Site icon AsPros-Sante

Le syndrome d’immunodéficience acquise : causes, symptômes et traitements

Le SIDA est un virus qui attaque le système immunitaire et qui peut être mortel.

Il se transmet par voie sexuelle, sanguine ou de la mère à l’enfant. Cependant, il existe des traitements pour lutter contre ce virus.

Le VIH est un virus très résistant dans le temps, et il faut donc prendre des précautions pour ne pas le transmettre.

Le VIH/SIDA et les maladies opportunistes

Quel rapport y a-t-il entre le sida, le vih/sida et les maladies opportunistes? Ces trois mots peuvent sembler antinomiques. En fait, il n’en est rien.

Le sida, le vih/sida et les maladies opportunistes ont un point commun: les médicaments anti-rétroviraux (ARV).

Les ARV sont des médicaments utilisés pour traiter le sida et d’autres infections transmises sexuellement.

Ils permettent de stopper la multiplication du virus dans l’organisme. Cependant, ils ne permettent pas de guérir complètement des personnes atteintes du vih/sida.

Lorsqu’une personne est contaminée par une infection transmise sexuellement, son système immunitaire attaque les cellules infectées par le virus.

Il en résulte une destruction progressive des lymphocytes T4 producteurs d’anticorps qui assurent la défense de l’organisme contre différentes infections bactériennes ou virales.

La destruction progressive des lymphocytes T4 aboutit à un affaiblissement immunitaire qui rend la personne plus vulnérable aux infections opportunistes (comme la pneumonie) ou au cancer (lymphome). Un grand nombre d’infections deviennent alors possibles si elles peuvent pénétrer librement dans l’organisme via une plaie ouverte (pneumonie), via un système de drainage naturel (urine) ou via une veine superficielle non protégée (vomissements). On appelle cette menace «syndrome» SIDA car elle déclenche chez certaines personnes atteintes du VIH/SIDA des symptômes ressemblant à ceux du SIDA tels que :

Quitter la version mobile