Les meilleurs sirop contre la toux

Les sirops antitussifs sont des médicaments qui ont pour but de réduire la toux.

Ils agissent en bloquant les récepteurs de la toux, ce qui empêche le corps de produire de la toux.

Les antitussifs peuvent être pris par voie orale ou appliqués sur la peau.

Il existe plusieurs types d’antitussifs, chacun ayant une action spécifique sur la toux. Nous allons voir çà plus en détail dans cet article.

les antitussifs cours

La toux est un réflexe naturel qui a pour but de nettoyer les voies respiratoires

La toux est un réflexe naturel qui a pour but de nettoyer les voies respiratoires. Ce geste permet d’évacuer les sécrétions et allergènes (poussière, fumée, poils d’animaux…).

La toux peut être sèche ou grasse. Elle est souvent accompagnée d’aspect blanchâtre au niveau des bronches.

Il ne faut pas confondre la toux avec le cri ou encore la quinte de toux. En effet, une quinte de toux se caractérise par une contraction musculaire involontaire des muscles du cou et du thorax, accompagnée de violentes expectorations.

Les quintes de toux peuvent être épisodiques ou chroniques et elles doivent être prises en charge par le médecin traitant.

La toux peut être sèche ou productive

La toux peut être sèche ou productive.

La toux sèche est une toux qui ne produit pas de crachats, c’est-à-dire que les expectorations n’ont pas d’odeur et qu’elles ne coulent pas.

La toux productive se caractérise par des crachats, c’est-à-dire que l’expectoration a une odeur et qu’elle coule facilement.

Il faut préciser que la toux peut être productive même en l’absence de crachat, ce qui explique pourquoi il est important de savoir reconnaître ce type de toux. Dans certains cas, la production d’expectorations peut avoir un effet bénéfique sur l’état général du patient. En effet, grâce à la sécrétion acide gastrique et salivaire, elle permet le nettoyage du système respiratoire des agents infectieux et des particules inhalés quotidiennement (poussière domestique). Cependant, cette action peut présenter un risque si le patient souffre d’une maladie chronique comme l’asthme bronchique ou une insuffisance cardiaque congestive.

La production excessive d’expectorations peut alors entraîner une irritation pulmonaire chez le sujet atteint : il est donc recommandé de consulter son médecin traitant en cas de symptômes anormaux afin qu’il évalue les risques encourus par le patient.

La toux peut être provoquée par un virus, un allergène ou un irritant

La toux est une réaction naturelle de notre corps pour expulser un irritant. Elle peut être provoquée par différents facteurs et aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant.

La toux peut être un symptôme d’une maladie ou tout simplement le résultat d’un virus ou d’un allergène. Parfois, la toux n’est pas liée à une cause particulière. En cas de maladie, il faut consulter un médecin afin qu’il puisse diagnostiquer la cause du problème et prescrire le traitement approprié : antibiotiques, antihistaminiques…Parfois la toux est due à des virus comme les rhumes, les grippes ou les rhino-pharyngites qui sont très fréquents durant l’hiver.

La toux peut également avoir des causes plus graves comme le cancer du poumon par exemple. Parfois, elle est associée à des allergies telles que les pollens ou certains produits alimentaires comme le poisson ,les fruits de mer…

La toux peut être accompagnée de rhinite, sinusite ou bronchite

La toux peut être accompagnée de rhinite, sinusite ou bronchite.

La toux est un symptôme pouvant se manifester dans différentes pathologies. Chez l’adulte, la toux est souvent le signe d’une infection pulmonaire (bronchite) et/ou d’un refroidissement. Pour les enfants, la toux peut être le signe d’une infection virale des voies respiratoires supérieures (rhume) ou bien encore du refroidissement.

Les enfants sont particulièrement sensibles aux infections de l’appareil respiratoire supérieur et à la bronchite : ils ont tendance à tousser beaucoup plus que les adultes et ils sont plus souvent atteints que ces derniers par une infection.

La toux chez l’enfant est due à une irritation des muqueuses nasales et/ou buccales par un corps étranger (poussière), un virus ou bactérie qui provoque une réaction inflammatoire locale ainsi qu’à une surinfection bactérienne secondaire de l’inflammation locale. Parmi les maladies fréquemment associées à la toux chez l’enfant figurent notamment :

  • la coqueluche
  • la rougeole
  • le syndrome viral du nourrisson
  • la grippe

Le sirop antitussif agit en diminuant le réflexe de la toux

Le sirop antitussif agit en diminuant le réflexe de la toux. C’est ce que l’on appelle un agent mucolytique.

Il a pour objectif de fluidifier les sécrétions des voies respiratoires et d’éviter ainsi qu’elles ne provoquent une toux. Ce produit est commercialisé sous différentes formes : comprimés, gouttes, sirop ou spray buccal.

Les médicaments qui diminuent le réflexe de la toux ont pour effet d’accroître le temps pendant lequel la personne peut expectorer naturellement.

Ils permettent donc à celle-ci d’être moins essoufflée et plus à l’aise. Certains médicaments peuvent également être prescrits par un médecin afin de traiter les symptômes liés à une infection bactérienne ou virale des voies respiratoires supérieures (rhume, rhinite). Ces médicaments agissent en bloquant une substance chimique présente dans notre corps qui augmente le réflexe de la toux. On parle alors de décongestionnants et non pas d’anti-tussifs proprement dits car ils n’ont pas pour but principal de diminuer les symptômes tels que la toux ou l’essoufflement. Une fois sur le marché français, les anti-tussifs se sont rapidement imposés comme leader du marché grâce à leur action rapide et efficace contre la toux grasse ou productive (expectoration).

Le sirop antitussif peut être pris en cas de toux sèche ou productive

La toux est un mécanisme de défense qui permet d’expulser les mucosités du nez et de la gorge. Elle peut être sèche ou productive.

La toux sèche sera une toux sans expectoration, c’est-à-dire sans crachat. Cette dernière peut être causée par des maladies infectieuses, telles que le rhume ou le refroidissement, ou encore par des réactions allergiques à certains aliments (comme le lait). Tandis que la toux productive est une toux avec expectoration, c’est-à-dire avec crachat de glaires épaisses et purulentes. Cette dernière peut être causée par diverses maladies respiratoires comme l’asthme ou la bronchite chronique. En cas de fièvre, il sera nécessaire de prendre un traitement pour diminuer la température corporelle afin d’éviter la survenue d’une infection secondaire. Par contre en cas de bronchite chronique, ce type de traitement n’aura aucun effet. Dans ce cas on recommandera plutôt un sirop antitussif pour apaiser les quintes thoraciques qui accompagnent souvent cette inflammation des bronches. Si vous souffrez régulièrement d’une toux sèche qui persiste plusieurs jours voir plusieurs semaines consécutives sans disparaître spontanément au cours du temps, il se peut qu’il y ait lieu à un diagnostic approfondi sur votre état général et notamment concernant votre système respiratoire (poumons). Dans ce cas seul votre médecin pourra faire le point sur vos symptômes et vous orienter vers des examens complémentaires adaptés.

Quels sont les avantages du sirop antitussif?

<

Le sirop antitussif doit être pris selon les recommandations du médecin ou du pharmacien

Le sirop antitussif doit être pris selon les recommandations du médecin ou du pharmacien. En effet, il ne faut pas confondre le sirop antitussif avec d’autres types de produits. Certains parents, en particulier ceux qui allaitent, peuvent utiliser des sirops antitussifs pour calmer la toux de bébé et l’apaiser durant la nuit.

Le sirop peut également être utilisé pour traiter les bronchites aiguës chez l’enfant de plus de 6 ans. Dans ce cas, vous pouvez utiliser un sirop à base de thymol et d’huiles essentielles (HE). Cependant, il est important que vous consultiez votre médecin avant d’utiliser un produit à base d’ingrédients naturels sur votre enfant.

Il est conseillé d’opter pour des solutions à base de plantes ayant une action antispasmodique ou expectorante afin de faciliter la respiration et évacuer les mucosités accumulées au niveau du nez et des bronches.

Les sirops antitussifs contiennent souvent des composants chimiques agissant comme agents laxatifs ou antihistaminiques qui peuvent provoquer divers effets secondaires indésirables chez certains patients (nausée, vomissements) et provoquer une dépendance psychologique chez certaines personnes (pharmacodépendance).

Le sirop antitussif peut être associé à d’autres médicaments en cas de toux persistante ou chronique

Le sirop antitussif peut être associé à d’autres médicaments en cas de toux persistante ou chronique.

Il est donc recommandé de lire attentivement la notice du produit et de demander conseil à un professionnel de santé avant toute utilisation.

Le sirop antitussif contient des substances actives qui peuvent interagir avec d’autres médicaments, notamment ceux présentant les caractéristiques suivantes :

  • Antidépresseurs
  • Anticoagulants
  • Médicaments contre l’hypertension artérielle

L’aspirine est un antidouleur et anti-inflammatoire, mais pas un antitussif. Les antitussifs agissent sur la toux sèche ou grasse. L’aspirine agit sur la douleur et ne fait pas tousser. Dans le cas de la toux sèche, il faut prendre des fluidifiants bronchiques qui vont faciliter l’expectoration du mucus (mucopurifiant).