La maladie professionnelle psychologique : comment la décélérer et la traiter

La notion de maladie professionnelle psychologique est apparue dans la loi du 23 décembre 1998, et a été introduite par la loi du 20 janvier 2002. Cette loi a pour objectif de prévenir les risques psychosociaux au travail, en reconnaissant leur caractère professionnel. Elle vise à protéger les salariés des conséquences des évolutions de l’organisation du travail, en particulier celles qui peuvent avoir un impact sur leur santé physique ou mentale.

La reconnaissance du caractère professionnel d’une pathologie psychique permet aux salariés de bénéficier d’un suivi médical adapté et d’une meilleure indemnisation.

Cent ans de sous-reconnaissance des maladies professionnelles

La maladie professionnelle psychologique : definition et causes

La maladie professionnelle psychologique est une pathologie qui peut être causée par des facteurs de stress au travail.

Il faut savoir que les premiers signes de la maladie sont souvent difficiles à détecter.

Ils apparaissent généralement après un certain temps, lorsque le corps a atteint son niveau maximal de résistance.

L’exposition aux facteurs de stress au travail peut mettre en péril la santé mentale et physique d’un individu. Cette pathologie peut se traduire par des troubles du sommeil, une perte de concentration ou encore par des troubles digestifs.

Les causes qui favorisent le développement de cette maladie sont très diverses :

  • L’environnement de travail
  • Le contenu du poste occupé
  • Les relations entre collègues
  • Le harcèlement moral (abus verbal ou psychologique)

Les principaux symptômes de la maladie professionnelle psychologique

Les maladies professionnelles psychologiques sont des pathologies liées au travail et qui se manifestent par une souffrance psychique, personnelle ou sociale.

Les principaux symptômes de la maladie professionnelle psychologique? La maladie professionnelle psychologique est caractérisée par une souffrance personnelle et/ou sociale liée à l’activité de travail.

Les symptômes peuvent être aigus ou chroniques, mais ils comportent toujours un retentissement sur le plan professionnel.

Ils peuvent se manifester au niveau :

  • De la vie privée (conflit entre vie professionnelle et vie familiale, difficultés relationnelles avec son supérieur hiérarchique…)
  • Psycho-affective (sentiment d’anxiété, troubles du sommeil, dépression…)
  • Social (difficultés relationnelles avec les collègues de travail).

Les facteurs de risque de la maladie professionnelle psychologique

La maladie professionnelle psychologique est un phénomène en pleine expansion depuis plusieurs années.

Les causes de ce phénomène sont multiples et l’on peut citer entre autres :

  • Le travail à temps partiel
  • Les horaires atypiques
  • L’organisation du travail dans le cadre de la flexibilité des horaires

Le diagnostic de la maladie professionnelle psychologique

Le diagnostic de la maladie professionnelle psychologique? La maladie est définie par les critères du tableau 57 des maladies professionnelles.

Il s’agit d’une maladie qui est due au travail, c’est-à-dire que l’agent doit avoir été exposé à un élément dont il ne devrait pas être imprégné, et ce après une période de latence. Cette exposition n’a pas impliqué un contact direct avec le produit toxique, mais elle a eu lieu lors d’un processus de travail normal.

L’agent peut alors développer une pathologie liée à son activité professionnelle, ce qui peut entraîner des troubles psychiques ou physiques susceptibles d’altérer sa capacité de travail ou de nuire à son aptitude physique en vue d’une reprise du travail (article R441-1 du code de la Sécurité Sociale).

Le syndrome anxio-dépressif constitue le trouble psychique le plus souvent retrouvé chez les personnes exposés aux pesticides sur leur lieu de travail ou chez celles qui ont été victimes d’exposition aux pesticides lorsqu’elles étaient enfants (pesticides domestiques). Ce syndrome se manifeste par des troubles anxiodépressifs et comportementaux se traduisant principalement par :

  • des difficultés dans les relations sociales ;
  • un manque flagrant de confiance en soi et une faible estime personnelle;
  • de l’irritabilité et une instabilité émotionnelle ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des troubles cognitifs comme la confusion mentale ou encore la perte des facultés intellectuelles.

    Le traitement de la maladie professionnelle psychologique

    Le traitement de la maladie professionnelle psychologique est un sujet complexe.

    Il nécessite une réflexion approfondie et une connaissance pointue des lois en vigueur. Tout d’abord, il faut savoir que le terme « maladie professionnelle » désigne toute pathologie physique ou psychique reconnue comme étant causée par le travail. Pour être considérée comme telle, cette maladie doit avoir été provoquée par le travail habituel et prolongé de l’intéressé et apparaît chez celui-ci au cours de son activité professionnelle.

    Lorsqu’une personne souffre d’un trouble psychique ou d’une maladie mentale, elle peut demander à bénéficier du statut de victime d’accident du travail pour obtenir les mêmes droits qu’un accident du travail classique. De manière générale, les troubles psychiques sont considérés comme des accidents du travail si :

    • Ils ont eu lieu sur le lieu de travail ou sur le chemin
    • Ils résultent directement de l’exposition à un risque présent sur le lieu de travail (risque chimique, biologique ou physique par exemple)

    La prévention de la maladie professionnelle psychologique

    La maladie professionnelle psychologique est une pathologie qui peut toucher les salariés d’une entreprise. Elle résulte du stress chronique et du harcèlement moral.

    Les personnes victimes de cette pathologie développent des symptômes tels que la dépression, l’anxiété, un état dépressif ou encore des troubles somatiques.

    La maladie professionnelle psychologique peut être reconnue comme maladie professionnelle par le Comité médical de l’Assurance Maladie si elle est causée directement par le travail.

    Il existe également des facteurs aggravants comme la situation familiale (divorce, veuvage) ou la situation financière (chômage).

    Le salarié doit avoir effectué au moins 120 heures de travail dans l’entreprise concernée sur les 18 derniers mois pour qu’une maladie soit reconnue comme professionnelle.

    Il faut savoir que sont également considérés comme étant à risque les cadres confrontés à un fort niveau de stress et aux conflits répétés avec leur hiérarchie. Une fois qu’une personne souffre de cette pathologie, il est important qu’elle consulte un médecin afin qu’il puisse lui prescrire un arrêt de travail et/ou des examens complémentaires pour confirmer la nature exacte du problème rencontré.

    • Les troubles anxio-dépressifs
    • L’abus d’alcool
    • La prise prolongée de certains médicaments

Les aides et les soutiens pour les personnes atteintes de maladie professionnelle psychologique

Lorsque l’on souhaite créer une entreprise, il est important de savoir que cela nécessite un investissement financier et personnel.

Il convient donc d’être bien conscient des risques et des avantages associés à la prise de décision d’entreprendre.

Lorsque l’on sait qu’il faut parfois plusieurs années pour réaliser un projet, il ne faut pas se tromper. Si vous souhaitez vous lancer sur le marché du travail, il est important de prendre en compte les différents facteurs qui influencent votre décision :- Le type d’entreprise (individuelle ou sociétaire) ;- Les caractéristiques du projet (création ou reprise) ;- Les risques potentiels encourus ;- La fiscalité applicable en cas de succès.- Le cadre juridique et social de votre future activité professionnelle ;- Les aides dont vous pouvez bénéficier au niveau local, régional ou national.- Des conseils personnalisés auprès d’un spécialiste.

Les perspectives à long terme pour les personnes atteintes de maladie professionnelle psychologique

Les personnes atteintes de maladie professionnelle psychologique sont fréquemment confrontées à des problèmes de santé tout au long de leur vie. En raison de l’impact négatif que cela peut avoir sur la qualité et les performances, il est important d’avoir conscience des risques afin d’être en mesure de les gérer au mieux.

Les maladies professionnelles psychologiques peuvent être très douloureuses et invalidantes, mais elles sont aussi difficiles à diagnostiquer car elles ne provoquent pas toujours de symptômes visibles. Dans certains cas, elles peuvent également être compliquées à traiter.

La plupart des personnes qui souffrent d’un trouble mental professionnel liés au stress finissent par prendre leur retraite anticipée, ce qui entraîne une perte financière considérable pour l’État.

La maladie professionnelle psychologique est une maladie qui peut être reconnue comme étant d’origine professionnelle sur la base de critères médicaux et psychologiques. Le délai de prise en charge fait l’objet d’une procédure spécifique. Lorsque le lien de causalité entre l’activité professionnelle et la pathologie est établi, la maladie est considérée comme étant d’origine professionnelle.