Les effets secondaires de l’aspartame : qu’est-ce que l’aspartame et comment l’éviter

L’aspartame est un édulcorant artificiel qui a été introduit dans le marché en 1965.

Il est utilisé dans les boissons, les desserts, les produits de soins personnels et même dans certains médicaments.

L’aspartame est un édulcorant artificiel qui a été introduit dans le marché en 1965.

Il est utilisé dans les boissons, les desserts, les produits de soins personnels et même dans certains médicaments.

Qu’est-ce que l’aspartame ?

L’aspartame est un édulcorant synthétique qui a été créé en 1965 par le chimiste James Paul Warburg, alors directeur de la Commission du commerce international des États-Unis.

L’aspartame est une substance mise au point par les laboratoires Searle, filiale de la multinationale pharmaceutique américaine Monsanto. Au début des années 1980, l’aspartame est commercialisée sous le nom de Nutra Sweet aux États-Unis et en Europe. En 1996, l’agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) met en garde contre certains effets indésirables et demande sa réautorisation. Celle-ci n’est finalement accordée qu’en 2001, après plusieurs controverses sur ce sujet.

En 2003, la Food and Drug Administration (FDA) américaine autorise à nouveau l’utilisation de l’aspartame dans les boissons gazeuses et les mélanges dits « allégés ». En 2004, la FDA reconnaît que le phénylalanine utilisé comme additif pour confectionner cet édulcorant peut provoquer chez certaines personnes des migraines ou des crises d’angoisse.

En 2006, une étude scientifique publiée dans le Journal of International Medical Research affirme que selon elle, l’aspartame serait cancérigène.

Cette conclusion fait scandale en France car elle contredit celles prises par les agences sanitaires européennes et américaines.

Le 15 mars 2009, l’EFSA (European Food Safety Authority), organe chargée du contrôle scientifique des aliments au sein de l’Union Européenne donne son feu vert à la commercialisation et à la consommation de produits contenant jusqu’à 40 mg/kg d’aspartame.

Quels sont les effets secondaires de l’aspartame ?

De nombreuses études ont démontré l’innocuité de l’aspartame.

Il a d’ailleurs été reconnu par l’EFSA (European Food Safety Authority) comme sûr et sans danger pour la consommation humaine. Cependant, il est préférable de rester vigilant face aux risques liés à sa consommation, tout particulièrement pour les personnes qui souffrent de troubles neurologiques ou du comportement, ou qui prennent des médicaments.

L’aspartame peut être consommé par les personnes intolérantes au fructose, c’est-à-dire celles dont le système ne produit pas suffisamment d’enzyme permettant la transformation du sucre en glucose.

Les femmes enceintes utilisent ce produit avec modération et doivent faire attention à son ingestion.

Les personnes atteintes de diabète doivent également faire attention à son usage régulier. Bien qu’il soit largement utilisé dans les boissons diététiques et les yaourts allégés, il se trouve surtout dans les aliments transformés (céréales, barres chocolatées…). Même si le principe actif contenu dans l’aspartame est totalement inoffensif pour l’organisme humain après sa digestion, certaines personnes peuvent ressentir des maux de tête ou des vertiges après avoir bu un soda allégée en aspartame.

Le plus souvent, cela est provoquée par un excès d’alcool ou une simple petite quantité ingérée au quotidien.

La consommation d’aspartame peut-elle causer des migraines ?

Tout le monde a déjà entendu parler de l’aspartame, ce sucre artificiel que l’on retrouve dans de nombreux produits alimentaires. Cet édulcorant est utilisé depuis des décennies et n’est pas une menace pour la santé. En effet, il ne contient aucun composé chimique connu pour être responsable de migraines.

L’aspartame peut-elle causer des migraines ? Tout le monde a déjà entendu parler de l’aspartame, ce sucre artificiel que l’on retrouve dans de nombreux produits alimentaires.

Il s’agit d’une molécule synthétique qui se présente sous forme cristalline blanche et qui possède un pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du saccharose (sucre naturel). Ce composé chimique est également utilisé comme additif alimentaire sans danger pour la consommation humaine depuis plusieurs années. Cependant, certains chercheurs ont récemment remarqué que les personnes sensibles à cette substance auraient tendance à souffrir de migraine ophtalmiques après avoir consommé certaines boissons gazeuses sucrée artificiellement. De plus, une étude menée en 2011 sur des rats aurait montré que cette molécule synthétique pourrait avoir des effets sur le comportement et les capacités cognitives des animaux. Ces conclusions seraient dues au fait qu’il aurait un impact sur le système endocannabinoïde du corps humain, dont on sait qu’il est impliqué dans la régulation du sommeil et du stress chez les mammifères.

L’aspartame est-il dangereux pour le foie ?

L’aspartame est une substance chimique artificielle qui fait partie de la famille des édulcorants.

Il est utilisé dans un grand nombre de produits alimentaires et est considéré comme inoffensif par les autorités sanitaires. Mais, selon une étude publiée en 2007 par le magazine américain Food and Chemical Toxicology, l’aspartame pourrait être mauvais pour la santé.

Les chercheurs ont découvert que cette substance chimique pouvait provoquer des tumeurs au foie chez les rats. En effet, ils ont constaté que l’aspartame augmentait le risque de développer plusieurs types de cancer du foie : le carcinome hépatocellulaire (CHC), l’adénocarcinome hépatocellulaire (HCA) et le cholangiocarcinome (CCA). Pourquoi ? Le CHC est la forme la plus fréquente de cancer du foie et touche principalement les personnes qui boivent trop d’alcool ou celles qui ont des antécédents familiaux.

L’HCA est une forme rare du CCA, généralement associée à un surpoids important ou à une maladie du foie présente depuis longtemps. Quant au CCA, il peut être lié à l’abus d’alcool ou aux maladies hépatiques chroniques telles que la cirrhose biliaire primitive (CBP). Dans cette étude, les scientifiques ont administré à des rats différentes doses d’aspartame pendant trois ans afin de déterminer si cette substance chimique pouvait favoriser l’apparition de cancers du foie chez ces animaux.

Ils ont ensuite analysé les tissus cancéreux retirés pour vérifier s’ils étaient bien porteurs d’une mutation génétique responsable du cancer.

L’aspartame peut-il provoquer des allergies ?

L’aspartame est-il un additif alimentaire dangereux pour la santé ? La question que l’on se pose souvent quand il s’agit de l’aspartame, c’est de savoir si oui ou non, cet édulcorant peut provoquer des allergies. En effet, les personnes qui ont déjà été confrontées à ce problème affirment que certains aliments contiennent cette substance et que leurs symptômes ressemblent à des réactions allergiques.

L’aspartame est un édulcorant artificiel qui a été créé en 1965 par l’entreprise Searle.

Lorsque le brevet sur son utilisation fut acheté par Monsanto, les choses ont changé. Cependant, il faut noter qu’il n’a pas été approuvée par la FDA (Food and Drug Administration) avant 1981 et son utilisation ne fut autorisée que dans les boissons gazeuses. Aujourd’hui on trouve de plus en plus d’aliments contenants de l’aspartame tels que : 

  • Les mousses au chocolat
  • Les plats prêts à consommer
  • Les produits allégés
  • L’aspartame est-il mauvais pour les dents ?

    L’aspartame, cet édulcorant artificiel très prisé par les industriels, pourrait être mauvais pour votre santé. En effet, l’aspartame est un additif alimentaire qui est ajouté dans de nombreux produits.

    Il ne contient pas de calories et donne un goût sucré aux boissons gazeuses et jus de fruits.

    L’aspartame est aussi utilisé comme édulcorant naturel dans certains produits diététiques et des compléments nutritionnels. Cependant, une étude menée par le National Cancer Institute américain révèle que l’additif alimentaire pourrait causer la maladie d’Alzheimer ou encore le cancer du sein chez les femmes.

    Le Président du comité scientifique européen sur les additifs alimentaires (Efsa), Dariush Mozaffarian déclare : « Les résultats de l’étude sont importants car ils montrent que l’utilisation à long terme de doses modérées d’aspartame peut provoquer des changements majeurs au niveau du système immunitaire » . Ces résultats doivent être confirmés avant que des mesures soient prises concernant l’autorisation ou non de cet édulcorant sur le marché européen.

    L’aspartame peut-il être nocif pour le cerveau ?

    L’aspartame est un édulcorant artificiel qui a récemment été mis en cause par des chercheurs, car il pourrait être à l’origine d’une maladie neurologique.

    Les résultats de cette étude semblent montrer que les personnes ayant consommé de l’aspartame durant plusieurs années ont une forte probabilité de développer la maladie d’Alzheimer ou tout au moins des troubles du comportement. Cependant, le même type d’étude avait déjà conclu que la consommation d’aspartame n’avait pas d’impact sur le cerveau humain.

    L’aspartame est un additif alimentaire qui permet de donner un goût sucré aux boissons non alcoolisées, notamment les sodas et certaines confiseries. Si vous souhaitez savoir si l’utilisation de l’aspartame peut représenter un danger pour votre santé, vous pouvez consulter cette fiche informative sur ce sujet : https://www. sante-nutrition. org/l-aspartame-est-il-bon-pour-la-sante/.

    Vous y trouverez entre autres des informations sur sa composition et ses effets secondaires possibles.

    Vous pouvez également consulter le site web du fabricant afin de trouver plus facilement la liste complète des ingrédients : http://www. nutrasweet.

    L’aspartame est-il dangereux pour les femmes enceintes ?

    L’aspartame est une source de phénylalanine, un acide aminé essentiel qui peut avoir des effets néfastes sur la santé.

    L’aspartame fait partie des édulcorants les plus utilisés dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique.

    Il est notamment commercialisé sous forme de comprimés ou de boissons gazeuses. De nombreux médecins et nutritionnistes prétendent que cet édulcorant artificiel provoquerait des troubles nerveux comme l’hyperactivité chez les enfants, mais aussi des migraines chroniques chez les adultes.

    La consommation d’aspartame serait donc à limiter pour les personnes qui souffrent déjà de ces troubles.

    Les spécialistes indiquent que cet acide aminé augmenterait le risque de cancer du sein chez la femme et qu’il favoriserait aussi une prise de poids excessive.

    L’impact nocif sur la santé ne semble pas toucher uniquement les personnes diabétiques et celles qui suivent un traitement contre l’obésité. En effet, il a été observé que l’aspartame pouvait nuire aux enfants dont le système nerveux est encore en pleine croissance comme la femme enceinte ou allaitante ou encore l’enfant âgé entre 0 et 6 ans. Cependant, il existe plusieurs alternatives pour remplacer ce produit chimique :

    • Le sucre
    • Le sirop d’agave
    • La stevia

    L’aspartame est un édulcorant artificiel qui a été découvert en 1965 par des chercheurs du laboratoire Searle. Il est utilisé dans de nombreux produits alimentaires et pharmaceutiques, y compris les boissons gazeuses, les desserts, les boissons diététiques et certains médicaments.