Chikungunya : les symptômes pour faire le bon diagnostic

Le chikungunya est une maladie infectieuse transmise par un moustique, le même qui transmet la dengue. Cette maladie est endémique dans les zones tropicales et subtropicales de l’Amérique du Sud, de l’Afrique et de l’Océan Indien. Elle a été introduite en Europe en 2004, notamment à Saint-Martin où elle s’est rapidement propagée.

Le chikungunya est une maladie virale transmise par les moustiques Aedes (Aedes albopictus) et Aedes aegypti.

Il existe des symptômes très similaires à ceux de la grippe, comme des douleurs musculaires et articulaires intenses, des courbatures, des maux de tête, une fièvre élevée et des éruptions cutanées.

CHIKUNGUNYA : Nou tout koncerné !

Qu’est-ce que le chikungunya ?

Le chikungunya est une infection virale transmise par un moustique, qui sévit surtout dans les régions tropicales et subtropicales.

Il peut se propager à travers le monde par l’intermédiaire de voyageurs.

La maladie provoque des douleurs musculaires et articulaires intenses, de la fièvre et des éruptions cutanées appelées « éléphantiasis ». Si vous avez voyagé en Asie ou en Afrique récemment, vous avez probablement été exposés au virus du chikungunya.

Le chikungunya est transmis par le moustique Aedes albopictus (dit aussi moustique tigre). Ce type de moustiques pique principalement dans les zones urbaines, car ils sont attirés par la lumière et les endroits humides comme les gouttières ou les bacs à fleurs situés sur un balcon.

Le site internet du ministère de la Santé détaille cette maladie :

La maladie se manifeste essentiellement par des signes grippaux: fièvre brutale supérieure à 38°C associée à des douleurs articulaires importantes (cou, épaules, poignets…), souvent accompagnée de troubles digestifs (nausée, vomissements) voire une conjonctivite.
« Les complications graves sont rares: atteinte rénale chez l’enfant ou complication neurologique chez l’adulte. »

Quels sont les symptômes du chikungunya ?

Les symptômes du chikungunya sont nombreux. Pour la plupart, ils se manifestent par de la fièvre et des douleurs musculaires et articulaires. Dans certains cas, les personnes atteintes ressentent également des maux de tête ou une fatigue importante.

Le virus est également responsable de troubles digestifs, notamment des diarrhées aiguës. Une personne peut être contaminée en consommant une eau contaminée par le virus (par exemple une eau stagnante dans laquelle un moustique femelle aurait pondu). En outre, cet insecte transmet le virus en piquant une personne déjà malade.

La transmission du virus par voie sexuelle est également possible.

Les symptômes du chikungunya sont très difficiles à diagnostiquer. En effet, il n’existe pas encore de test spécifique pour ce type d’infection virale.

Comment le chikungunya est-il diagnostiqué ?

Les moustiques sont particulièrement dangereux et très difficiles à éradiquer.

Il existe de nombreux types de moustiques, dont certains sont porteurs de maladies graves et mortelles. D’autres espèces sont capables d’infliger des piqûres douloureuses, voire des infections bactériennes ou virales.

Les moustiques tigres représentent un danger pour la population française.

Ils peuvent être porteurs du virus chikungunya et Zika, qui est lui aussi transmissible par le biais de la piqûre d’une mouche particulière.

Le chikungunya se manifeste par une fièvre brutale, des courbatures importantes et des douleurs articulaires intenses. Cette infection est très contagieuse et peut provoquer des complications neurologiques graves chez les enfants (encéphalite). Si vous vous rendez dans une zone à risque, il est conseillé de se protéger contre ces insectes en utilisant un répulsif cutané anti-moustique adapté aux adultes comme aux enfants.

  • Les symptômes
  • La piqûre : elle peut provoquer une rougeur sur la peau.

    Votre corps va ensuite développer une forte fièvre accompagnée d’une grande fatigue.

  • L’état grippal : il reste assez court (environ 3 jours)

Comment diagnostique-t-on le chikungunya ?

Quels sont les facteurs de risque du chikungunya ?

Le chikungunya est une maladie infectieuse due à un arbovirus transmis par des moustiques du genre Aedes.

Il s’agit d’une maladie tropicale et il n’existe pas de vaccin ni de traitement spécifique pour cette maladie.

La transmission peut se faire par piqûre d’un moustique infecté ayant piqué une personne qui a déjà eu la maladie, ou lors de transfusions sanguines ou encore par voies sexuelle ou materno-fœtale.

Le chikungunya est endémique en Asie du Sud-Est, en Afrique sub-saharienne et dans le Pacifique occidental. En Europe, cette maladie ne touche que les voyageurs revenant de pays tropicaux et n’est donc pas un problème sanitaire important.

Les principales régions touchées sont l’Amérique Centrale, l’Amérique du Sud et tout particulièrement l’Asie du Sud-Est (Indonésie, Inde).

Lorsqu’une personne contracte le chikungunya elle présente généralement les symptômes suivants : fièvre avec des douleurs musculaires et articulaires intenses (douleurs similaires à celles ressenties après une grippe), courbatures inhabituelles, douleurs au niveau des extrémités (les doigts et orteils) ; fatigue intense ; éruption cutanée. Ces symptômes peuvent apparaître entre 3 jours et 2 semaines après la contamination.

Dans quels pays puis-je trouver des informations sur le virus Zika ?

Vous êtes susceptible de trouver des informations sur le virus Zika si vous visitez un pays touché par ce virus tel que : Brésil (Rorizal), Colombie (Caldas), Équateur (Chimbor

Le chikungunya est-il mortel ?

Le chikungunya est un virus qui est transmis par des moustiques infectés. Ce virus provoque une maladie qui se manifeste par de la fièvre, des courbatures, des douleurs musculaires et articulaires et parfois des maux de tête.

Le chikungunya peut entraîner la mort chez les personnes âgées ou affaiblies et chez les nourrissons de moins d’un an.

La maladie n’est pas contagieuse, mais elle peut se propager rapidement dans les régions où le moustique Aedes albopictus est présent.

Le virus a été identifié pour la première fois en 1952 aux Iles Comores.

Il avait alors été appelé « maladie du sommeil » (car il provoquait une forte fièvre) avant d’être renommé en 2006 par l’OMS « chikungunya » après sa découverte sur l’ile de Zanzibar en Tanzanie. Depuis 2007, cette maladie a été identifiée pour la première fois à Maurice et à La Réunion, puis au Brésil et au Mexique.

Combien de temps dure la maladie du chikungunya ?

La maladie du chikungunya dure environ deux semaines.

Les symptômes sont la fièvre, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des maux de tête.

Les personnes touchées peuvent également présenter une conjonctivite et/ou un érythème (rougeurs sur la peau).

La période d’incubation est d’environ 3 à 10 jours.

Le virus se transmet par les moustiques qui ont piqué un porteur infecté (souvent le moustique Aedes albopictus). En ce qui concerne l’immunité, elle persiste 6 ans après la contamination. Cependant, il est important de savoir qu’elle ne protège pas contre une nouvelle infection ; il faut donc faire attention à cette maladie pour ne pas tomber malade une seconde fois.

Le chikungunya est-il contagieux ?

C’est une question qui mérite d’être posée, car le chikungunya peut être contagieux. Ce virus est transmis par les piqûres de moustiques du genre Aedes (aussi appelés « moustiques tigres »). Si votre enfant ou vous-même avez été piqués par ces moustiques, il y a un risque de contamination.

Le virus se propage dans l’organisme humain par le biais des piqûres de moustique.

La contamination peut également se faire lorsque vous touchez des objets contaminés et que vous vous frottez ensuite les yeux ou la bouche.

Les personnes atteintes ne présentent souvent pas de symptômes visibles et n’ont donc pas conscience qu’elles sont malades. Cependant, si elles sont infectées, elles peuvent ressentir des douleurs aux articulations et avoir des difficultés à marcher et à bouger correctement. Dans certains cas rares, ce virus peut provoquer une maladie grave qui entraîne la mort chez certaines personnes infectées.

Il existe plusieurs traitements contre le chikungunya, dont certains ne sont disponibles qu’en pharmacie sur ordonnance. Ces traitements permettent généralement de soulager les symptômes liés au virus.

Rappel:

  • Il n’existe actuellement aucun vaccin pour protéger contre le chikungunya.
  • Si vous voyagez dans des régions où circule activement ce virus, il est important d’utiliser un insectifuge contenant du DEET.

Quelles mesures dois-je prendre pour prévenir le chikungunya ?

L’épidémie de chikungunya qui sévit dans la région Océan Indien depuis décembre 2013 a fait plus de 60 000 personnes touchées en moins d’un an. Si vous voyagez ou habitez dans une zone à risque, il est important de prendre des mesures préventives pour éviter la propagation du virus.

Les zones les plus touchées par l’infestation sont les zones proches des cours d’eau et des plans d’eau et celles situées au nord-est du pays.

Il est recommandé aux voyageurs qui se rendent sur cette zone de se faire vacciner contre le chikungunya et de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas être infectés pendant leur séjour. Ceux qui voyagent en couple doivent également utiliser un moyen de contraception efficace durant leur escale afin d’empêcher une grossesse non-désirée.

Pour conclure, le chikungunya est causé par un virus transmis par des moustiques qui piquent principalement en journée. Le traitement contre la maladie se fait avec des anti-inflammatoires et de la vitamine C. Il faut éviter les zones infestées car les moustiques peuvent transmettre le virus lorsqu’ils sont infectés.