L’aphasie croisée : une forme d’aphasie rare

L’aphasie croisée est une forme d’aphasie qui se caractérise par l’apparition de troubles du langage chez un patient ayant subi un accident vasculaire cérébral. Ce trouble peut être défini comme une incapacité à trouver les mots appropriés pour s’exprimer, ou bien une incapacité à comprendre ce que l’on vous dit. En effet, le patient ne peut plus parler normalement et il n’arrive plus à comprendre ce qu’on lui dit. Cela peut être très handicapant au quotidien.

💡Aphasie de Broca et aphasie de Wernicke ❓

Qu’est-ce que l’aphasie croisée ?

L’aphasie croisée est une forme d’aphasie qui se manifeste par la perte de la capacité à parler ainsi que des difficultés à comprendre et à s’exprimer en langage écrit. Elle peut être causée par un traumatisme crânien, une lésion cérébrale ou encore un accident vasculaire cérébral (AVC).

L’aphasie croisée est donc une forme d’aphasie qui touche les capacités de communication orale et écrite.

Il s’agit également d’une forme rare d’aphasie.

Les causes de l’aphasie croisée

L’aphasie croisée est définie comme une perte de la communication dans les deux langues.

Le phénomène est le plus souvent lié à des lésions cérébrales qui peuvent être causées par un accident vasculaire cérébral, une tumeur ou encore une infection.

Il existe différents types d’aphasie croisée, mais la plupart des cas sont provoqués par l’atteinte du lobe frontal du cerveau (aire motrice).

La perte de la parole et la compréhension peut survenir en même temps avec l’apparition de troubles moteurs.

L’aphasie croisée peut survenir après un traumatisme crânien ou à cause d’une maladie neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Les symptômes de l’aphasie croisée

L’aphasie croisée est un trouble du langage provoqué par une hémorragie cérébrale. Elle se caractérise par des difficultés à trouver les mots, à exprimer ses idées, à comprendre ce que l’on dit et à établir des conversations.

L’aphasie croisée peut aussi affecter la compréhension de la lecture et de l’expression orale.

Les personnes atteintes de troubles du langage ont tendance à avoir une mauvaise prononciation et une faible capacité d’articulation. Elles ont aussi souvent des difficultés pour décrire leur pensée ou transmettre leurs sentiments. Dans certains cas, elles ne peuvent plus communiquer verbalement avec autrui et doivent se reposer sur des gestes ou sur la communication non verbale (expression du visage, intonation…) pour établir le contact.

Le diagnostic de l’aphasie croisée

L’aphasie croisée peut être définie comme un trouble de la parole et du langage qui se traduit par une perte de l’expression verbale.

Il s’agit d’un trouble assez fréquent, qui touche près de 1 personne sur 1000.

L’aphasie croisée est souvent liée à des lésions cérébrales, mais elle peut aussi être le résultat d’une tumeur ou d’un accident vasculaire cérébral. Aujourd’hui, il est possible d’identifier les facteurs qui favorisent l’apparition de ce type de troubles.

Il y a notamment la consommation excessive d’alcool et la prise fréquente de drogues illicites. Mais on sait également que certains facteurs environnementaux comme la pollution et le bruit sont susceptibles d’accroître les risques d’apparition du trouble.

Le traitement de l’aphasie croisée

La maladie d’Alzheimer touche environ 5 % des plus de 65 ans.

L’aphasie croisée est la forme la plus courante de la maladie d’Alzheimer. Cette forme de démence se caractérise par l’apparition progressive des difficultés à s’exprimer, à comprendre ou à mémoriser les mots et les expressions.

Les autres symptômes associés à cette pathologie sont le trouble du langage, le manque de coordination motrice, ainsi que divers troubles cognitifs affectant la mémoire entraînant une perte d’autonomie.

La plupart des personnes atteintes d’aphasie croisée sont diagnostiquées au stade avancé de la maladie d’Alzheimer.

Le traitement repose principalement sur un apport nutritionnel adapté et sur une stimulation cognitive quotidienne.

Il peut également être envisagé lorsque les personnes souffrant de cette affection présentent un taux très faible d’acides gras polyinsaturés oméga-3 (DHA) et oméga-6 (EPA), qui permettent notamment de réduire le risque de déclin cognitif et fonctionnel lié à ladite maladie.

La réhabilitation après l’aphasie croisée

L’aphasie croisée est une pathologie qui peut toucher les patients ayant subi la lésion d’un côté du corps.

Les personnes atteintes de ce type d’aphasie ont tendance à avoir des difficultés à communiquer avec leur famille, leurs amis et leur entourage. Cette perte de communication peut être très difficile à vivre pour la personne concernée.

La réhabilitation après l’aphasie croisée? Un patient atteint par l’aphasie croisée peut facilement retrouver son niveau de communication antérieur en suivant un programme de réhabilitation.

Il faut savoir que toutes les personnes ne sont pas égales face aux programmes de réhabilitation après une aphasie croisée. En général, il est recommandé d’avoir recours à des thérapies comportementales ou cognitives si vous souhaitez que votre patient retrouve sa pleine capacité linguistique. Ces traitements permettent au patient d’adopter des stratégies efficaces pour rétablir sa langue et son vocabulaire.

Ils permettent également au patient de mieux appréhender les problèmes liés à la gestuelle et aux expressions faciales quand il parle ou quand il écrit. En plus des thérapies comportementales ou cognitives, il est aussi possible pour un patient atteint par une aphasie croisée de bénéficier d’une thérapie physique qui consiste à faire travailler certaines parties du corps comme la bouche, le visage, les bras…

La vie avec l’aphasie croisée

La vie avec l’aphasie est souvent difficile. Certaines tâches du quotidien peuvent devenir compliquées et les problèmes d’orientation peuvent se multiplier. Une personne atteinte d’aphasie croisée peut avoir des difficultés à s’organiser, à communiquer ou encore à effectuer certaines tâches quotidiennes. Avant de vous lancer dans un travail, il faut tenir compte de certains aspects importants :

  • Le poste que vous avez choisi ne requiert-il pas une aptitude particulière ?
  • Avez-vous les aptitudes nécessaires pour occuper ce poste ?

Les perspectives de l’aphasie croisée

L’aphasie croisée est une maladie qui touche le cerveau et les systèmes nerveux. Elle se caractérise par la difficulté ou l’impossibilité à reconnaître les mots lors de la lecture. En effet, le patient ne peut pas retenir tous les mots qu’il entend, ce qui rend la compréhension des textes compliquée.

L’aphasie croisée résulte d’une lésion au niveau du lobe frontal du cerveau, une zone du cerveau impliquée dans le langage et la parole.

La plupart des patients souffrant de ce trouble ont tendance à avoir une bonne mémoire sémantique. Cependant, ils ont beaucoup de mal à apprendre de nouveaux mots et ne sont donc pas en mesure de communiquer avec les autres.

Le diagnostic est réalisé grâce à un examen neurologique complet comprenant des tests d’audition et de langage.

En conclusion, il est possible de croiser les aphasies. Par exemple:
Aphasie de Wernicke: troubles du langage oral, suite à une lésion frontale droite
Aphasie transcorticale progressive: troubles du langage écrit, suite à une lésion frontale gauche
Aphasie transcorticale progressive: troubles du langage oral, suite à une lésion frontale gauche