Les effets du virus chikungunya sur le corps humain.

Le chikungunya est un virus qui se transmet par des moustiques infectés.

Il s’agit d’une maladie tropicale, c’est-à-dire qu’elle touche les régions tropicales et subtropicales. En France, le chikungunya a été identifié pour la première fois en 1952 sur l’île de la Réunion. Depuis, il y a eu plusieurs épidémies.

La dernière en date a eu lieu en 2006 et 2007.

Le chikungunya est une maladie virale transmise par des moustiques du genre Aedes (Aedes albopictus). Cette maladie peut être mortelle chez les personnes fragiles comme les personnes âgées ou les personnes immunodéprimées.

DIFERENÇAS DE SINTOMAS ENTRE DENGUE, ZIKA VÍRUS E CHIKUNGUNYA

Quels sont les symptômes du chikungunya ?

Le chikungunya est une infection virale transmise par les moustiques se développant dans les zones tropicales et subtropicales.

Il existe deux types de virus du chikungunya : un type qui provoque des symptômes bénins et un autre qui entraîne des complications importantes.

Les patients atteints de la forme bénigne présentent souvent un état grippal, avec une forte fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête et parfois des éruptions cutanées sur le corps.

La période d’incubation est généralement brève (de 2 à 7 jours) et il n’y a pas de traitement spécifique contre cette maladie. Celle-ci peut être facilement soignée si elle est diagnostiquée à temps, car elle ne peut pas être traitée avec l’acétaminophène ou l’ibuprofène.

Le patient doit donc consulter rapidement un médecin pour obtenir un diagnostic approprié. Quand la maladie n’est pas traitée correctement, elle peut conduire à une infection chronique aux articulations (polyarthrite). Dans ce cas, la personne infectée risque davantage d’être touchée par le virus du sida ou par l’hépatite B (virus très commun en Afrique).

Comment le virus du chikungunya est-il transmis ?

Le virus du chikungunya se transmet par l’intermédiaire des moustiques.

Les moustiques peuvent être infectés par le virus du chikungunya et transmettre cette maladie à une personne humaine.

La piqûre d’un moustique infecté est la principale source de transmission de la maladie.

Le mode de contamination directe entre les personnes n’est pas connu.

Y a-t-il un traitement pour le chikungunya ?

Les arboviroses, c’est-à-dire les maladies transmises par des virus vecteurs, sont la principale cause de décès au monde.

Les infections à virus Zika et à dengue ont été classées comme des urgences de santé publique par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 2013.

Il y a chaque année des milliers de cas mortels causés par le virus Zika et d’autres arboviroses.

Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre du moustique Aedes albopictus. Bien que le nombre de cas ne soit pas élevé, il existe un risque réel que le chikungunya devienne une maladie endémique dans certaines régions du monde où ce type d’arbovirose est présent.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter de décontracter le chikungunya ?

Le chikungunya est une maladie virale qui sévit en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique. Cette pathologie est très contagieuse. Elle se transmet par les moustiques (Aedes) et peut être mortelle chez certains individus.

Le virus du chikungunya se transmet par la piqûre de moustiques infectés. Une fois que le virus a pénétré à l’intérieur de l’organisme, il provoque une infection des articulations qui donnent au patient des douleurs atroces (maux de tête, fièvre élevée, fatigue intense). Si le virus ne survit pas à l’hiver austral, il disparaît simplement après quelques semaines. Pour éviter cette maladie, il est important de faire preuve d’une grande vigilance durant la saison humide ou durant les fortes chaleurs.

Il est recommandé de :

  • Se protéger contre les piqûres de moustiques.
  • Porter un pantalon long et un T-shirt amples pour éviter que les moustiques ne puissent piquer.

Le chikungunya est-il dangereux ?

Le chikungunya est une maladie virale transmise par un moustique. Cette infection peut être prévenue par la pulvérisation d’insecticides ou en portant des vêtements longs et amples.

Le chikungunya est également traitée à l’aide de médicaments antiviraux, tels que l’interféron alfa 2b, qui sont souvent administrés par voie intraveineuse. Si aucune mesure n’est prise, le chikungunya peut entraîner des complications graves et même conduire au décès du patient. Dans bien des cas, les personnes atteintes du virus de la dengue ne développent pas de symptômes significatifs. Elles sont cependant exposées au risque d’aggravation de la maladie, car le virus peut causer une forme plus grave du virus de la dengue chez certaines personnes.

Les complications dues au virus de la dengue comprennent :

  • La fièvre hémorragique
  • Une thrombocytopénie
  • Des troubles neurologiques

Combien de temps dure la maladie du chikungunya ?

L’épidémie de chikungunya est réapparue en 2013, après une période d’accalmie. Elle s’est ensuite propagée rapidement sur les îles de l’océan Indien et du Pacifique.

Le virus se transmet par piqûre de moustique infecté. Depuis le début de l’année 2014, la propagation du chikungunya a pris des proportions épidémiques dans certaines régions françaises. En Martinique, plus de 35 000 cas ont été diagnostiqués entre janvier et novembre 2014, contre moins de 1 000 cas avant le début de la maladie en 2013.

L’infection par le virus Chikungunya peut se manifester sous diverses formes : fièvre aiguë ou chronique (durant plusieurs semaines), douleurs articulaires intenses, fatigue intense… Dans certains cas très rares, elle peut provoquer des complications graves telles que des atteintes neurologiques ou rénales.

Les personnes qui ont été exposées au virus présentent un risque accru d’être touchées par la maladie une fois qu’elles auront voyagé à nouveau dans les zones endémiques (régions tropicale humide).

Le meilleur moyen pour limiter cette infection est donc bien sûr de ne jamais se rendre dans ces zones à risques!

Le chikungunya est-il endémique ?

Le chikungunya est une maladie causée par un virus transmis par l’insecte Aedes. Cette maladie, qui ressemble à la dengue, est présente en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Elle a été décrite pour la première fois sur l’île de Zanzibar en Tanzanie, en 1952.

Le chikungunya se manifeste par des épisodes de fièvre et de douleurs musculaires pouvant aller jusqu’à trois semaines.

Il n’existe pas de traitement contre cette maladie, mais certaines précautions permettent de limiter les risques d’exposition au virus :

  • Porter des vêtements amples et couvrants
  • Éviter les zones infestées par le moustique Aedes
  • Se protéger avec un répulsif cutané

Y a-t-il un vaccin contre le chikungunya ?

Le chikungunya est une maladie transmise par le moustique. Elle se manifeste par de la fièvre, des maux de tête et des douleurs articulaires.

Il s’agit d’une maladie qui n’est pas mortelle, et dont les symptômes disparaissent généralement en quelques jours. Toutefois, il existe un vaccin contre cette maladie pour ceux qui souhaitent voyager à l’étranger.

Le vaccin contre le chikungunya était initialement conçu pour protéger les personnes ayant séjournées ou travaillant au moins 6 semaines en zone d’endémie (où circule activement le virus). Cependant, il a évolué depuis sa création afin de pouvoir être administré aux personnes qui ont peu de risques d’avoir été en contact avec la maladie (tels que les voyageurs occasionnels) et plus spécifiquement aux femmes enceintes.

Le vaccin ne présente pas de danger particulier et il est délivré gratuitement dans certains pays comme le Canada, l’Allemagne ou encore la Suisse.

En conclusion, le chikungunya est un virus transmis par des moustiques qui se nourrissent de sang. Ce sont les moustiques de type Aedes albopictus et Aedes aegypti qui sont les vecteurs du virus. Le chikungunya peut être asymptomatique ou entraîner une forte fièvre et des douleurs musculaires au niveau des membres inférieurs, ce qui entraîne une incapacité à marcher. Les personnes atteintes du chikungunya ont souvent mal aux articulations et aux muscles.