Les principaux symptômes de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est une obstruction d’une artère pulmonaire par un caillot de sang. Cela peut se produire lorsque le sang coagule dans les veines des jambes, ce qui crée un caillot et provoque une embolie pulmonaire.

Les symptômes de l’embolie pulmonaire comprennent la douleur thoracique, la sensation de pression ou de serrement dans la poitrine, la difficulté à respirer et même la perte de conscience. Si vous avez ces symptômes, appelez immédiatement votre médecin ou allez à l’hôpital le plus proche.

Les douleurs au flanc gauche et les maladies

Symptômes de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est une pathologie fréquente. Elle fait partie des urgences cardiovasculaires que l’on appelle poumons bleus ou syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA).

L’embolie pulmonaire se caractérise par une obstruction des artères du poumon. Cette mauvaise circulation sanguine peut avoir plusieurs causes, parmi lesquelles on trouve notamment la thrombose veineuse profonde, un caillot qui obstrue l’une des veines de vos jambes.

Lorsque le caillot migre vers les poumons, il provoque alors un arrêt brutal du flux sanguin et une souffrance cellulaire importante.

Il existe également un risque supplémentaire pour cette forme d’embolie : l’infarctus du myocarde. En effet, si le caillot atteint votre cœur et bouche une artère coronaire – ce qui arrive à plus de 50 % des personnes touchées par cette maladie – votre système circulatoire est privé d’oxygène et vous risquez un infarctus cardiaque ou la mort subite.

Causes de l’embolie pulmonaire

Les embolies pulmonaires sont des caillots de sang qui vont obstruer les artères et les veines.

Les embolies pulmonaires peuvent toucher n’importe qui, hommes comme femmes, quel que soit leur âge. Quels sont les symptômes? Comment se déclenche une embolie pulmonaire? Comment la prévenir? Voici ce que vous devez savoir sur l’embolie pulmonaire.

Facteurs de risque de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est une complication grave de l’accouchement. Elle se produit lorsqu’un caillot sanguin (thrombus) provoque un blocage partiel ou total des artères dans les poumons.

Lorsque la circulation sanguine est interrompue, le tissu pulmonaire situé à proximité de l’artère touchée meurt et devient bleuâtre.

La douleur thoracique intense constitue le symptôme principal de ce phénomène.

Il peut affecter les femmes enceintes qui ont subi une césarienne ou qui ont des antécédents familiaux d’embolie pulmonaire, ainsi que celles ayant accouché par voie vaginale si elles présentent un risque élevé d’embolie pulmonaire (risques faibles).

Complications de l’embolie pulmonaire

Les embolies pulmonaires sont des complications graves de l’accident vasculaire cérébral. Un caillot qui se forme dans une artère du cœur ou un vaisseau proche peut parfois migrer vers le poumon et bloquer la circulation sanguine dans les artères pulmonaires principales, ce qui provoque une insuffisance respiratoire.

La cause la plus fréquente est l’accident vasculaire cérébral (AVC), mais il peut aussi être causé par des maladies cardiaques ou rénales.

Les symptômes d’une embolie pulmonaire sont :

  • Toux chronique
  • Douleur thoracique
  • Sensation de pression sur les côtés du thorax

Diagnostic de l’embolie pulmonaire

La thrombose veineuse profonde (TVP) est un caillot de sang qui se forme dans une veine profonde, généralement au niveau du mollet.

Les causes sont multiples : prise d’hormones ménopause, immobilisation prolongée après une opération, grossesse ou encore obésité.

La TVP peut être fatale si elle ne va pas à son élimination et bloque les artères pulmonaires.

Le diagnostic de la TVP est simple en cas de douleurs thoraciques survenant brutalement chez un patient ayant des antécédents cardiovasculaires (artériopathie chronique oblitérante des membres inférieurs). En milieu hospitalier, il faut rechercher systématiquement le reflux pouvant faire évoquer une embolie pulmonaire idiopathique par compression des cavités droites avec l’introduction d’un cathétère pour radiographie pulmonaire.

Lorsque l’embolie est suspectée cliniquement, plusieurs examens permettent de confirmer le diagnostic : radiographie pulmonaire montrant des images hypodenses ou zones opaques ; dosage plasmatique de D-dimères ; doppler transcrural permettant d’apprécier la mobilité et la vitesse du flux sanguin résiduel au niveau du réseau artériel pulmonaire ; et enfin une scintigraphie à ventilation partielle.

Traitement de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est une pathologie grave et potentiellement mortelle. C’est l’obstruction d’une artère ou d’un vaisseau qui transporte le sang jusqu’aux poumons. Elle s’installe progressivement, le flux sanguin diminue au fur et à mesure que la zone dans laquelle se situe l’artère bouchée se rétrécit.

Lorsque les tissus morts commencent à se former, des caillots peuvent alors se former et restreindre encore plus le flux sanguin.

Les symptômes de cette pathologie peuvent être très variables : essoufflement anormal, sensation de pesanteur au niveau du thorax, douleurs musculaires inexpliquées… Il est donc crucial d’agir rapidement pour traiter cette complication grave voire mortelle.

Vous trouverez ici des informations pratiques sur le traitement de l’embolie pulmonaire.

  • Quelques conseils pour éviter les complications
  • Que faire en cas de suspicion d’embolie pulmonaire ?
  • Comment agir efficacement face à un embolisme pulmonaire ?

Prévention de l’embolie pulmonaire

Dans la vie de tous les jours, le risque d’embolie pulmonaire est très peu présent.

Il n’en demeure pas moins que ce type de maladie peut se déclarer soudainement.

Le fait qu’elle soit inattendue et soudaine en constitue un réel danger pour la personne qui en est atteinte.

L’embolie pulmonaire résulte du blocage partiel ou total des artères qui alimentent les poumons. Cette situation cause une gêne respiratoire importante et parfois même fatale pour la personne concernée si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Les causes de l’embolie pulmonaire varient mais il existe certaines habitudes quotidiennes qui augmentent le risque de tomber malade : La consommation excessive de tabacLe manque d’activité physiqueUne mauvaise hygiène dentaireLes troubles veineuxL’obésitéLa grossesseLa prise d’un traitement hormonal à base d’oestrogènesLe port de bas trop serrés Les facteurs extérieurs comme l’exposition au soleil, la chaleur sont également susceptibles de favoriser l’apparition ou l’aggravation des symptômes associés à cette pathologie.

Ressources utiles sur l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est une maladie qui se caractérise par la présence d’un caillot, appelé thrombus, dans un vaisseau sanguin. Si elle ne touche que très peu de personnes lorsqu’elle est bénigne, elle peut néanmoins être très grave chez les personnes à risque ou si le caillot se pose sur les poumons. Dans ces cas-là, le thrombus provoque une privation d’oxygène aux cellules et il y a donc un risque de décès. Pour limiter ce risque, des mesures doivent être prises afin de traiter rapidement la cause du problème (traitement anticoagulant) en empêchant la formation du caillot (traitement anticoagulant).

En conclusion, pour prévenir la survenue d’une embolie pulmonaire, il faut éviter les facteurs de risques comme le tabagisme et le port de bas de contention. Il est également important d’avoir une alimentation saine et variée.