La médecine fonctionnelle : une approche globale de la santé

La médecine fonctionnelle est une approche thérapeutique qui se concentre sur les symptômes et les causes des maladies. Contrairement à la médecine traditionnelle, qui se concentre sur le traitement des symptômes, la médecine fonctionnelle s’intéresse aux causes de la maladie.

La médecine fonctionnelle peut être appliquée à toutes les maladies, y compris les maladies chroniques.

Il existe plusieurs formes de médecines fonctionnelles, dont certaines ont été développées dans le passé et d’autres sont encore en développement.

Nouveau service de Médecine Polyvalente

Prévention et traitement des maladies chroniques par la médecine fonctionnelle

La médecine fonctionnelle a pour objectif de prévenir et de traiter les maladies chroniques, dont la cause n’est pas toujours évidente. Dans le cas des maladies chroniques, c’est davantage la médecine qui s’adapte au patient que le contraire.

Lorsqu’un diagnostic est posé, il est important de comprendre comment l’organisme fonctionne afin d’apporter les soins appropriés.

Il existe plusieurs types de maladies chroniques :

  • L’hypertension artérielle
  • Le diabète
  • Les problèmes cardiovasculaires
  • L’ostéoporose

Rôle de la médecine fonctionnelle dans le maintien de la santé à long terme

La médecine fonctionnelle est une approche qui a pour but d’améliorer la santé et le bien-être de l’individu en prenant en considération l’impact des facteurs environnementaux sur le système immunitaire. Pour cela, il est nécessaire d’identifier les causes profondes des maladies et de traiter les symptômes qu’elles peuvent entraîner. Cette discipline s’intéresse à l’étude du comportement humain et son influence sur la santé. Elle se penche notamment sur les troubles liés au système nerveux, digestif ou génito-urinaire.

La prise en charge du patient doit donc être globale.

La médecine fonctionnelle favorise la recherche de solutions naturelles pour faire face aux troubles qui affectent votre corps, tout en vous apportant un bien-être physique et psychologique durable.

  • Aujourd’hui, plusieurs études scientifiques ont démontré que nous ne sommes pas victimes d’un phénomène stochastique (aléatoire), mais que nos comportements quotidiens influencent directement notre santé.
  • Les facteurs environnementaux (stress, pollution, alimentation) ont un impact direct sur nos organes.
  • La mauvaise hygiène de vie (tabac, alcool) peut engendrer différents types de pathologies.

L’approche individualisée en médecine fonctionnelle

Plusieurs médecins ont décidé de s’orienter vers la médecine fonctionnelle.

Ils ont en commun d’avoir été interpellés par le vaste champ des possibilités thérapeutiques qu’elle offre, et surtout par les nombreuses indications qu’elle permet d’explorer. Cependant, chacun a sa propre approche, qui lui est personnelle. Pour certains, cette approche trouve toute son importance à travers une prise en charge globale du patient ; pour d’autres, ce sera plus particulièrement la prise en compte des symptômes physiques qui sera privilégiée et pour d’autres encore, ce sera le travail sur la personnalité qui comptera. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que tous les patients ne peuvent pas bénéficier de ces différents types de prises en charge.

L’alimentation en médecine fonctionnelle

Les aliments sont des éléments essentiels pour le corps humain.

Ils doivent être consommés régulièrement et en quantité suffisante, car ils fournissent à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin.

Il est important de faire la différence entre alimentation et nutrition, car ces deux termes ne désignent pas la même chose. Tout comme la nutrition, l’alimentation a une influence sur notre santé. Par exemple, un excès d’alcool ou de sucre peut nuire à votre corps et vous rendre malade.

L’alimentation se définit par l’ensemble des substances que nous consommons quotidiennement et qui ont un impact direct sur notre organisme.

Les aliments sont classés en plusieurs catégories :

  • Les produits animaux
  • Les produits d’origine végétale
  • Le sucre

Le rôle des probiotiques en médecine fonctionnelle

Les probiotiques sont des bactéries qui, lorsqu’elles sont consommées en quantité suffisante, peuvent avoir un impact positif sur la santé. Elles ont notamment une action bénéfique sur le système digestif et intestinal.

Les probiotiques sont donc utilisés dans le traitement de plusieurs maladies ou troubles. On les associe à la prise en charge de diverses pathologies :

  • La diarrhée
  • La constipation
  • L’indigestion
  • Le syndrome du côlon irritable
  • Les allergies alimentaires

Les suppléments en médecine fonctionnelle

Les suppléments en médecine fonctionnelle sont parfois difficiles à comprendre. Qu’est-ce que la médecine fonctionnelle ? La médecine fonctionnelle est une approche de la santé qui se concentre sur les processus biologiques plutôt que sur les symptômes. Cette approche considère que le corps est un système interdépendant dans lequel différents organes et systèmes travaillent ensemble pour maintenir l’homéostasie, ce qui signifie qu’ils doivent être équilibrés.

Lorsque cet équilibre est perturbé, des symptômes apparaissent.

Les suppléments en médecine fonctionnelle permettent d’aider à rétablir cet équilibre, notamment grâce aux nutriments et aux plantes qui constituent la base de cette discipline. Pourquoi prendre des suppléments en médecine fonctionnelle ? Divers troubles peuvent être traités par des compléments alimentaires :

  • La colite ulcéreuse
  • Le syndrome du côlon irritable
  • L’arthrose
  • Le syndrome de fatigue chronique (SFC)

L’exercice physique en médecine fonctionnelle

L’exercice physique en médecine fonctionnelle est une solution qui permet d’améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques.

L’exercice physique est un élément important pour le bien-être du patient, car il permet d’augmenter son niveau d’énergie et de réduire l’intensité des symptômes ressentis par le patient. En effet, les patients atteints de maladies chroniques ont souvent tendance à s’isoler socialement et physiquement.

Ils peuvent ainsi rencontrer des difficultés à faire face au quotidien et notamment à se déplacer ou à effectuer leurs tâches ménagères.

L’exercice physique en médecine fonctionnelle apporte donc l’avantage de pouvoir stimuler les capacités physiques du patient, afin qu’il puisse par exemple se déplacer plus facilement ou encore effectuer ses tâches domestiques plus rapidement. Cela permet également au patient de gérer son stress et ses angoisses liés aux différents changements imposés par sa pathologie chronique.

L’exercice physique en médecine fonctionnelle est donc une solution efficace pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques et favoriser ainsi leur autonomie.

Il peut notamment être utilisé dans le cadre d’une prise en charge globale du patient, grâce à une approche multidisciplinaire (médicale, paramédicale et psychologique).

Le stress et la médecine fonctionnelle

Le stress n’est pas une maladie. C’est un régulateur d’humeur.

Le stress nous permet de mieux affronter les situations difficiles, il déclenche des émotions qui sont sources de motivation.

Le stress est une réponse physique et psychologique à toute situation qui demande un effort ou un changement.

Il peut être positif, lorsqu’il vous pousse à réussir face à l’adversité, ou négatif, lorsque vous le ressentez comme une agression dont vous ne parvenez pas à vous débarrasser.

Lorsque le corps ne parvient plus à faire face au stress, il va se mettre en mode « alerte » pour protéger son intégrité physique et psychique : la réaction dite de « combat ou fuite » s’installe alors (le cœur bat plus vite, la tension artérielle augmente…). Dans ce cas présent, les symptômes physiques peuvent apparaître rapidement : troubles digestifs (nausée…), troubles du sommeil (insomnie), fatigue chronique… Les signes psychologiques sont souvent plus subtils : irritabilité accrue, agressivité non contrôlée… Dans certains cas extrêmes le burn-out survient et le sujet se retrouve en arrêt maladie avec incapacité totale de travail pendant plusieurs mois voire année !

En conclusion, la médecine fonctionnelle est une discipline qui prend en compte les symptômes et non les causes. Elle ne cherche pas à traiter le problème de fond, elle n’est pas curative.