Le tabagisme est une cause fréquente de xérostomie.

La xérostomie est une pathologie qui se caractérise par une sécheresse de la bouche. Elle peut être causée par le tabagisme, l’alcoolisme ou encore des médicaments. Cette pathologie peut également être liée à un manque d’hydratation.

La xérostomie peut avoir des conséquences graves sur la santé et surtout sur la qualité de vie du patient. Nous allons voir comment y remédier.

Causes du tabagisme

L’arrêt du tabac est un objectif de santé publique. Nous vous proposons aujourd’hui une liste des principales causes qui incitent les fumeurs à commencer à fumer ou à continuer à le faire.

Vous pourrez ainsi mieux comprendre les raisons qui poussent certains individus à toujours vouloir reprendre la cigarette, malgré toutes leurs tentatives pour y arriver.

Tabac et système respiratoire

L’exposition au tabac et au monoxyde de carbone est source de nombreuses pathologies, dont certaines peuvent affecter le système respiratoire.

Le tabac est responsable d’un cancer du poumon sur quatre.

Il représente la première cause de mortalité par cancer en France.

La fumée du tabac se caractérise par sa teneur en nicotine, mais aussi en substances toxiques telles que les goudrons, les métaux lourds ou le monoxyde de carbone (CO). Cette substance incolore et inodore est responsable des symptômes suivants :

  • Toux persistante
  • Sensation d’oppression thoracique
  • Bronchite chronique

Tabac et système cardio-vasculaire

Les effets néfastes du tabac sur le système cardio-vasculaire sont connus de tous.

La cigarette provoque des maladies cardiovasculaires, telles que des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Plusieurs études montrent également que la consommation de tabac est associée au développement d’autres maladies, telles que la pneumonie, les troubles respiratoires obstructifs chroniques (BPCO) et les cancers du poumon.

Les fumeurs ont tendance à mourir plus jeunes que les non-fumeurs. Dans certains cas, ils ont également un risque plus important de développer une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral avant l’âge de 50 ans.

Le tabagisme a également été lié à l’augmentation du risque d’ostéoporose chez les femmes et de fractures osseuses chez les hommes.

Le tabagisme est en outre associé à une diminution de la densité minérale osseuse (DMO), ce qui augmente le risque d’ostéoporose et de fractures osseuses.

Il est donc recommandé aux personnes âgés souffrant d’une pathologie cardio-vasculaire ou ayant un antécédent familial familial de suivre un traitement préventif contre l’ostéoporose.

Tabac et système digestif

Une mauvaise digestion est-elle liée au tabac? La consommation de tabac peut avoir des conséquences sur la santé, et en particulier sur le système digestif. En effet, le tabac nuit gravement à la santé du système digestif, notamment par l’action corrosive des substances toxiques contenues dans les cigarettes.

Le tabagisme augmente également les chances de développer un ulcère ou une gastrite. En outre, la nicotine contenue dans le tabac provoque une stimulation constante du nerf vague qui est impliqué dans la motilité intestinale. Ainsi, il faut savoir que les personnes qui fument ont plus souvent des troubles gastro‑intestinaux comme les brûlures d’estomac ou bien encore des diarrhées ou des constipations fréquentes. Par ailleurs, certaines personnes pensent qu’une mauvaise digestion est liée à un excès de caféine et/ou d’alcool.

Il ne faut pas confondre cette idée avec l’effet direct du tabagisme sur le tube digestif et ce même si cela peut entraîner une accélération du transit intestinal (diarrhée). De plus, on sait que la caféine présente dans le café favorise les troubles gastriques chez certaines personnes sensibles aux effets irritants de cette substance comme certains individus anxieux ou nerveux (stress). Dernière chose importante à retenir : ne vous faites pas « empoisonner » par votre propre paresse! En effet, si vous êtes gros fumeur et que vous continuez à grignoter sans arrêt tout en prenant un verre régulièrement alors vous risquez fortement de voir votre organisme se dégrader rapidement…

Tabac et système nerveux

La consommation de tabac peut avoir un impact négatif sur le système nerveux.

Le tabac peut diminuer la qualité du sommeil, ralentir le temps de réaction et réduire les performances cognitives.

Il est donc important d’arrêter la consommation de cigarettes pour bénéficier d’une meilleure qualité de vie.

La nicotine agit comme stimulant et provoque une augmentation des taux sanguins d’adrénaline, ce qui peut entraîner une accélération du rythme cardiaque et parfois même des palpitations.

La nicotine augmente également la transpiration, ce qui peut contribuer à une déshydratation. Elle interfère également avec la production normale de sérotonine et provoque donc une augmentation des sauts d’humeur.

La nicotine a également un effet anxiolytique et antidépressif, ce qui va influencer l’humeur et affecter la qualité du sommeil.

Tabac et système immunitaire

Une préoccupation récurrente chez les personnes qui souffrent d’une xérostomie est l’association du tabac avec la santé de leurs glandes salivaires. Si vous fumez, il y a de fortes chances que vos glandes salivaires soient plus sensibles aux effets nocifs du tabac. En effet, les substances chimiques contenues dans la cigarette peuvent agresser ces glandes et les rendre plus sensibles aux infections. Par conséquent, si vous fumez beaucoup, vous risquez d’avoir des problèmes de xérostomie plus fréquents. D’autres personnes ont tendance à associer le tabac avec une mauvaise hygiène buccale et un mauvais système immunitaire. Cela se produit parce que le tabagisme peut affecter votre bouche en raison de la nicotine contenue dans la cigarette ou lorsque vous fumez, car cela provoque une irritation des muqueuses buccales et augmente le risque d’aphtes ou autres inflammations buccales.

Le manque d’hygiène buccale peut également être lié à votre consommation de cigarettes : en effet, si vous ne brossez pas suffisamment votre langue et que vous ne faites pas attention à ce qu’elle devienne trop sèche (ce qui peut arriver si vous fumez), elle peut être sujette aux infections bactériennes ou mycosiques.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli ont tendance à associer le tabac au développement des mycoses; elles croient donc que si elles ne font rien pour améliorer la situation, elles seront toujours sujettes à ce type d’infections.

Tabac et grossesse

Le tabac et la grossesse sont deux facteurs à prendre en compte. Si vous fumez, votre bébé risque d’être atteint du syndrome d’inhalation. Ce type de maladie peut être grave et entraîner des complications pendant la grossesse, notamment des fausses couches ou un accouchement prématuré.

La nicotine augmente le risque de développer une hypertension artérielle pulmonaire chez l’enfant. En outre, cela peut provoquer une naissance prématurée ou un poids insuffisant du bébé à la naissance. Si vous ne souhaitez pas arrêter de fumer pour éviter tout type de problème, optez plutôt pour les substituts nicotiniques qui permettent d’obtenir le même effet que celui obtenu avec la cigarette sans avoir les inconvénients liés au tabac.

Tabac et cancer

Le tabac est le premier facteur de risque du cancer de la langue, mais il existe d’autres facteurs qui peuvent favoriser son apparition.

Le tabagisme augmente les chances de développer un cancer de la langue et cette maladie touche également les fumeurs non-fumeurs.

Les autres facteurs sont notamment le contact avec des produits chimiques, l’alcool, certaines infections virales ou bactériennes et certains virus (HIV).

Le tabagisme constitue donc une cause importante du cancer de la langue. Son effet cancérigène sur cette localisation est double : directement par inhalation des particules solides ou liquides qui provoquent des lésions des cellules que composent la muqueuse buccale et indirectement à travers l’agent réactif qu’est le goudron. Une étude publiée en 2007 a montré que le tabac augmenterait jusqu’à 50% les chances d’avoir un carcinome épidermoïde chez un individu dont la consommation est supérieure à 20 cigarettes par jour pendant plus d’un an.

Il est estimé que près de 75% des cancers de la langue sont liés au tabagisme.

En conclusion, la xérostomie est une maladie qui peut être traitée par des médicaments. Le tabagisme est un facteur de risque pour cette maladie.