Chikungunya Zika : causes, symptômes et traitements

Le chikungunya est une maladie infectieuse transmise par le moustique Aedes.

Il s’agit d’une arbovirose, c’est-à-dire qu’elle se transmet par un virus qui passe de l’animal à l’homme.

La maladie a été identifiée pour la première fois en 1952 au Kenya et en Tanzanie. Elle est endémique dans les îles de l’océan Indien, de l’archipel des Comores à Madagascar.

Les symptômes du chikungunya sont proches de ceux de la dengue : forte fièvre, douleurs musculaires et articulaires, éruption cutanée. Cette maladie est très présente dans les régions tropicales et subtropicales.

Le virus peut être transmis par la piqûre d’un moustique infecté (Aedes) ou par transfusion sanguine.

Chikungunya Virus: A Vector-borne Disease Explained

La transmission du virus chikungunya

Le virus chikungunya est un virus transmis par des moustiques qui sévit sur les îles de la région. C’est une maladie tropicale grave qui peut entraîner des complications, telles qu’une maladie rénale ou hépatique.

Le chikungunya se transmet par la piqûre d’un moustique infecté.

La transmission peut également être directe : une personne saine piquée par le moustique et ne présentant aucun symptôme peut contaminer sa famille ou son voisinage en déposant le virus sous forme de gouttelettes respiratoires dans l’air ambiant.

Les symptômes ressentis par les personnes contaminées sont variables et peuvent aller d’une simple fièvre à des douleurs articulaires intenses, voire à une atteinte du système nerveux central (convulsions).

Il n’existe pas de traitement spécifique contre ce virus.

Il est donc important de prévenir son apparition en utilisant des produits anti-moustiques et en portant des vêtements longs pour se protéger du contact direct avec ces insectes.

Le virus chikungunya et les symptômes qu’il provoque

Le chikungunya est un virus qui sévit dans les régions tropicales et subtropicales.

Il provoque de fortes douleurs et des démangeaisons sur tout le corps.

Le chikungunya peut aussi engendrer des problèmes oculaires, notamment des douleurs aux yeux, une conjonctivite, une rougeur de l’œil ou encore la présence d’une petite croûte.

Le virus du chikungunya se transmet par la piqûre d’une moustique infectée que l’on appelle le « moustique tigre ». Ce dernier est responsable de nombreuses infections comme la dengue, le zika, etc.

Les symptômes du chikungunya sont variés : fièvre élevée, douleurs musculaires intenses et sensation de fatigue générale. Des complications peuvent apparaître chez certains patients comme des atteintes articulaires ainsi qu’une inflammation de la cornée (uvéite).

Le traitement du chikungunya repose sur des antalgiques pour soulager les douleurs et sur des anti-inflammatoires pour calmer les démangeaisons dues à l’infection virale. Si vous souffrez du Chikungunya, consultez votre médecin traitant qui vous prescrira un traitement adapté.

Le chikungunya : un virus dangereux pour les femmes enceintes ?

Le chikungunya est un virus qui s’attaque aux articulations des personnes infectées.

Il provoque ainsi une inflammation et peut engendrer des douleurs importantes. Cette maladie est transmise par les moustiques, notamment lorsqu’une piqûre survient sur une peau lésée ou humide.

L’infection se manifeste par de la fièvre, de la fatigue et des douleurs musculaires et articulaires.

Le chikungunya peut avoir des conséquences graves pour les personnes qui en sont atteintes, notamment pour les femmes enceintes. En effet, le virus peut endommager le fœtus dans le ventre de la femme enceinte. Aussi, il se trouve que le virus du chikungunya peut également passer à travers le placenta et provoquer un accouchement prématuré ou une naissance d’enfant mort-né. Pour éviter tout risque d’infection, il convient donc d’être vigilant vis-à-vis des moustiques durant votre grossesse.

  • Si vous êtes enceinte ou si vous envisagez d’être enceinte prochainement, nous vous conseillons de prendre certaines mesures afin de limiter au maximum les risques.
  • Nous vous recommandons de ne pas sortir à l’extérieur entre 11 heures du soir et 5 heures du matin.
  • Evitez tout ce qui favorise la prolifération des moustiques : réservoirs d’eau stagnante (douches extérieures…), eaux usagée…
  • En cas de fièvre durant votre grossesse ou après celle-ci, consultez immédiatement un médecin.

Zika, chikungunya et dengue : trois virus similaires mais pas identiques

Le virus Zika, le chikungunya et la dengue sont tous des arbovirus qui se transmettent par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique.

Ils sont également appelés « arboviroses » (du grec arbido = moustique).

Le terme « arbovirose » est utilisé pour désigner les maladies dues à un agent infectieux transmis par un moustique du genre Aedes.

Les termes « virus Zika » et « chikungunya » désigne communément la maladie due au virus Zika alors que les termes « dengue » et « Zika » désignent plus spécifiquement celle due au virus zika.

Le chikungunya, un virus en progression dans le monde

Chikungunya en Martinique : la situation s’aggrave au fil des jours.

L’épidémie de chikungunya est en progression dans le monde, notamment dans les régions tropicales et subtropicales.

Le virus est très présent à La Réunion depuis son apparition sur l’île il y a 2 ans.

L’épidémie de chikungunya progresse en France, notamment dans les départements où le climat est favorable au virus : la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. Ce virus transmis par les moustiques peut entraîner des troubles neurologiques graves chez certains individus (douleurs articulaires intenses et persistantes). Environ 5% des personnes infectées présenteront une forme grave de la maladie.

Chikungunya : comment prévenir l’infection ?

Aujourd’hui, le virus du chikungunya est une réalité en France. Cette maladie virale est transmise par les moustiques, qui l’ont contractée depuis l’Asie du Sud-Est. Elle a été déclarée comme épidémie de santé publique de portée internationale par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 2005.

Le chikungunya est une infection virale transmise par un moustique qui se reproduit dans les zones tropicales et subtropicales, et peut provoquer des symptômes grippaux extrêmement douloureux. Selon l’OMS, plus de 2 millions de personnes ont été infectées au cours des dernières années.

L’infection au chikungunya peut être grave chez certains individus : elle peut causer des complications neurologiques graves, voire mortelles1. Dans ce cas, il faut agir vite pour éviter que le virus ne se propage.

Chikungunya : comment soigner l’infection ?

Le chikungunya est un virus qui se transmet par des moustiques. Cette maladie peut entraîner une forte fièvre et des douleurs articulaires, en particulier chez les personnes âgées.

Le traitement de l’infection varie selon la gravité de la maladie et les symptômes présentés.

Il repose sur l’utilisation d’antiviraux pour réduire la durée de la fièvre ou sur des analgésiques pour soulager les douleurs articulaires.

Il existe également un vaccin contre le chikungunya qui n’est pas encore disponible au Canada.

Il est conseillé aux personnes revenant d’une zone affectée d’appliquer des mesures préventives contre les piqûres de moustique afin de réduire le risque d’infection au retour au pays.

Lorsqu’une personne contracte le virus du chikungunya, elle est contagieuse jusqu’à quatre semaines avant l’apparition des symptômes tandis que celui-ci persiste jusqu’à trois semaines après l’apparition des premiers signes cliniques. De plus, il peut y avoir à nouveau une infection causée par le même virus à partir du moment où celle-ci survient sans aucune protection contre les moustiques pendant six mois après le début du traitement antiviral.

Chikungunya, Zika, dengue : trois virus à surveiller de près

Plusieurs virus sont susceptibles de se propager en France métropolitaine. En plus du virus Zika, qui a déjà touché plus de 1000 personnes et dont la propagation est désormais prise au sérieux, trois autres virus peuvent être porteurs de risques.

Le chikungunya, le virus Zika et la dengue font partie des maladies transmises par les moustiques pouvant être contractée en France métropolitaine.

La dengue est une maladie virale transmise par un moustique qui se répand rapidement sur le territoire français depuis quelques années.

Le chikungunya et le virus Zika ont fait leur apparition sur le territoire français depuis 2014 et 2015 respectivement. Si ces deux premiers malades sont généralement bénins pour l’homme, ils peuvent entraîner des complications chez certaines personnes (fièvre élevée, douleurs articulaires).

Il n’existe pas encore de traitement spécifique contre cette infection virale transmise par les piqûres de moustiques infectés.

En conclusion, le moustique tigre est un vecteur de maladie infectieuse très dangereux. Il faut donc faire attention à ne pas se faire piquer par ces moustiques car ils peuvent transmettre des maladies graves comme le Chikungunya ou le Zika.