L’alzheimer précoce : un fléau grandissant

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui touche environ 36 millions de personnes dans le monde. Elle se caractérise par la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, telles que la mémoire, le langage, le raisonnement, l’aptitude à effectuer des tâches quotidiennes simples. Cette maladie évolue de façon progressive et peut entraîner la mort.

La maladie d’Alzheimer est la cause principale de démence chez les personnes âgées. Elle a été identifiée pour la première fois en 1906 par Alois Alzheimer.

Alzheimer précoce

Don d'organe et greffe : le cadeau d'une vie – HCL

Qu’est-ce que l’Alzheimer précoce ?

L’alzheimer précoce est une forme de la maladie d’Alzheimer qui touche les personnes âgées de moins de 65 ans.

Il s’agit d’une forme particulière, caractérisée par des symptômes relativement proches de ceux rencontrés lors du développement d’un alzheimer classique.

Les patients souffrant d’alzheimer précoce ont tendance à perdre leurs capacités mentales plus rapidement que la plupart des personnes atteintes d’alzheimer.

Ils peuvent également présenter un déclin cognitif plus important et ils souffrent généralement aussi de troubles moteurs, tels que la paralysie ou des difficultés à marcher. Cependant, l’alzheimer précoce n’est pas une pathologie similaire à l’alzheimer classique.

L’alzheimer précoce est une forme particulière et rare de la maladie d’Alzheimer qui touche les personnes âgées entre 40 et 60 ans. Bien qu’il soit encore difficile de comprendre les causes exactes de cette pathologie, on sait qu’elle se traduit par une perte progressive des fonctions cognitives (mémoire, langage, raisonnement).

Les premiers signes peuvent apparaître entre 30 et 50 ans. Souvent accompagnée par une perte totale du langage et autres fonctions cognitives comme celles qui permettent aux patients atteints d‘Alzeihmer classique de reconnaître leur environnement, cette maladie ne peut pas être guérrie pour le moment mais elle peut être soulagée grâce aux traitements adaptés comme notamment les anti-inflammatoires non stéroidiens ou bien les inhibiteurs calciques.

  • La maladie d’Alzeihmer

    Les symptômes de l’Alzheimer précoce

    L’alzheimer est une maladie dégénérative du cerveau qui entraîne des troubles de la mémoire, de l’attention et du raisonnement.

    Les personnes atteintes souffrent aussi d’un changement dans le comportement et sont sujettes à un certain nombre de problèmes physiques. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les capacités fonctionnelles diminuent, ce qui conduit au placement des patients en institution.

    La maladie d’Alzheimer doit être dépistée le plus tôt possible pour permettre aux patients de bénéficier d’une prise en charge adaptée.

    Il existe différents types de tests pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer précoce : – Le test cognitif (TCC) – Le test neuropsychologique – Le test génétique Un diagnostic précoce permet aux personnes concernées par cette pathologie de profiter plus rapidement des traitements efficaces disponibles actuellement, notamment les traitements non médicamenteux comme la réhabilitation cognitive ou encore la stimulation cognitive.

    Le diagnostic de l’Alzheimer précoce

    Un diagnostic de l’alzheimer précoce est une des étapes importantes dans la vie d’une personne atteinte de la maladie. En effet, il peut être difficile pour les proches de faire leur deuil et cela peut même perturber leurs activités quotidiennes.

    Le diagnostic de l’alzheimer précoce permet aux proches du malade d’avoir toutes les informations nécessaires afin de mieux le comprendre. Dès qu’un diagnostic est posé, il faut savoir que le patient est considéré comme étant atteint par la maladie d’Alzheimer au stade préclinique, ce qui signifie qu’il ne possède pas encore tous les symptômes cliniques caractéristiques de l’Alzheimer. Cette première phase peut être très longue avant que le patient soit diagnostiqué officiellement atteint par la maladie.

    Il existe donc un risque réel pour un patient souffrant d’Alzheimer précoce à développer ultérieurement certains symptômes comme :

    • Perdre son autonomie
    • Avoir des troubles cognitifs (dysfonctionnement intellectuel)
    • Devenir apathique

    Le traitement de l’Alzheimer précoce

    En France, les personnes atteintes d’Alzheimer sont de plus en plus précoce.

    Les troubles cognitifs apparaissent à un âge où il est parfois encore possible de réparer les anomalies cérébrales et d’inverser l’évolution de la maladie.

    L’alzheimer n’est pas une fatalité ! Il est possible de limiter le risque d’apparition des symptômes dégénératifs liés à l’âge et certainement de ralentir leur évolution en prenant conscience que cette pathologie ne se guérit pas mais peut être traitée.

    Le traitement de l’Alzheimer précoce? Cette maladie, qui touche aujourd’hui 1 personne sur 4 au-delà de 65 ans, reste encore trop souvent méconnue du grand public. Elle constitue pourtant la cause principale des troubles cognitifs chez les seniors.

    Il ne faut donc pas hésiter à demander conseil à son médecin afin qu’il vérifie si votre cas relève bien du traitement Alzheimer et non d’une autre pathologie (hypertension artérielle, diabète…).

    Les signes annonciateurs ? La maladie d’Alzheimer se manifeste généralement par un ensemble de troubles cognitifs touchant les fonctions exécutives (planification, organisation), la mémoire, le langage et le raisonnement logique :  pertes des souvenirs récents  difficultés à planifier ses activités futures  difficultés à trouver un mot correspondant au son  problèmes pour effectuer des calculs simples…

    La prévention de l’Alzheimer précoce

    Vous connaissez déjà la maladie d’Alzheimer qui touche de plus en plus de personnes? Il s’agit donc d’un sujet dont nous allons parler aujourd’hui.

    L’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne des troubles de la mémoire, du langage et des fonctions intellectuelles. Cette pathologie affecte le cerveau des personnes âgées et peut aboutir à leur mort.

    La prévention de l’alzheimer précoce? Alzheimer est une maladie progressive et irréversible qui attaque les cellules nerveuses du cerveau. Elle se caractérise par l’apparition de symptômes tels que :

    • Des pertes de mémoire
    • Une difficulté pour effectuer des tâches quotidiennes
    • Un changement au niveau du langage

    La vie avec l’Alzheimer précoce

    On peut dire que l’alzheimer est une maladie qui fait peur. Personne n’est à l’abri de cette maladie. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes et même les personnes âgées. Cependant, on peut se rassurer en précisant qu’il existe des traitements afin d’en venir à bout de la maladie. En effet, il existe des traitements permettant de limiter les symptômes liés à l’alzheimer ou de traiter la maladie elle-même.

    Les traitements sont administrés par voie orale ou intraveineuse (voie intramusculaire).

    Ils visent principalement à réduire les symptômes liés au déclin cognitif tels que la perte de mémoire, le manque d’attention ou encore le changement du comportement.

    Le but étant d’essayer d’améliorer le quotidien des patients atteints par Alzheimer ou un autre type de pathologie similaire.

    Il existe également des moyens permettant d’aider au quotidien ceux qui souffrent de cette pathologie :

    • des dispositifs pour stimuler le cerveau afin qu’ils gardent un maximum d’autonomie
    • des appareils facilitant la communication entre patient et aidants
    • des aides techniques pour faciliter certaines tâches comme prendre sa douche

    En conclusion, les causes de la maladie d’Alzheimer sont multiples et complexes. Toutefois, plusieurs facteurs sont reconnus comme contribuant à son apparition (mauvaises habitudes alimentaires, dépression, hypertension artérielle…). La maladie d’Alzheimer est une pathologie neurodégénérative qui se caractérise par une perte progressive des fonctions mentales.