La médecine obstétricale en France : les chiffres clés

La médecine obstétrique est une spécialité médicale qui s’occupe de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couches. Elle fait partie de la gynécologie-obstétrique.

La médecine obstétrique est une spécialité à part entière, qui ne se limite pas à la prise en charge des femmes enceintes. En effet, elle traite également les pathologies chez les femmes et les hommes.

Les soins prodigués par la médecine obstétrique concernent principalement : le suivi de la grossesse, l’accouchement et les suites de couches (péridurale, césarienne, etc.).

Qu'est ce que la médecine fonctionnelle ? By Docteur Résimont

La prévention des maladies obstétricales

Il est important de prendre en considération les risques qu’une grossesse peut engendrer, ainsi que ceux liés à la maternité.

Il faut également savoir que ces risques sont plus ou moins importants selon le stade auquel se trouve la grossesse.

La prévention des maladies obstétricales consiste à réduire les risques liés aux grossesses, notamment dans les domaines suivants :

  • Les infections
  • Les complications lors de l’accouchement
  • L’hypertension artérielle
  • La prématurité

Le traitement des maladies obstétricales

La grossesse est une période à risques pour la femme, surtout en absence de traitement approprié. Aussi, il est important d’avoir recours aux traitements adéquats lorsque vous êtes enceinte.

Vous avez le choix entre différents moyens de contraception pour éviter la grossesse non désirée. Certaines femmes peuvent avoir recours à la pilule contraceptive orale ou à un stérilet. Si cette solution ne vous convient pas, il y a les préservatifs qui sont très efficaces. En cas de rapports sexuels non protégés, il est important de se faire dépister au VIH et au SIDA car ces maladies peuvent être transmises lors des accouchements. Pour plus d’informations sur les traitements disponibles pour prévenir les maladies obstétricales et éviter les complications durant la grossesse, veuillez visitez notre site www.fivdocteurlacaninne.com .

La physiologie de la grossesse

La grossesse est une étape importante dans la vie d’une femme. C’est une période de sa vie durant laquelle elle doit faire face à d’importants changements physiologiques et psychologiques. Dès le début de la grossesse, certaines femmes ressentent des malaises physiques ou des troubles du comportement qui peuvent être parfois graves. Ces troubles sont souvent liés à un stress psychique intense, voire même un traumatisme psychologique grave. Il est donc essentiel de prendre au sérieux les signaux envoyés par le corps pour éviter que les problèmes ne s’aggravent et que votre bébé ne soit en danger.

Le premier mois : Les premiers mois de grossesse peuvent être marqués par un état dépressif, notamment lorsque vous n’avez pas encore annoncé votre grossesse à votre entourage proche.

La pathologie de la grossesse

La grossesse est une étape qui peut être très difficile à vivre.

Il arrive même que la femme enceinte éprouve de la douleur lorsqu’elle ressent les premiers signes de la grossesse.

La grossesse peut par ailleurs être à l’origine d’une angoisse et générer un mal-être chez certaines futures mamans.

Les troubles de la grossesse sont souvent liés aux changements hormonaux, au stress ou encore à des problèmes gynécologiques tels qu’une infection urinaire ou une infection vaginale.

Il faut noter qu’il existe aussi des troubles héréditaires qui prédisposent certaines femmes à la présence d’anomalies congénitales lorsqu’elles sont enceintes. Divers types de traitements peuvent être proposés pour soulager les symptômes liés à cette pathologie, comme les traitements naturels et homéopathiques ou encore les compléments alimentaires pour le bien-être du corps et de l’esprit.

La préparation à la grossesse

La préparation à la grossesse est indispensable pour éviter les risques d’une mauvaise conception ou de complications pendant la grossesse.

Les futures mamans doivent se faire suivre par un gynécologue-obstétricien qui les conseillera sur le moment opportun pour débuter leur grossesse.

La première consultation peut avoir lieu dès que vous arrêtez votre contraception, mais il est préférable de commencer au plus tôt environ six mois avant la date du terme.

Le gynécologue-obstétricien peut aussi vous proposer une échographie de datation afin de connaitre le premier jour des dernières règles et estimer ainsi approximativement la date exacte du début de votre grossesse.

Il faudra alors consulter un autre gynécologue-obstétricien pour confirmer cette estimation et programmer l’accouchement.

L’accouchement

Aujourd’hui, la grossesse est considérée comme une période de bonheur et de cadeau. Cependant, pour certains couples, elle peut aussi être source d’inquiétude.

Il faut savoir qu’il y a des complications qui peuvent survenir au fil des mois. Certaines femmes souffrent d’une maladie appelée « syndrome du troisième trimestre ». Ce trouble se manifeste par un essoufflement et une prise de poids très importante, ce qui peut provoquer l’hospitalisation de la mère ou encore un accouchement prématuré.

La plus grande source d’inquiétude des femmes enceintes concerne les risques que leurs bébés subissent à cause de l’alcool et du tabac. En effet, il existe des études qui affirment qu’un bébé dont la mère a consommé excessivement de l’alcool pendant sa grossesse sera plus sujet aux troubles psychomoteurs tels que le retard mental ou encore l’hyperactivité. Pour éviter cette situation, il est conseillé de stopper totalement la consommation d’alcool pendant toute la durée de votre grossesse .

Lorsque vous êtes enceinte, vous ne devriez pas fumer car le tabagisme affectera négativement votre bien-être général et celui de votre enfant.

  • Le syndrome du troisième trimestre
  • L’accouchement prématurité

La période post-partum

Pendant la grossesse, le corps de la femme est soumis à des transformations qui peuvent être traumatisantes.

La période post-partum est une période d’adaptation qui permet de remettre progressivement les différents éléments en place. Cette phase n’est pas toujours facile et il est parfois nécessaire d’avoir recours à une aide extérieure pour mieux vivre cette étape.

La période post-partum est une phase très importante pour la femme, car elle permet de retrouver progressivement sa forme physique et mentale.

Il faut savoir que le corps se réhabitue au fil des semaines, mais qu’il faut souvent plusieurs mois avant que tout soit complètement revenu à la normale. Dans certains cas, il peut être nécessaire de faire appel à un psychologue ou un sexologue afin de retrouver confiance en soi et d’accepter son corps après l’accouchement.

La contraception

La contraception est un sujet qui peut paraître anodin, mais il faut savoir que lorsqu’on est enceinte, on doit prendre des précautions. En effet, la grossesse engendre des changements hormonaux et physiologiques qui peuvent entraîner une modification du cycle menstruel ou encore de l’ovulation. Dans le cas contraire, il y a un risque de fausse couche ou d’avortement spontané.

Il existe différents types de contraception : les contraceptifs oraux à base d’œstrogènes (la pilule contraceptive), les contraceptifs injectables à base d’œstrogènes (l’implant contraceptif) et les contraceptifs injectables à base de progestérone (le stérilet).

Les moyens de contraception naturels sont également nombreux : la méthode Ogino-Knaus, le retrait ou le coït interrompu et l’abstinence pendant les règles.

La première étape pour choisir une méthode contraceptive appropriée est de reconnaître votre profil personnel : êtes-vous plutôt sujette au stress ? Avez-vous tendance à avoir des problèmes digestifs ? Êtes-vous allergique aux œstrogènes ? Si vous ne savez pas quelle méthode vous convient, demandez conseil à votre gynécologue ou votre sage-femme.

En conclusion, la médecine gynécologique et obstétrique est une spécialité médicale qui a pour but de soigner les femmes enceintes et de pratiquer des interventions chirurgicales sur leurs organes génitaux. Cette spécialité médicale est très importante car elle permet de prévenir les maladies, d’assurer la santé du fœtus et du nouveau-né.