Le tabagisme, une addiction dangereuse pour la santé des femmes

Le tabagisme féminin est un phénomène qui touche de plus en plus de femmes. En effet, la consommation de tabac chez les femmes augmente d’année en année. Cela s’explique par le fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer et que la cigarette est souvent présentée comme une alternative au stress ou à l’anxiété. Nous allons voir dans cet article quels sont les risques du tabagisme pour la santé des femmes et comment arrêter de fumer.

Tabagisme et grossesse

Le tabagisme est la principale cause de décès évitable dans le monde, en particulier chez les femmes.

Les femmes qui fument sont exposées à des risques plus élevés que les non-fumeuses pour différents problèmes de santé, tels que l’ostéoporose, l’infertilité ou encore les maladies cardiovasculaires.

Le tabac affecte aussi le développement du fœtus et des bébés.

Les risques encourus par la mère et son enfant dépendent de l’âge auquel la mère commence à fumer :

  • Chez une jeune femme enceinte, cela peut entraîner un accouchement prématuré.
  • Un bébé nait avec des poumons endommagés.
  • Chez une femme en âge de procréer sans être enceinte, le tabac augmente les risques d’avoir un bébé mort-né.

Tabagisme et allaitement

Tabagisme et allaitement? Le tabac peut être nocif pour le bébé (risque de mort subite du nourrisson, risque d’asthme, troubles respiratoires chez l’enfant…). Si vous allaitez, il est important de savoir que la nicotine passe dans le lait maternel.

Il faut donc éviter de fumer durant les quatre semaines qui suivent l’accouchement. Cependant, si vous avez arrêté de fumer avant votre grossesse, inutile de recommencer à vapoter pour autant.

Votre bébé ne court aucun risque en étant au contact de cette substance et elle ne représente pas non plus un danger pour sa santé. Bien entendu, si vous souhaitez reprendre le tabac après la naissance de votre enfant, il est préférable d’attendre quelques mois afin que son organisme soit parfaitement développé.

Tabagisme et contraception

La cigarette et la contraception sont-elles compatibles ? La réponse est OUI mais à condition de respecter certaines règles. En effet, il ne faut pas associer une pilule contraceptive à un patch anti tabac, qui serait susceptible d’entraver l’absorption de la pilule.

Les femmes qui prennent des contraceptifs oraux ont donc intérêt à se tourner vers les patchs ou les gommes nicotiniques pour restreindre leur consommation de nicotine.

Leur efficacité sur le long terme n’est cependant pas aussi prouvée que celle des traitements anti-tabac, du moins en ce qui concerne la diminution du risque de cancer du col utérin et de certains cancers hormono-dépendants (sein et endomètre). Dans tous les cas, une consultation médicale est indispensable pour tout traitement contre le tabagisme.

Tabagisme et féminité

Tabac et féminité sont-ils compatibles ? Si vous êtes une femme, il est important de savoir que le tabagisme est un facteur de risque pour les maladies liées à la reproduction.

La cigarette est l’une des principales causes du cancer du col de l’utérus et des ovaires. De plus, les femmes qui fument ont 2 à 3 fois plus de chance d’avoir un enfant présentant une anomalie chromosomique congénitale.

Il n’est pas rare que les femmes enceintes soient atteintes d’une anomalie au niveau du placenta, ce qui peut entraîner une hémorragie ou dans le pire des cas provoquer la mort in utero.

Le tabac a aussi des conséquences sur la fertilité, notamment chez les femmes. Une étude récente menée par l’Université McGill a montré qu’un seul paquet de cigarettes par jour suffisait à réduire la qualité du sperme chez un homme et donc sa fertilité.

Tabagisme et santé reproductive

Le tabac est la première cause évitable de décès dans le monde. Environ 6 millions de personnes meurent chaque année à cause du tabagisme passif et environ 6 000 personnes meurent chaque jour en raison du tabagisme actif.

La consommation de tabac a des effets néfastes sur la santé, dont certains sont immédiats, tandis que d’autres affectent les générations futures.

Le tabagisme actif est responsable de cancers, maladies cardiovasculaires et respiratoires chroniques (dont l’asthme), troubles cardiaques et accidents vasculaires cérébraux (AVC). Par ailleurs, il augmente le risque d’infertilité chez les femmes et peut causer une fausse couche ou un accouchement prématuré. Tabagisme passif : Les effets immédiats du tabagisme passif comprennent des symptômes tels que toux et respiration sifflante, essoufflement et difficultés respiratoires qui apparaissent dès la première cigarette fumée par quelqu’un qui ne fume pas directement devant vous. Chez les personnes exposées au tabac sans pouvoir arrêter immédiatement de fumer, le risque de développer certaines maladies augmente progressivement jusqu’à atteindre 100 % pour ceux qui ont été exposés à la nicotine pendant plusieurs années. Cependant, la plupart des gens ne savent pas combien ils sont exposés au danger du tabagisme passif : seulement 20 % des non-fumeurs connaissent l’importance du problème liée au tabagisme passif.

Tabagisme et cancer

Le tabac reste le principal facteur de risque du cancer. En France, c’est le premier facteur de risque environnemental, et il est responsable d’environ 30 % des cancers chez les hommes et près de 60 % des cancers chez les femmes.

Le tabagisme augmente considérablement le risque de développer un cancer du poumon, mais aussi plusieurs autres types de cancers : larynx, pharynx, œsophage, bouche, lèvres-gencives…

Il est donc important d’abandonner ce comportement à risques pour tous.

Tabagisme et maladies cardiovasculaires

Le tabagisme est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Les études montrent que le tabagisme n’est pas seulement lié à l’accident vasculaire cérébral, mais aussi au développement de maladies cardiaques et d’insuffisance cardiaque congestive. De plus, le tabac accélère également la survenue d’un infarctus du myocarde. Une personne qui fume 15 cigarettes par jour tous les jours présente un risque de crise cardiaque multiplié par 2,5 par rapport à une personne non-fumeuse.

Il existe des traitements pour arrêter de fumer ou réduire sa consommation de cigarettes afin d’augmenter son espérance de vie en bonne santé.

Tabagisme et mortalité féminine

Le tabagisme est un problème de santé publique majeur. C’est une cause importante de décès prématurés.

Il est responsable d’environ 6 millions de morts par an, ce qui représente environ 9% des décès dans les pays à revenu faible ou intermédiaire et 20% des décès dans les pays à revenu élevé.

La cigarette tue plus que le SIDA, la malaria et la tuberculose réunis.

Le tabagisme est aussi responsable de nombreux cancers, dont le cancer du poumon, du larynx et du pharynx. Enfin, il peut provoquer l’infarctus du myocarde chez les fumeurs et les non-fumeurs !

En conclusion, les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer. On compte aujourd’hui 20% de femmes qui fument contre 10% il y a 40 ans. Le tabagisme est une véritable épidémie et la consommation de tabac augmente chez les jeunes filles. Il est donc important d’informer les jeunes filles sur les dangers du tabagisme.