Les aliments transformés à éviter

Les aliments transformés sont des produits alimentaires qui ont subi une transformation de leur état naturel. Cela peut être un changement d’aspect, de texture ou de goût.

Les aliments transformés sont souvent riches en sucre et en matières grasses.

Ils contiennent également des additifs chimiques, des conservateurs et des colorants artificiels. Certains d’entre eux peuvent même contenir des OGM (organismes génétiquement modifiés).

Il faut donc faire attention à ce que nous mangeons car les aliments transformés peuvent avoir des conséquences sur notre santé.

Quelle eau pendant la grossesse ?

Les aliments transformés contiennent des ingrédients nocifs pour la santé

Les aliments transformés contiennent des ingrédients nocifs pour la santé, mais ceux-ci ne sont pas les seuls. En effet, toutes les substances que vous consommez peuvent être dangereuses pour votre santé. Certaines de ces substances ont été classées comme cancérigènes, et certaines autres peuvent provoquer l’apparition de maladies chroniques telles que le diabète ou l’obésité. Dans certains cas, elles favorisent également l’apparition de plusieurs types de cancers. Par exemple, on constate une augmentation du risque d’être atteint par un cancer de la prostate chez les hommes qui consomment régulièrement des boissons gazeuses et d’autres types d’aliments transformés.

Les aliments transformés contiennent aussi souvent des additifs susceptibles de provoquer des allergies ou des intolérances à certains composants (comme le gluten). Pour réduire votre exposition aux éléments nocifs présents dans les aliments transformés, il est conseillé :

  • De privilégier les produits frais
  • D’opter pour une alimentation sans sucre raffiné
  • D’opter pour une alimentation à base principalement d’aliments entiers

Les aliments transformés sont souvent riches en calories et en mauvais lipides

Les aliments transformés sont souvent riches en calories et en mauvais lipides. En effet, les aliments industriels contiennent beaucoup de matières grasses et de sucre, ce qui peut entraîner des risques pour la santé.

Les produits transformés contiennent également une plus grande quantité d’additifs chimiques que les aliments frais ou bruts.

Vous vous demandez sans doute comment savoir si un aliment est transformé ? Il suffit de regarder sa composition nutritionnelle. Par exemple, le ketchup est composé à 75% de tomates et 25% de sucre.

Le jus d’orange contient 60% d’eau et 40% de sucre (environ). Si l’aliment n’est pas clairement indiqué comme étant un produit naturel, il est probablement transformé.

Lorsque vous achetez des produits industriels, prenez le temps d’examiner la liste des ingrédients avant de choisir un produit. Si c’est possible, préférez les marques qui ne contiennent aucun additif chimique artificiel et qui ne sont pas enrichies en vitamines ou minéraux synthétiques.

Les aliments transformés peuvent provoquer des maladies chroniques

Des études récentes ont montré que les aliments transformés peuvent provoquer des maladies chroniques. Leurs auteurs ont constaté que ce type d’aliment contribue à un risque accru de cancer, de diabète et de maladie cardiovasculaire. Cependant, ces résultats sont susceptibles d’être influencés par la quantité consommée et donc le niveau de vie. Les aliments transformés comprennent notamment les repas préparés, les boissons sucrées, les biscuits et autres produits qui nécessitent l’ajout d’ingrédients comme du sucre ou des graisses. Les chercheurs ont découvert que la consommation quotidienne moyenne de ces produits pouvait augmenter le risque pour cinq types de cancers : celui du sein chez la femme, celui du colon chez l’homme, celui du pancréas chez la femme et chez l’homme ainsi que celui du foie chez la femme. La consommation excessive d’aliments transformés est également associée à une augmentation des risques de diabète et d’hypertension artérielle. De manière générale, il est conseillé aux personnes souffrant déjà de diabète ou d’hypertension artérielle (et qui ne sont pas en surpoids) d’essayer non seulement de réduire leur consommation quotidienne totale en aliments transformés mais aussi plus particulièrement en matières grasses saturées (graisses animales), sucreries et boissons sucrées.

<img alt="comment_faire_un_business_avec_une_idee" src="/PublishingImages/Comment faire un business avec une idée/comment-faire-un-business-avec-une-idee.

Les aliments transformés sont souvent pauvres en vitamines et en minéraux

Les aliments transformés (fritures, plats préparés, etc.) contiennent souvent une quantité importante d’ingrédients chimiques qui peuvent nuire à la santé. En effet, ces produits ne sont pas aussi nutritifs que les aliments frais. Ainsi, ils peuvent être pauvres en vitamines et minéraux comme le fer, le magnésium ou encore le calcium.

Ils contiennent également des additifs chimiques tels que les colorants artificiels ou des conservateurs.

Les aliments transformés sont souvent riches en sucre et en graisses saturées. Pour améliorer la qualité nutritionnelle de votre repas, privilégiez donc les fruits et légumes frais au lieu d’acheter des plats prêts à l’emploi.

Les aliments transformés peuvent causer des carences nutritionnelles

Dans un régime alimentaire équilibré et sain, les aliments transformés ne devraient pas être consommés de manière trop importante. En effet, la transformation d’un aliment en un autre peut entraîner une perte de nutriments essentiels à l’organisme.

Les produits transformés sont souvent plus riches en sucres et en matières grasses que les aliments bruts.

Les conservateurs et colorants ajoutés permettent de donner aux aliments leur couleur, leur goût ou encore leurs arômes. Cependant, ils peuvent également contenir des additifs qui provoquent des carences nutritionnelles. Pour cela il faut avant tout connaître la différence entre un produit naturel et un produit transformé. Un produit naturel est obtenu par la culture des végétaux ou par l’élevage d’animaux, contrairement au produit transformé qui est obtenu grâce à la transformation d’un autre type de denrée alimentaire (viande ou lait). De plus, les produits transformés contiennent généralement moins de vitamines que les produits naturels car elles ont tendance à disparaître durant le processus de fabrication du plat fini.

  • Les conservateurs
  • Les colorants
  • Les additifs

Les aliments transformés peuvent favoriser le surpoids et l’obésité

Les aliments transformés sont souvent composés de mauvaises graisses et de sucres.

Ils sont donc très caloriques, ce qui peut favoriser le surpoids et l’obésité.

Les aliments transformés ne sont pas nécessairement mauvais pour la ligne, mais ils ne doivent pas être consommés en excès.

Il est possible d’en manger sans pour autant grossir, il suffit simplement de savoir lesquels choisir et en quelles quantités.

Le principal risque lié à la consommation excessive d’aliments transformés provient du fait que ces produits contiennent souvent des additifs chimiques dont les effets sur la santé inquiètent. Pour réussir à perdre du poids et éviter le surpoids ou l’obésité, il est conseillé de privilégier les aliments bruts plutôt que les aliments transformés. Privilégiez les fruits et légumes frais au lieu des jus ou des boissons sucrées par exemple. Enfin, mangez lentement afin de bien ressentir votre repas et vous sentir rassasié plus rapidement.</

Les aliments transformés peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires

Les aliments transformés peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Selon une étude récente, consommer des boissons sucrées et des aliments transformés comme les bonbons et les plats préparés pourrait augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les chercheurs ont analysé les données médicales de plus de 100 000 personnes à travers la vaste cohorte française E3N.

Ils ont constaté que ceux qui consommaient des produits alimentaires transformés avaient un risque accru de développer une maladie cardiaque au cours d’une période allant jusqu’à 13 ans. Parmi les autres facteurs qui étaient associés à cette augmentation du risque, il y avait l’obésité, l’hypertension artérielle, voire même la consommation excessive de sel ou de graisse saturée.

Les experts suggèrent que davantage d’études soient nécessaires pour confirmer ces résultats.

Les aliments transformés peuvent augmenter le risque de cancer

Selon une nouvelle étude, les aliments transformés pourraient augmenter le risque de cancer.

Les aliments transformés seraient associés à un risque plus élevé d’avoir certains types de cancers. Ces résultats suggèrent qu’une alimentation avec des produits transformés, comme les céréales et les boissons gazeuses, pourrait être liée à un risque accru de cancer.

Les chercheurs ont examiné l’association entre la consommation d’aliments transformés et le risque de cancer chez plus de 100 000 personnes participant à la cohorte NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey) entre 1999 et 2010. Après avoir tenu compte d’autres facteurs pouvant influencer le risque de cancer, ils ont constaté que les personnes ayant consommé au moins trois portions par jour des catégories suivantes : céréales soufflées au miel, boissons gazeuses sucrées ou aromatisées et plats prêts-à-manger (comme les pizzas surgelées) couraient un risque accru de développer certains cancers. Par contre, celles qui mangeaient au moins six portions par jour des catégories suivantes : fruits frais non congelés ou en conserve; noix non salées; haricots secs; lentilles; grains entiers; pains complets; produits laitiers faibles en gras ou sans gras; huiles vierges pression à froid ; poisson grillé ou frit ; œufs entiers ; beurre non salée ou allaitement réduisaient leur risque global de cancer.

Les résultats suggèrent que tous ces aliments peuvent apporter des bienfaits importants pour la santé mais qu’ils ne devraient pas être consommés quotidiennement.

La plupart des aliments transformés sont déjà trop riches en sucre, sel et graisse. La transformation de ces aliments les rend plus difficiles à digérer et ainsi augmente leur taux d’absorption. Ces aliments sont donc un facteur important dans l’augmentation du tour de taille.