La réhabilitation de l’aphasie de conduite.

L’aphasie conduction est une forme d’aphasie, c’est-à-dire une perte de la capacité à parler. Elle se caractérise par des difficultés à trouver les mots et à les prononcer correctement.

La personne peut avoir du mal à comprendre ce que l’on dit ou bien elle peut ne pas répondre.

L’aphasie conduction est souvent causée par un accident vasculaire cérébral (AVC).

Qu’est-ce que l’aphasie conductive ?

L’aphasie conductive est un trouble du langage qui touche environ 10 000 personnes en France.

Il s’agit d’une pathologie qui se manifeste par une incapacité à produire des sons ou des mots. Ce trouble peut être provoqué par plusieurs facteurs, tels que l’accouchement prématuré, l’exposition aux substances toxiques (telles que le plomb) ou encore les traumatismes crâniens.

Les patients atteints de l’aphasie conductive ne peuvent pas prononcer de mots correctement et utilisent souvent des expressions familières pour exprimer leur pensée. Si vous avez été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), votre langage risque de s’altérer.

Vous aurez alors besoin d’un logiciel spécifique pour communiquer avec votre entourage. Des applications comme Jaws existent pour améliorer la communication et faciliter les interactions sociales sur ordinateur ou tablette.

Quelles sont les causes de l’aphasie conductive ?

L’aphasie conductive est un trouble neurologique qui affecte le système nerveux central.

L’aphasie conductrice peut être causée par différents événements, comme une infection virale, une maladie ou un traumatisme crânien. Dans les cas les plus graves, elle peut entraîner la mort du sujet concerné. Généralement, l’aphasie conductrice provoque de graves troubles de la parole et des difficultés à comprendre ce qu’on dit au patient.

Le fait de ne pas pouvoir s’exprimer correctement entraîne également des problèmes pour communiquer avec autrui. Selon le type d’aphasie conductrice dont vous souffrez, il existe différents traitements possibles :

  • Un traitement médicamenteux
  • Une thérapie dite « orale »
  • Une thérapie physique et réadaptative

Quels sont les symptômes de l’aphasie conductive ?

L’aphasie conductive est un trouble de langage qui peut affecter les personnes qui ont subi une lésion dans l’hémisphère cérébral droit.

Les personnes touchées par ce type de troubles sont souvent incapables de parler, mais elles peuvent comprendre le langage et le discours.

L’aphasie conductive est causée par la destruction des cellules nerveuses du lobe temporal gauche ou droit, ce qui entraîne une altération de la capacité à communiquer. Ce trouble se manifeste généralement par une incapacité à exprimer des pensées et des idées. Si vous êtes atteint d’une aphasie conductive, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour essayer de réduire votre handicap :

  • Passez un test médical complet
  • Apprenez à décoder les expressions du visage
  • Faites-vous aider en cas d’urgence

Comment l’aphasie conductive est-elle diagnostiquée ?

En France, on dénombre environ 500.000 personnes concernées par l’aphasie.

L’aphasie conductive est le type d’aphasie le plus fréquemment rencontré. Elle se caractérise par un trouble de la parole qui peut être aussi bien une perte ou une difficulté à produire des sons, qu’une incapacité à comprendre les mots ou les phrases que l’on vous adresse. Cette pathologie s’accompagne souvent d’un trouble du langage écrit et oral.

Il faut savoir que cette pathologie peut être diagnostiquée chez un enfant comme chez un adulte et ne présente pas de symptômes spécifiques.

La perte du langage est survenue suite à diverses causes : infection virale (meningite), traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral (AVC), tumeur au cerveau… Pour pouvoir poser un diagnostic précis de l’aphasie, il faut procéder à différents types d’examens :

  • Une analyse des symptômes
  • Un examen clinique complet
  • Un bilan orthophonique approfondi

Quelles sont les options de traitement pour l’aphasie conductive ?

L’aphasie conductive est un trouble du langage qui affecte l’expression orale. Elle provoque une perte de la capacité à parler ou à comprendre le langage, ce qui peut entraîner des difficultés à communiquer avec les autres. C’est un handicap qui touche environ 1 personne sur 100 000, et il est souvent lié à d’autres troubles neurologiques comme le syndrome d’Angelman. En raison de sa nature complexe, cette condition nécessite généralement une approche multidisciplinaire pour son traitement.

Les options de traitement incluent : * L’implant cochléaire (IC) fait partie intégrante du système auditif et utilise les cellules ciliées restantes dans l’oreille interne pour transmettre directement les sons aux centres nerveux du cerveau.* La stimulation électrique transcrânienne (tDCS) stimule les zones du cerveau correspondant aux parties défectueuses.* La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) aide les patients atteints d’aphasie conductive à mener leur vie quotidienne en renforçant la capacité de penser clairement et de communiquer efficacement.* La plasticité neuronale est une des techniques utilisée pour réparer le nerf auditif endommagé afin qu’il puisse transmettre correctement des signaux au cortex auditif, permettant au patient de mener sa vie sans soutien auditif.* Le programme linguistique assistée par ordinateur (ALP) est destiné aux personnes atteintes d’aphasie conductive présentant des difficultés à apprendre ou à mémoriser une langue étrangère.* L’apprentissage basé sur l’imagerie motrice est un programme conçu pour amener les participants ayant un trouble neurologique au niveau linguistique et phonologique présent avant l’intervention chirurgicale grâce à la

Y a-t-il un risque de récurrence de l’aphasie conductive ?

La réponse est oui.

Il existe un risque de récurrence de l’aphasie conductive. Cette maladie peut être provoquée par une infection virale, comme le virus herpès simplex et la varicelle-zona (VZV). Une exposition prolongée à des températures extrêmes peut également déclencher cette maladie.

Le tabagisme ainsi que l’exposition aux produits chimiques toxiques peuvent également favoriser le développement d’une apraxie du visage chez les enfants. Enfin, la consommation excessive d’alcool est susceptible d’engendrer des troubles neurologiques tels que l’aphasie conductive.

Quelles sont les complications possibles de l’aphasie conductive ?

L’aphasie est un trouble de communication qui se caractérise par une perte de la faculté à s’exprimer et à effectuer des actions.

L’aphasie peut affecter les fonctions intellectuelles, motrices et sensorielles. Elle peut être causée par une maladie neurologique ou par un traumatisme crânien. En ce qui concerne l’aphasie conductive, elle se manifeste principalement chez les personnes ayant subi un traumatisme crânien grave.

Le patient atteint d’aphasie conductive ne peut plus communiquer verbalement grâce au langage, mais il peut encore utiliser son corps pour exprimer ses besoins et ses désirs. De nombreuses études ont montré que le handicap engendre souvent une dépression chez l’individu atteint d’aphasie. Cette dépression est probablement due aux difficultés que rencontrent les personnes aphasiques pour communiquer leurs émotions, leurs pensées et leurs expériences quotidiennes aux autres.

La plupart des patients aphasiques présentent également des problèmes cognitifs importants car ils font face à de nombreuses difficultés pour apprendre de nouvelles compétences en raison du manque de communication verbale qu’ils connaissent avec les autres personnes.

Il existe différents types d’aphasies qui ont chacun des symptômes spécifiques :

Quelles mesures peuvent être prises pour prévenir l’aphasie conductive ?

Ce problème est très fréquent chez les enfants, et peut avoir différentes causes.

La plupart des cas sont dus à une infection virale ou bactérienne, mais il peut également être lié à l’environnement familial.

Le fait de vivre avec un proche atteint d’une maladie chronique (ex : diabète) ou de subir l’influence négative d’un environnement toxique (pollution, tabac) peut augmenter le risque de développer un tel trouble.

Il est donc important de prêter attention aux symptômes suivants :

Episode 15 – Massages externes

En conclusion, les médicaments sont peu efficaces sur l’aphasie conduction. La seule solution est la rééducation orthophonique.