Des chercheurs trouvent une piste pour expliquer pourquoi des personnes vaccinées ont développé des formes graves de la maladie.

La recherche sur le Covid-19 se poursuit. Des chercheurs de l’Inserm ont découvert une piste pour expliquer pourquoi des personnes vaccinées ont développé des formes graves de la maladie.

Leur étude, publiée dans la revue Nature, montre que les anticorps produits par ces patients sont dirigés contre un autre coronavirus, le SARS-CoV-2.

Quels sont les facteurs qui expliquent pourquoi certaines personnes vaccinées ont développé des formes graves de COVID-19 ?

Les formes graves de COVID-19 peuvent se manifester par des complications respiratoires aiguës, voire une insuffisance respiratoire et même l’insuffisance rénale. Cette maladie est particulièrement grave chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui ont déjà souffert d’une infection chronique. Des facteurs biologiques sont associés à ce risque accru. Dans votre corps, il existe plusieurs cellules qui peuvent attraper des virus tels que le coronavirus covid-19. Cependant, certaines personnes fabriquent moins de globules blancs ou de lymphocytes T que d’autres et seront donc beaucoup plus sensibles aux infections virales telles que celle du CORONAVIRUS.

Le vaccin est-il efficace contre les variants du virus ?

La question du vaccin contre le virus Covid-19 est, depuis quelques mois, au centre de toutes les discussions. En effet, de nombreux chercheurs ont annoncé la mise au point d’un vaccin qui permet d’éradiquer ce virus. Toutefois, des voix s’élèvent pour remettre en cause l’efficacité du vaccin. Selon ces partisans de la non efficacité du vaccin, il existe plusieurs variantes bénignes à coronavirus et donc un tel vaccin ne ferait que « polluer » le corps avec une particule inutilement. Si certaines personnes affirment qu’il n’y aura jamais de traitement ou de solution curative contre cette maladie virale mortelle, il y a encore peu de temps on pensait que seul un gène pouvait être à l’origine du coronavirus SRAS-CoV-2 responsable du COVID-19 qui a infecté plus de 6 millions de personnes dans le monde et fait près de 350 000 décès. Toutefois, des études récentes suggèrent que les mutations naturelles peuvent provoquer une différence significative entre les souches actuelles et celles qui ont circulés précédemment sur Terre. Par conséquent, il est possible qu’une mutation naturelle conduise à rendre le covid 19 résistant aux traitements actuels.

Il convient avant toute chose d’appréhender correctement ce qu’est une mutation virale naturelle. Une mutation virale naturelle consiste en l’introduction par erreur dans la structure génétique d’un organisme vivant (cellule) ou dans son matériel génétique (ADN). Ces modifications sont sans danger pour l’hôte concernée car elles se produisent spontanément et ne compromettent pas sa capacité à transmettre un message

Pourquoi les personnes vaccinées peuvent-elles encore contracter le virus ?

En effet, lors de la réalisation d’un vaccin, pour être efficace celui-ci doit pouvoir reconnaître les cellules infectées par le virus. Or, comme tout virus, Covid-19 utilise une méthode de reconnaissance appelée « mémoire immunitaire ». Chaque fois que vous êtes en contact avec le virus Covid-19 (par exemple en respirant ses particules virales), vos défenses immunitaires se souviennent des virus antérieurement rencontrés et créent à l’intérieur du corps des anticorps protecteurs contre ceux-ci. Ce type de protection ne concerne pas les bactéries ou certains champignons qui peuvent infecter nos muqueuses sans forcément passer par la gorge. Dès lors qu’une personne est vaccinée contre un agent pathogène (bactérie ou virus) via un vaccin, elle possède cette même mémoire immunitaire et sera donc protégée dans 99% des cas si elle rencontre le même agent pathogène ultérieurement. Cependant, il arrive que ce schmilblick puisse bloquer une nouvelle fois votre système immunitaire face au coronavirus Covid-19. Si cela se produisait de manière trop franche et soudaine il est possible que vous développiez un syndrome grave appelée « grippage » qui consiste en divers symptômes similaires à ceux du coronavirus : fièvre importante (39°C et plus), toux importante et douloureuse associée à des difficultés respiratoires importantes ainsi que des ganglions cervicaux gonflés.

Les personnes vaccinées doivent-elles respecter les gestes barrières ?

Nous vous invitons à la plus grande prudence. Si le vaccin est annoncé pour une sortie dans les mois ou années à venir, il faut s’attendre que des personnes vaccinées ne se comportent pas de manière responsable et éthique envers leur entourage.

Il est donc capital que chacun adopte un comportement responsable :

  • Respecter strictement les gestes barrières
  • Toujours garder 1 mètre de distance avec son interlocuteur
  • Avant tout achat, pensez impérativement au prix du produit avant de choisir d’acheter ou non.

Les personnes vaccinées peuvent-elles transmettre le virus ?

La transmission du Covid-19 est un sujet de conversation important dans cette période. En effet, la propagation du virus à travers les personnes vaccinées a été un sujet de discussion important lorsque le premier cas a été signalé en janvier. Cependant, il semble que ce n’est pas vrai et qu’il n’y ait pas de preuve pour soutenir l’hypothèse selon laquelle les personnes vaccinées peuvent transmettre le virus à d’autres personnes. Par exemple, le Centre américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) affirme sur son site Web : « Aucune transmission interhumaine n’a été signalée chez les personnes ayant reçu une vaccination conte Covid-19 ». En outre, une étude menée par des chercheurs chinois et publiés dans The Lancet suggère que même si on ne peut pas exclure totalement la possibilité que certains facteurs individuels (âge avancée ou fragilités immunitaires…) puissent influer sur cette hypothèse, il y a plus de preuves montrant la capacité des anticorps à protéger contre le coronavirus SARS-CoV2 que l’inverse. Toutefois, il convient également de noter que beaucoup moins de données sont disponibles concernant la protection induite par le vaccin contre le SARS-CoV2 par rapport au SRAS-CoV1 qui est responsable du syndrome respiratoire aigü soudain – COVID 19 .

Il existe donc encore une lacune majeure en matière d’information scientifique pertinente relative aux caractères protecteur potentiellement liés au vaccin contre Covid 19 . Cela signifie qu’il est possible qu’un certain pourcentage des participants présente un déficit immunitaire naturel non reconnu au moment où on tent

Le vaccin est-il efficace chez les personnes âgées ?

Au vue des dernières données, il est possible de conclure que le vaccin n’est pas efficace chez les personnes âgées. En effet, de récentes études ont montré que les personnes âgées sont très peu susceptible de développer une forme grave du virus et sont moins susceptibles d’en mourir. Cependant, la question qui se pose est la suivante : Pourquoi ? Pour certaines raisons théoriques, on pense qu’un système immunitaire affaibli pourrait rendre l’organisme particulièrement vulnérable à Covid-19. De plus, le virus peut avoir un taux plus élevé de mutation et ainsi causer des infections sous-jacentes telles que le rhume ou la grippe qui affaiblissent considérablement le système immunitaire.

Le vaccin est-il efficace chez les personnes atteintes de maladies chroniques ?

Une nouvelle étude publiée dans la revue The Lancet, menée par des chercheurs de l’université de Londres et le National Institute for Health Research (NIHR), affirme que « les personnes atteintes de maladies chroniques sous-jacentes ont un risque plus élevé …

Le vaccin est-il efficace chez les femmes enceintes ?

Pour quelle raison ? Est-ce que le vaccin est efficace chez les femmes enceintes ? Que peut-on faire pour se protéger de la maladie Covid-19 et du coronavirus ? Dans le cadre de l’actualité autour de cette pandémie, nous avons décidé de vous proposer un article traitant ce sujet. Nous allons analyser la question du vaccin et son efficacité chez les femmes enceintes. En effet, il existe certaines inquiétudes, car on sait que pendant la grossesse, tout ce qui touche à la santé peut provoquer des réactions ou bien des complications.

Le vaccin est donc une solution très intéressante pour se prémunir contre cette maladie virale : Covid-19. Mais est-il vraiment fiable ? Qui va pouvoir le recevoir et surtout comment va se passer l’administration d’un tel traitement durant la grossesse pour la mère ? Il est important de savoir que chaque personne a sa propre sensibilité aux virus ; certains y sont immunisés naturellement tandis que d’autres doivent imposer une vaccination particulière pour être protégés contre un virus spécifique comme Covid-19. Cela veut dire que si on veut se faire administrer un vaccin, il faudrait prendre en compte plusieurs facteurs afin d’être certain qu’il soit capable de produire des résultats positifs sans mettre en danger votre santé ou celle de votre bambin à naître ! Ainsi nous allons voir ensemble les différents points dont il faut tenir compte avant de choisir le bon traitement adaptée à notre situation personnelle :

  • Quels sont les risques liés à mon état actuel?
  • Le fait d’être enceinte

    maladie de LYME

    En conclusion, les chercheurs ont découvert que la réponse immunitaire à cette infection est très différente chez les adultes et chez les enfants. En effet, le système immunitaire des enfants est plus faible que celui des adultes et donc plus susceptible de développer une forme grave de la maladie.