Éviter de boire du café pour vous aider à dormir

Le café est une boisson très appréciée par de nombreuses personnes.

Il est consommé à travers le monde entier et il est même possible d’en trouver dans certains pays du tiers-monde. Cependant, cette boisson contient une substance chimique qui peut être nocive pour la santé. En effet, le café contient de la caféine qui est un stimulant naturel. Cette substance peut avoir des effets sur l’organisme humain et provoquer des troubles du sommeil, de l’anxiété ou encore des palpitations cardiaques. Nous allons voir comment éviter de boire du café pour préserver sa santé.

Hydroxychloroquine contre Covid-19 ? Pourquoi l’étude du Pr. Raoult ne suffit pas pour prescrire

Le café est une drogue

Le café est en effet une drogue. Ce n’est pas pour rien que les amateurs de café sont appelés des « cafistes ». En plus d’être une boisson très populaire, le café est aussi un produit qui suscite de nombreux fantasmes et légendes urbaines. On raconte que le café aurait fait son apparition au XVIIe siècle, à l’époque des premiers colons européens installés sur les terres fertiles du Brésil.

Les Européens y ont introduit du robusta, une variété d’arabica plus résistante aux maladies qu’ils avaient ramenée d’Orient. Depuis lors, la consommation de ce breuvage a explosé ! Au début du XXe siècle, on estimait que la moitié de la population mondiale consommait régulièrement du café. Aujourd’hui encore, cette boisson reste fortement appréciée. Elle se présente sous différentes formes : soluble ou en capsules (Nespresso), instantanée ou en grains (Moka Express)… Le goût varie également suivant les pays et les variétés utilisées : au Brésil par exemple, les amateurs prônent plutôt un goût corsé tandis qu’au Mexique, le Robusta est privilégié.

Le café est diurétique

Non, ce n’est pas vrai. Sachez que le café est un aliment qui contient de la caféine, comme l’indique son nom. Cependant, il n’a absolument aucun effet sur les reins et ne peut donc être diurétique.

La caféine est une substance qui se trouve dans diverses boissons telles que le thé, le chocolat ou encore certains médicaments. Une consommation excessive de caféine peut provoquer des troubles du sommeil et des problèmes cardiaques.

Le café est donc à consommer avec modération pour éviter tout type de complication.

Il faut savoir qu’en termes d’apport énergétique, le café représente environ 200 kcalories (kcal) par tasse de 250 ml, soit 7% des apports journaliers recommandés (AJR). Ce produit peut donc être intégré au régime alimentaire d’une personne active sans risque de prise de poids majeure et importante.

Le café peut causer des palpitations

Le café est un stimulant qui peut entraîner des palpitations.

Il en va de même pour la chaleur.

La caféine et la chaleur sont donc à proscrire lorsque vous souffrez de troubles du rythme cardiaque. Si vous êtes sujet aux troubles du rythme cardiaque, il est conseillé d’éviter le café et la chaleur, car ces facteurs peuvent aggraver les symptômes.

Le café peut causer de l’anxiété

C’est le résultat d’une recherche menée par l’Université de Bristol.

Les chercheurs ont mesuré les effets du café sur des personnes souffrant de troubles anxieux.

Les résultats de cette étude ont montré que la consommation excessive de café est associée à des symptômes d’anxiété et de stress chez les personnes atteintes de troubles mentaux.

La conclusion des scientifiques est que boire du café peut avoir un impact négatif sur les gens qui souffrent déjà d’anxiété.

L’exposition au stress chronique causée par une consommation excessive de café augmente le risque d’avoir un trouble mental, comme la dépression ou l’anxiété, même si vous buvez seulement quelques tasses par jour.

Le café peut altérer le goût des aliments

Un verre de café peut-il altérer le goût des aliments? Cette question peut paraître étrange, mais elle n’est pas si saugrenue que cela.

Il est vrai qu’un consommateur de café aura tendance à apprécier davantage la saveur d’une tartelette aux fraises quand il a bu un bon expresso avant.

Il en sera de même pour une personne qui boit du thé ou encore un bon chocolat chaud.

Le fait de boire du café avant de manger un plat peut influencer son goût.

Les réactions chimiques entre les différentes substances utilisées pour la fabrication et la préparation du café peuvent être responsables d’un tel phénomène.

La décaféination est une technique qui permet d’extraire l’essence du grain de café sans utiliser l’eau chaude, ce qui permet donc d’obtenir une boisson plus douce et plus sucrée.

Lorsque le café est infusé, ses composés volatils se dispersent rapidement pour ensuite être absorbés par le corps humain via la respiration ou par voie orale.

Les scientifiques ont constaté que les substances volatiles contenues dans les grains de café pouvaient affecter certaines molécules des aliments comme le sucre et l’amidon des fruits et légumes.

Les chercheurs ont notamment étudié le processus conduisant à la dégradation des arômes du thym, ainsi que celui provoquant la modification chimique des composants aromatiques contenus dans l’ail et le persil, notamment en matière de goût sucré et salin (doux).

  • Le thym
  • L’ail
  • Le persil

Le café peut causer des maux de tête

C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l’université d’Uppsala, en Suède. Cette étude a montré que les personnes qui boivent du café pendant la journée ont plus de risque d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC) ou des maladies cardiaques.

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans le journal Neurology. Pour mener à bien leur expérience, les scientifiques ont suivi plus de 60 000 hommes et femmes âgés entre 45 et 79 ans sur une période allant de 8 à 10 ans.

Ils devaient signaler chaque jour s’ils avaient consommé du café, éventuellement sucré. Ensuite ils devaient indiquer si ils avaient eu un AVC ou une crise cardiaque au cours des trois mois précédents. Résultat : les personnes qui buvaient au moins 4 tasses de café par jour avaient plus de chance d’avoir un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque au cours des trois prochains mois que celles qui ne buvaient pas du tout de café ou en buvaient seulement 1 à 2 tasses par jour. Une autre étude menée par l’université d’Oxford a montré que la consommation quotidienne est associée à un risque accru d’accident vasculaire cérébral chez les jeunes adultes pour ceux qui boivent du café noir au moment du coucher et après le petit déjeuner (au-delà d’une dose hebdomadaire). Ces résultats mettent en évidence le fait qu’il y ait une relation entre la consommation quotidienne et le risque accru, mais il ne semble pas y avoir beaucoup de preuve qu’elle provienne direct

Le café peut causer de l’insomnie

La consommation de café est-elle bonne ou mauvaise pour la santé? Est-ce le café qui fait dormir, ou bien c’est le manque de sommeil? Pourquoi le café peut-il causer de l’insomnie ? Le café est une boisson stimulante. Cela signifie qu’il contient un excitant naturel appelé la théine, qui vous donne une sensation d’énergie et d’optimisme. Cependant, ce n’est pas parce que cette boisson stimule qu’elle vous fera dormir. En effet, la consommation excessive de caféine peut avoir des effets négatifs sur votre sommeil. Si vous avez tendance à en boire beaucoup, cela peut provoquer chez vous des troubles du sommeil: insomnie, difficultés à s’endormir et réveils au milieu de la nuit. De plus, si vous avez tendance à faire des nuits blanches à cause du travail ou lorsqu’une personne importante rentre tard dans la soirée sans prévenir, il se peut que les réveils nocturnes deviennent fréquents et que votre sommeil soit perturbé par ces réveils intempestifs.

Les causes probables du trouble du sommeil causés par le café sont :

  • La consommation excessive de café
  • Un manque de repos

Le café peut diminuer la production de Salive

La caféine peut avoir une influence sur la production de salive. C’est ce que révèle une étude publiée en septembre 2014 dans le journal scientifique « Psychopharmacology ». Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les effets du café sur des volontaires sains.

Les participants devaient boire soit du café (café soluble), soit un placebo (un produit inactif) toutes les heures pendant quatre jours consécutifs. Ceux qui buvaient du café avaient moins de salive dans la bouche et cela durant au moins huit heures après l’ingestion de caféine.

Ils avaient également plus de difficultés à mâcher et parlaient plus lentement que ceux qui buvaient le placebo.

Les chercheurs pensent que cet effet est dû à la façon dont la caféine agit sur notre système nerveux central (SNC). Une partie des molécules de la caféine traverse directement la barrière entre le sang et le liquide céphalorachidien, où elles sont stockées dans nos cellules nerveuses.

Lorsque nous buvons un verre de café, il y a donc un passage direct de la caféine vers notre SNC sans être filtrée par notre foie comme pourrait l’être certains autres composants contenus dans le café comme le thé ou le chocolat par exemple.

  • Une augmentation des risques cardiaques
  • Un risque accru de dépression
Les bienfaits du vin

En conclusion, il faut bien choisir son café. Il ne faut pas hésiter à demander le label AB pour être sûr d’avoir du café de qualité et non traité chimiquement.