Les antitussifs agissent en inhibant la toux.

Un antitussif est un médicament qui a pour but de calmer la toux.

Il existe plusieurs types d’antitussifs, les plus connus sont le dextrométhorphane et la codéine. Ces deux molécules agissent sur les récepteurs à l’acétylcholine, une substance chimique qui se trouve dans le système nerveux central et qui joue un rôle important dans l’activité musculaire. Elles ont donc des effets anti-tussifs. Mais comment agissent-elles ?

Toux sèche, toux grasse : comment les soigner ?

Comment les antitussifs agissent-ils sur le corps ?

Les antitussifs sont des médicaments qui servent à prévenir ou traiter la toux.

Ils agissent en inhibant les récepteurs de l’acétylcholine, une molécule qui est impliquée dans la transmission du message nerveux au niveau du système respiratoire.

Les antitussifs peuvent être classés en plusieurs catégories. On distingue les antitussifs non dépresseurs et les antitussifs dépresseurs.

L’action des antitussifs non dépresseurs se traduit par une diminution de la toux sans modification de l’état général ni modification de l’expectoration. Ils ont un effet anticholinergique et ils contiennent souvent des vasoconstricteurs tels que le guaïfénésine, la codéine, le promedol ou bien encore le thionamidopropylmethylamine (thionam).

Les antitussifs dépressants ont pour action principale d’inhiber les centres nerveux responsables de la production et de l’excitation musculaire.

Ils sont indiqués dans les bronchites chroniques ou aigues ainsi que dans certaines affections pulmonaires obstructives telles que la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive). Dans ce cas, il existe une action sur le système nerveux central afin d’agir sur le centre respiratoire : c’est l’effet « dopaminergique » qui se traduit par une amnésie à court terme et un ralentissement du rythme cardiaque.

Les antihistaminiques sont également utilisés pour traiter certains symptômes tels que :

  • La rhinite allergique
  • L’urticaire

Quels sont les effets secondaires courants des antitussifs ?

Les antitussifs sont des médicaments qui visent à traiter les toux sèches, qui n’ont pas de caractère de gravité.

Ils peuvent être utilisés pour traiter les toux chez l’adulte et chez l’enfant âgé de plus de 6 mois.

Il existe différentes sortes d’antitussifs, comme le bromure d’ipratropium, la codéine ou le promedol. Ces médicaments peuvent également être prescrits pour soigner certaines maladies respiratoires comme la bronchite chronique ou la coqueluche.

Les effets secondaires des antitussifs sont assez fréquents, notamment en cas d’association avec un autre médicament.

Vous risquez donc de rencontrer une somnolence pendant quelques heures après avoir pris ces médicaments.

Vous pouvez également souffrir :

  • De troubles du comportement
  • D’une perte d’appétit
  • D’un engourdissement des membres supérieurs et inférieurs

Quels sont les dangers de prendre des antitussifs de manière prolongée ?

En prenant des antitussifs de manière prolongée, vous risquez d’avoir de graves problèmes. En effet, ces médicaments ont pour but de réduire les toux et les écoulements nasaux.

Ils peuvent être utilisés de manière ponctuelle ou de manière prolongée. Toutefois, en prenant ces médicaments au-delà du temps nécessaire, ils peuvent provoquer différents troubles.

Les plus fréquents sont : – la constipation (risque accru de développer une occlusion intestinale) – l’accumulation d’air dans le ventre (risque d’apparition de gaz abdominaux) – les vomissements (risque accru d’une surdose) – l’impossibilité à uriner (risque accru d’infection urinaire) De plus, en cas d’utilisation prolongée, ces médicaments peuvent entraîner des troubles psychologiques tels que : – un sommeil perturbé – une modification du comportement alimentaire Enfin, en consommant tous ces produits sur une longue durée, vous pourrez aussi présenter des troubles cognitifs tels que : – détresse respiratoire – fatigue chronique – troubles hormonaux – anxiété – manie – hallucinations Enfin, des problèmes cardiaques peuvent apparaître si vous souffrez déjà de pathologies cardiaques ou si vos parents ou grands-parents en souffrent.

Que faire si vous prenez un antitussif et que vous commencez à tousser ?

Si vous prenez un antitussif et que vous commencez à tousser, ne vous inquiétez pas. Dans la plupart des cas, le phénomène est simplement dû au fait que l’antitussif n’a pas été pris correctement.

Il faut savoir que certains antitussifs peuvent provoquer la toux en bloquant les récepteurs de l’acétylcholine. Cette substance chimique est ce qui déclenche la toux.

Les médicaments qui inhibent ces récepteurs sont appelés agonistes cholinergiques.

La plupart des médicaments antitussifs agissent sur les récepteurs muscariniques, bien qu’ils soient souvent classés comme cholinergiques. Une fois le médicament pris, il y a une pénurie du neurotransmetteur acétylcholine dans les voies respiratoires supérieures et inférieures.

Lorsque cela se produit, une contraction musculaire involontaire survient et entraîne une toux sèche ou grasse (à ne pas confondre avec une crise d’asthme). Si le problème persiste après avoir pris votre médicament antitussif habituel plusieurs fois de suite, parlez-en à votre médecin traitant pour savoir si vous devriez essayer un autre type de traitement ou un autre anticholinergique.

  • Un comprimé contient 5 mg d’oxycodone.
  • Un comprimé contient 5 mg de chlorhydrate de naloxone.
  • Un comprimé contient 8 mg d’hydrocodone.

Y a-t-il des aliments ou des boissons que vous devriez éviter si vous prenez des antitussifs ?

Si vous prenez des antitussifs et que vous avez l’intention de consommer des aliments ou des boissons, il existe certains aliments et certaines boissons qui sont recommandés. En voici la liste :

  • Le café
  • Le thé (en particulier le thé noir)
  • Les jus de fruits
  • L’alcool

Existe-t-il des méthodes naturelles pour soulager la toux sans prendre d’antitussifs ?

La toux est un symptôme assez fréquent, qui peut être dû à différentes causes.

La toux peut être sèche ou grasse, et elle peut survenir à tout moment de la journée. Elle peut également être accompagnée par une sensation de brûlure au fond de la gorge ou des difficultés respiratoires, ce qui n’est pas sans conséquence pour la qualité de vie quotidienne des personnes atteintes.

La toux est un symptôme assez fréquent qui peut avoir diverses origines. En effet, il existe plusieurs types de toux : sèche (toux seche) ou grasse (toux grasse). Celles-ci peuvent êtres liées à l’air que l’on respire, au froid hivernal ou encore aux allergènes présents dans les pollens et/ou les acariens. Dans certains cas, la toux se manifeste par une douleur thoracique associée à une gêne respiratoire.

Il arrive également que la toux soit causée par des infections bactériennes ou virales comme le rhume ou la grippe.

Les maux associés à cette affection ne sont en général pas graves mais entraînent toutefois du stress et altèrent considérablement le confort quotidien des personnes atteintes.

  • Bien qu’il existe divers traitements contre la toux sèche, aucun traitement n’est actuellement disponible contre les autres formes de toux.

Quand devriez-vous consulter un médecin si vous avez une toux ?

La toux peut être un symptôme d’une grande variété de maladies. Par conséquent, si vous souffrez de toux, il est important que vous consultiez un médecin pour déterminer la cause du problème.

La plupart des toux sont sans danger et sont généralement causées par des infections bénignes telles que le rhume ou la grippe. Toutefois, certaines toux peuvent être un signe d’une affection ou d’un cancer plus grave.

Il est donc important de connaître les causes courantes de la toux afin que vous puissiez rapidement trouver le traitement approprié. Causes courantes de la toux Les causes courantes qui peuvent provoquer une toux comprennent: infection virale – comme le rhume ou la grippe; infection bactérienne – comme l’angine streptococcique; allergie – comme l’asthme; cancer – tels que cancers du poumon, du nez et de la gorge; réaction à certains médicaments (par exemple antibiotiques); problèmes respiratoires chroniques (par exemple apnée du sommeil); conditions physiques – telles que les infections pulmonaires chroniques après une blessure au niveau du thorax ou des organes internes).

Dans quels cas les antitussifs ne sont-ils pas recommandés ?

Les antitussifs sont souvent présentés comme un moyen efficace pour combattre la toux. Mais, il est important de savoir que les antitussifs ne sont pas recommandés dans tous les cas.

Il faut donc les utiliser avec prudence et savoir faire preuve de discernement.

En conclusion, l’antitussif agit en bloquant les récepteurs de la toux. Il empêche donc la toux d’arriver et de se déclencher.
Vous pouvez également télécharger gratuitement notre livre blanc « Comment créer un blog ? » avec des conseils pour créer votre blog et le rendre rentable.