Gonorrhée asymptomatique : ce qu’il faut savoir !

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie. Elle se transmet lors de relations sexuelles non protégées, et peut aussi se transmettre par contact avec des objets contaminés.

La gonorrhée est souvent asymptomatique, c’est-à-dire que les personnes qui en sont atteintes ne présentent aucun symptôme. Cela signifie qu’elles ne savent pas qu’elles sont porteuses de la bactérie, et donc qu’elles peuvent la transmettre à d’autres personnes.

Quels sont les symptômes d'une infection streptococcique dans la gorge

Qu’est-ce que la gonorrhée asymptomatique ?

Le gonorrhée asymptomatique est la forme la plus courante de l’infection à chlamydia. Elle peut être contractée sans symptômes et n’est donc pas facilement détectée. Cependant, elle peut avoir des conséquences graves sur la santé en cas de non-traitement.

La gonorrhée asymptomatique est une infection sexuellement transmissible (IST) qui se propage par contact avec le liquide séminal ou les sécrétions vaginales d’une personne infectée. Dans ce cas, l’infection ne provoque généralement pas de douleur ou de démangeaisons. Elle peut toutefois entraîner des complications s’il y a eu contact direct avec le vagin ou le rectum d’une personne infectée.

Lorsque cela arrive, on parle alors de gonorrhée à col rouge, car le col du rectum et du vagin devient rouge et irrité.

La personne atteinte ressent également des démangeaisons intenses et des brûlures au moment d’uriner. De plus, un écoulement jaunâtre peut apparaître au niveau du pénis si celui-ci est exposé aux sécrétions vaginales infectieuses durant les rapports sexuels ou après l’examen gynécologique chez un professionnel.

Les IST courantes

  • Les IST ont tendance à augmenter en raison :
  • des modifications structurelles du système immunitaire (désordres hormonaux)
  • du fait que certaines IST ne causent pas de symptômes
  • de la transmission croisée (par exemple, chez les partenaires multiples)

Les symptômes de la gonorrhée asymptomatique

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible qui peut se transmettre lors d’un rapport non protégé par un préservatif. Elle touche plus particulièrement les parties génitales, le rectum et le pharynx.

La gonorrhée est provoquée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Cette bactérie se transmet principalement par voie oro-génitale, c’est-à-dire en cas de pénétration anale ou vaginale sans préservatif.

La bactérie atteint le tractus génital en passant par l’anus ou le vagin.

Le risque de contracter la maladie augmente si vous avez des relations sexuelles :

  • Non protégés
  • Avec une personne porteuse du virus

La gonorrhée asymptomatique et les femmes

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible, qui est généralement transmise par voie orale-génitale. En l’absence de traitement, la gonorrhée peut entraîner des complications graves et même la mort.

Il y a trois types différents de gonorrhée : la gonorrhée clinique (ou active), la gonococcie asymptomatique (ou latente) et la gonococcie non diagnostiquée ou subclinique.

La première forme de gonorrhée est celle qui présente les symptômes les plus importants, tels que des pertes vaginales, du pus en grande quantité dans le vagin et une douleur intense au niveau des testicules. Cette forme de contamination peut être traitée par un médicament appelé azithromycine.

La seconde forme, à savoir la gonococcie asymptomatique, est souvent observée chez les femmes sous contraceptifs oraux ou chez celles qui ont eu une relation non protégée. Elle ne provoque pas de symptômes visibles et ne peut pas être traitée par un antibiotique spécifique.

La troisième forme de contamination, soit la «gonococcie non diagnostiquée» ou «subclinique» se manifeste par des signes et symptômes similaires à ceux observés lors d’une infection génitale haute à Chlamydia trachomatis (CT). Cependant, elle n’est pas causée par CT car elle ne montre pas le «stigmate typique» pouvant permettre son diagnostic facilement identifiable sur base d’un frottis cervical ou du col utérin.

Les femmes dont le résultat du test révèle qu’elles sont porteuses du chlamydia sont exposées à un risque accru d’infection urinaire haute due à CT : 20%

La gonorrhée asymptomatique et les hommes

La gonorrhée asymptomatique est une infection sexuellement transmissible qui peut être transmise par voie orale, vaginale ou anale. Elle se manifeste par une inflammation de la région génitale et provoque des douleurs pendant les rapports sexuels.

La gonococcie n’est pas souvent détectée chez l’homme car elle est asymptomatique, mais elle peut toujours être transmise à un partenaire qui ne présente aucun symptôme. Environ 1 homme sur 5 et 1 femme sur 10 sont porteurs de la bactérie sans le savoir.

Les hommes sont plus susceptibles que les femmes d’être exposés à cette infection, notamment en cas de partage du matériel utilisé pour les relations sexuelles (ex : jouets, condoms).

La gonococcie peut entraîner des complications graves si elle n’est pas traitée rapidement.

Le traitement de la gonococcie consiste à prendre des antibiotiques pendant 14 jours afin d’empêcher l’infection de se propager au système reproducteur masculin ou aux trompes de Fallope chez la femme. Si vous contractez une infection urinaire ou un autre type d’infection sexuellement transmissible (IST), consultez votre médecin afin qu’il détermine si vous avez besoin d’un traitement contre la gonorrhée ou non.

  • Les IST sont souvent causées par le virus du papillome humain (VPH)
  • Elles ne présentent habituellement aucun symptôme.
  • Si elles ne sont pas traitées rapidement, certaines IST peuvent entraîner des problèmes très graves.

La gonorrhée asymptomatique et les enfants

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible (IST) courante qui peut se propager lors de rapports sexuels non protégés.

L’infection est causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae et elle se manifeste le plus souvent par une urétrite, c’est-à-dire une inflammation de l’urètre, du pénis ou de l’anus. Dans des cas rares, elle peut également provoquer un abcès du pénis ou une maladie inflammatoire pelvienne.

La gonorrhée peut être asymptomatique chez certains patients. Dans ces cas, les personnes atteintes ne présentent aucun symptôme et transmettent la maladie à d’autres partenaires sans même le savoir.

Il s’agit donc d’une IST asymptomatique qui peut être transmise sans que le patient n’en soit conscient.

Les enfants sont particulièrement sujets à cette infection car ils ont des systèmes immunitaires encore fragiles ; ils sont donc plus facilement contaminés par leurs partenaires que les adultes et ont tendance à ne pas présenter de symptômes. De ce fait, les IST asymptomatiques chez les enfants sont généralement diagnostiquées plus tardivement que chez les adultes, ce qui augmente le risque pour eux d’être infectés lorsqu’ils contractent des IST comme la gonorrhée.

Les IST asymptomatiques chez les enfants
  • Les enfants font partie des groupes plus vulnérables aux IST, car ils possèdent encore un système immunitaire relativement immature.
  • Ils sont moins susceptibles de se rendre compte qu’ils

    Diagnostic de la gonorrhée asymptomatique

    La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible (IST) très commune. Elle est causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae et peut être transmise lors des relations sexuelles vaginales, anales ou orales.

    La gonorrhée est également connue sous le nom de « blennorragie » ou « chaude pisse ». Elle se caractérise par des douleurs dans le bas-ventre, un écoulement du vagin ou de l’anus et des démangeaisons.

    Il existe plusieurs moyens de diagnostiquer la gonorrhée : Le diagnostic clinique : il est possible de reconnaître les symptômes en fonction des signes physiques notés sur un questionnaire standardisé.

    L’examen physique permet d’identifier les signes classiques comme une décharge visqueuse et jaune, ainsi qu’un écoulement typique à travers le canal génital.

    Il peut arriver que certains patients ne présentent aucun symptôme visible, c’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un examen clinique complet afin de confirmer le diagnostic.

    Le diagnostic microscopique: au microscope, on peut observer la bactérie responsable de l’infection sur les frottis effectués après l’analyse du liquide qui s’écoule à travers le canal génital (examen au microscope). Sommaire

    Traitement de la gonorrhée asymptomatique

    Il est important de savoir qu’il existe des traitements efficaces pour lutter contre cette infection.

    Il s’agit notamment d’antibiotiques, mais aussi de vaccins.

    Le traitement peut être fait en ambulatoire ou en hospitalisation, selon les cas. Pour ce qui est du traitement antibiotique, il consiste à prendre un comprimé par jour durant 7 jours, et ce, pendant trois mois.

    Les symptômes disparaissent au bout de cette durée. Pour ce qui est des autres moyens de prévention, il faut savoir que la vaccination est recommandée aux personnes ayant des relations sexuelles fréquentes avec plusieurs partenaires.

    Lorsque vous êtes infectés par la gonorrhée asymptomatique, vous pouvez contracter une maladie grave comme une maladie inflammatoire pelvienne ou une anémie infectieuse évolutive. Si vous n’êtes pas vaccinés contre la gonorrhée asymptomatique et que vous contractez cette infection sexuellement transmissible (IST), votre système immunitaire peut ne pas être capable de la combattre correctement et elle peut donc causer différents types d’infections.

Prévention de la gonorrhée asymptomatique

Le dépistage de la gonorrhée asymptomatique est important dans la prévention de cette infection sexuellement transmissible.

Les infections à Chlamydia trachomatis sont des infections provoquées par des bactéries et peuvent entraîner une stérilité permanente. Si vous êtes une femme et que vous n’avez pas eu de rapports sexuels pendant plusieurs mois, il est probable que le dépistage de la gonorrhée soit nécessaire pour réduire les risques d’infection.

Il est possible qu’il ne soit pas recommandé d’effectuer le test si vous avez eu un rapport sexuel non protégé au cours des trois mois précédents.

Vous devriez prendre rendez-vous pour votre rendez-vous chez un médecin généraliste ou un gynécologue afin qu’il puisse effectuer le test, en tenant compte du fait que l’infection peut ne pas être diagnostiquée parce que les symptômes ne sont pas évidents.

Le dépistage doit se faire à partir d’un écouvillon, qui est un petit échantillon du col utérin obtenu à l’aide d’un coton-tige placée sur la surface intime externe du vagin ou à l’introit vaginal suprapubien (le vagin) sur la face interne du pied chez l’homme, qui est ensuite examinés au microscope pour rechercher Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae (une autre bactérie responsable de l’inflammation).

En conclusion, il y a un grand débat sur l’existence ou non d’une forme asymptomatique de la gonorrhée. Ceux qui sont pour disent que cette forme existe mais qu’elle est très rare, ceux qui sont contre disent que cette forme n’existe pas. Il n’y a pas de consensus à ce sujet.