Comment diagnostique-t-on une fracture

Une fracture est une rupture de l’os, du cartilage ou d’un tendon. Elle peut être due à un choc direct ou à un traumatisme répété.

Le diagnostic repose sur les symptômes et l’examen clinique (palpation).

La radiographie permet de confirmer le diagnostic et d’évaluer la gravité de la fracture.

Comment fait-on pour diagnostiquer une fracture ?

Pour diagnostiquer une fracture, le médecin doit d’abord déterminer si la personne a subi un traumatisme. Pour cela, il va s’aider de plusieurs éléments : l’état du patient (son pouls, sa température corporelle, sa respiration), son comportement et ses réactions au cours des examens.

Le médecin va ensuite observer la blessure pour essayer de déterminer la gravité de celle-ci.

Lorsque le diagnostic est posé, il faut alors prendre en charge correctement le patient.

Le médecin peut alors prescrire les traitements nécessaires comme une radiographie ou une IRM.

Quels sont les symptômes d’une fracture ?

Les symptômes d’une fracture sont très variés.

Lorsqu’une personne a une fracture, elle peut ressentir de la douleur et des difficultés à bouger les parties du corps qui ont été fracturées.

Il est également possible qu’elle souffre d’un gonflement ou d’un hématome, c’est-à-dire un saignement dû au traumatisme.

Les fractures peuvent être causées par un accident (chute, accident de voiture), mais elles peuvent aussi survenir lors de certaines activités sportives comme le ski, le football… Dans certains cas, la cause d’une fracture n’est pas apparente. Par exemple, il se peut que la personne ne ressente aucune douleur et qu’elle ne remarque aucun signe de blessure que ce soit avant ou après la chute (hématome). Pour diagnostiquer une fracture, votre médecin effectue un examen physique complet afin de déterminer si elle est présente. Si vous pensez avoir subi une fracture ou si vous craignez en avoir subie une survenue récente, contactez immédiatement votre médecin traitant afin qu’il puisse vous examiner et poser son diagnostic.

Quels sont les types de fractures ?

La fracture tibiale antérieure est une fracture du tibia, située en avant de la jambe. Elle est causée par un accident de sport ou de travail.

La fracture tibiale antérieure se produit lorsque le poids d’un objet tombe sur le genou et vous entraîne vers l’avant.

Les os sont les plus souvent touchés par cette fracture, mais il peut également y avoir des fractures aux pieds, aux orteils et à la cheville.

Comment traite-t-on une fracture ?

Le traitement d’une fracture dépend de la gravité de celle-ci. Dans certains cas, une simple immobilisation peut suffire à traiter votre fracture. Dans certaines occasions, il est nécessaire de placer une broche ou un clou à travers la fracture pour restaurer la forme et l’alignement corrects des os.

Les fractures les plus graves nécessitent parfois de faire une intervention chirurgicale. Dans ce type d’opération, les médecins peuvent utiliser des implants ou remplacer la partie fracturée par une prothèse artificielle en titane, en polymère ou en métal.

Lorsque vous êtes victime d’une fracture, consultez immédiatement un médecin qualifié pour obtenir des conseils appropriés sur le diagnostic et le traitement appropriés.

Quels sont les risques associés aux fractures ?

L’ostéoporose est une maladie qui se caractérise par la fragilisation des os. Cette pathologie touche particulièrement les femmes, après la ménopause.

Les fractures sont plus fréquentes chez les personnes âgées de 50 ans et plus.

La fracture du col du fémur est le type de fracture le plus répandu. Elle est provoquée par un traumatisme brutal (chute) ou une chute sans violence apparente (survenant lors d’une activité quotidienne).

Les conséquences peuvent être très graves, voire mortelles si elles ne sont pas prises en charge immédiatement.

Il arrive aussi qu’une fracture soit causée par un traumatisme moins visible que la chute, comme un accident dans la vie courante (coupure avec un couteau, accident domestique…). Dans ce cas-là, c’est l’os fracturé qui va provoquer une douleur intense au niveau de la zone concernée. Parfois, il n’y a pas de symptôme visible durant les premiers jours qui suivent l’accident. Ceux-ci apparaissent seulement à mesure que l’os se répare et fragilise encore davantage l’os.

Les fractures ostéoporotiques représentent 80% des fractures chez les personnes âgées de plus de 50 ans et 25% des décès liés aux fractures entre 50 et 84 ans.

Le risque principal associé aux fractures ostéoporotiques dépend du type de fracture :

  • Fractures ostéoporotiques vertébrales : elles constituent la majorité des fractures chez les personnes âgées surtout après 70 ans
  • Fractures ostéoporotiques distales : elles concernent principalement les membres inférieurs (hanche) ou supérlatifs (genou)
  • </

Quelles sont les précautions à prendre pour prévenir les fractures ?

Le sport est un véritable atout pour la santé.

Il permet de réduire le risque de plusieurs types de maladies, dont les fractures et les chutes, qui constituent aujourd’hui l’une des principales causes de mortalité en France. Dans ce cadre, il est important d’adopter une bonne hygiène alimentaire afin d’optimiser sa forme physique et mentale. Pour éviter toute blessure ou fracture, il convient de suivre quelques règles simples :

  • Ne pas pratiquer un sport sans être suffisamment en forme
  • Renforcer ses muscles et ses os par la pratique d’exercices physiques réguliers

Quelles sont les conséquences d’une fracture ?

Une fracture est une cassure de l’os au niveau d’une articulation.

Les fractures les plus fréquentes sont celles qui se produisent au niveau des jambes, des bras et du bassin. Dans la plupart des cas, une fracture provoque une douleur intense et peut être très invalidante. Cela étant, il faut savoir que celle-ci peut être réduite par le port d’un appareil spécialement conçu à cet effet. En revanche, si la fracture est trop importante ou si elle touche les os du crâne, il sera impossible de corriger la situation avec un simple appareil orthopédique. Nous ne pouvons pas restreindre les conséquences d’une telle situation car elles sont difficilement contrôlables. Cependant, nous pouvons limiter leurs effets sur votre quotidien en prenant quelques précautions simples :

  • Prendre soin de sa jambe au maximum
  • Eviter de soulever des charges lourdes

Quels sont les différents types de fractures osseuses

La fracture est une lésion du squelette. Les os sont constitués de tissus conjonctifs, d’os spongieux et d’os minéralisés. Les fractures sont des ruptures de ces tissus conjonctifs ou des fissures dans les os spongieux. La fracture peut être due à un choc violent, à une compression locale ou à un frottement répété sur le même endroit.

Les fractures – Symptômes, traitement et prévention –