologie et biochimie afin qu’ils puissent ensuite intègrer une école vétérinaire ou une faculté de médecine pour y obtenir un doctorat (bac +10). De nombreuses opportunités existent au sein du secteur hospitalier qui recrute régulièrement des infirmiers exprimant un intérêt particulier pour ce domaine : hôpital public ou clinique privée.

Quel est le salaire moyen d’une sage-femme échographiste ?

Sage-femme échographiste : quel salaire ? Les sages-femmes échographistes peuvent gagner entre 1 500 et 3 000 euros par mois en fonction de leur spécialisation, de leur ancienneté, de leur statut (salariée ou libérale), des heures travaillées et du secteur d’activité. Elles peuvent travailler à temps plein ou à mi-temps.

Leurs horaires sont variables selon les jours et les semaines.

Les sages-femmes échographistes qui exercent en milieu hospitalier gagnent plus que celles qui travaillent en cabinet médical ou en maison de naissance. Un sage femme échographe débutant gagne entre 1 500 et 2 000 euros bruts par mois. Pour une sage femme confirmée, ce salaire est compris entre 2 000 et 3 000 euros bruts par mois.

La sage femme échographiste est un professionnel de santé. Elle exerce en tant que salariée dans les maternités, cliniques privées ou hôpitaux publics. La sage femme échographiste a pour rôle de réaliser des échographies (ou examens par ultrasons) afin de surveiller la croissance, la santé et le développement du fœtus et du bébé pendant la grossesse.