Causes et symptômes de l’infection virale

Une infection virale est une infection causée par un virus. C’est le cas de la grippe, du rhume, de la varicelle, de la rougeole ou encore de l’herpès. Cette infection peut être bénigne ou grave et nécessite alors un traitement adapté. Nous allons voir en détails comment reconnaître les symptômes d’une infection virale et quels sont les traitements qui existent pour soigner ces infections.

infection virale ou symptômes

La transmission des virus

Le virus est un corps microscopique qui n’est pas visible à l’œil nu.

Il s’agit d’un parasite qui se transmet par contact avec les fluides corporels de la personne infectée, en particulier le sang, les sécrétions vaginales et le lait maternel.

Le virus peut également être transmis par des moustiques infectés. Toutefois, il existe certains cas où cette transmission peut avoir lieu sans contact direct avec une personne infectée :

  • La transmission du virus à travers les objets quotidiens tels que les jouets, les vêtements ou encore la nourriture
  • L’infection du bébé par sa mère si elle est atteinte pendant la grossesse

Les symptômes des virus

Les virus sont des organismes vivants microscopiques, qui sont capables d’infecter des cellules dans lesquelles ils se reproduisent.

Les virus sont classés en deux catégories : les virus à ADN et les virus à ARN. Ces derniers représentent la majorité des virus existants.

Les symptômes des infections virales dépendent de leur type et de l’organe affecté. En général, un agent infectieux provoque une infection aiguë, caractérisée par un grand nombre de symptômes.

L’infection peut être mortelle pour l’hôte si elle n’est pas traitée rapidement (par exemple, la rage).

Le rhume est une maladie bénigne causée par un virus qui affecte principalement le nez et la gorge.

Les symptômes du rhume comprennent :- Une sensation d’irritation- Un écoulement nasal clair ou épais- Parfois, un mal de tête et maux de gorgeLe rhume peut causer une infection secondaire appelée otite moyenne . Cette condition est plus douloureuse que le rhume ordinaire et se produit généralement en raison d’une infection bactérienne résultant du rhume.- Des éternuements excessifs – Une toux irritanteLorsque le froid est intense ou prolongé, il est possible que les voies nasales deviennent bloquées ce qui empêche l’air frais de pénétrer correctement dans votre cavité nasale et provoque des difficultés respiratoires.- Un nez qui couleLa grippe est une infection virale très contagieuse responsable chaque année chez l’homme de millions de cas cliniques graves ou encore plus communs comme la grippe saisonnière (Influenza A) ou la grippe pandémique (Influenza B), dont on retrouve souvent les souches chez l

Le traitement des virus

Le virus est une bactérie. Elle est apparue il y a 3,5 milliards d’années et a évolué depuis pour devenir un organisme complètement autonome.

Il existe différents types de virus : les plus connus sont les virus à ARN (ARN) et les virus à ADN.

Les virus à ARN se propagent par le biais des molécules d’ARN qui circulent normalement dans l’organisme, tandis que les virus à ADN se propagent par le biais des molécules d’ADN présentes dans le corps humain.

Le mode de transmission du virus varie en fonction du type de micro-organisme concerné :

  • les virus à ARN peuvent être transmis par voie respiratoire (par exemple, par la toux ou l’exhalation), buccale (par exemple, via la consommation d’aliments contaminés) ou sexuelle (par exemple, lors des rapports sexuels)
  • les virus à ADN peuvent être transmis par voie respiratoire ou buccale

Les virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Le VIH est un virus qui peut affecter les personnes infectées et leur famille.

Il détruit progressivement les cellules du système immunitaire, ce qui empêche le corps de combattre certaines maladies.

Le VIH est une cause importante de décès chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Les personnes atteintes du VIH sont susceptibles d’avoir des problèmes de santé chroniques ou graves, notamment une pneumonie, des infections bactériennes ou fongiques et une maladie cardiaque. Si vous avez plus de 50 ans et que vous n’avez pas été diagnostiqué comme porteur du VIH, il est possible que vous soyez infectés par le virus sans en avoir conscience.

Vous pouvez également contracter l’infection en ayant des rapports sexuels non protégés avec une personne dont le statut au regard du VIH n’est pas connu ou inconnu. Une infection virale peut se propager rapidement dans votre organisme, mais ne présente généralement pas de symptômes immédiats importants avant plusieurs années après la contamination initiale.

Lorsque cela se produit, l’infection peut provoquer divers effets indésirables tels qu’une fièvre prolongée (plus de 3 semaines) ou persistante (même après la disparition des symptômes), des douleurs musculaires et articulaires importantes (dites « myalgies » ou « arthralgies »), la fatigue physique intense et/ou inexpliquée, les ganglions gonflés aux aisselles ou au cou (parfois appelés « lymphadénopathies ») associés à un épaississement anormal des ganglions situés sur tout le long du tronc (appelée « splenomégalie »). Des analyses doivent être effectués pour confirmer correct

Le virus de l’hépatite

En cas d’hépatite, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de virus qui peuvent infecter le foie. Dans la majorité des cas, l’hépatite est provoquée par un virus.

Lorsque le virus se développe, il peut infecter le foie et y causer une inflammation aiguë ou chronique.

Il s’agit donc d’une maladie potentiellement grave, surtout si elle n’est pas traitée rapidement.

La plupart du temps, les symptômes ne sont pas spécifiques et les personnes infectées par un virus de l’hépatite ne présentent normalement aucun signe visible de la maladie.

Les personnes atteintes par cette infection peuvent souffrir d’une jaunisse (coloration jaune de la peau et des yeux), d’un manque d’appétit ou encore avoir des douleurs abdominales. Une infection virale à l’origine de cette maladie est généralement contractée au cours d’une relation sexuelle non protégée ou via une transfusion sanguine contaminée.

Le risque est également plus grand chez les personnes qui consomment régulièrement du sang contaminé (telles que les toxicomanes) ou dont le système immunitaire est affaibli suite à un traitement contre le VIH/SIDA ou à une greffe rénale ou hépatique.

Les virus du SRAS

Le SRAS est une infection virale qui a touché la Chine en 2002, puis l’Asie et le reste du monde. Cette maladie provoque de nombreuses complications : pneumonie, insuffisance rénale et système respiratoire.

Le virus du SRAS se transmet par voies aérienne et/ou alimentaire.

La transmission interhumaine est possible, mais très rare.

Les personnes les plus à risques sont les personnes âgées ou celles souffrant d’une maladie chronique (diabète, etc.).

Il est important de rappeler que cette pathologie est grave et qu’il ne faut pas la prendre à la légère.

Le virus peut également contaminer un porteur sain qui ne présente aucun symptôme particulier. Certains patients développent des formes graves de la maladie tandis que d’autres ne ressentent que des symptômes bénins.

Le virus Ebola

Le virus Ebola a fait des ravages dans plusieurs pays africains, dont la Guinée.

Il s’agit d’une infection virale qui se transmet par contact direct avec du sang, des liquides biologiques ou les tissus de sujets infectés.

Les symptômes ressentis peuvent être très variables d’un individu à l’autre : fièvre, douleur musculaire, maux de tête et fatigue extrême. Parfois, cette maladie est fatale si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Lorsqu’il y a un cas confirmé chez un proche ou un collègue de travail, il faut rester calme et éviter le stress pour ne pas transmettre le virus à une autre personne. En cas de contact direct avec du sang contaminé (sang sur une coupure ou éclaboussure de sang), il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger (se laver les mains régulièrement et complètement). Si vous faites partie des personnes exposées au risque d’infection par le virus Ebola et que vous présentez des symptômes comme ceux décrits ci-dessus : fièvre supérieure à 38°C ; signes digestifs (nausée, vomissements) ; signes généraux : frissons ; courbatures ; signes respiratoires (difficultés à respirer) ; perte de poids inexpliquée; jaunissement de la peau et /ou du blanc des yeux… Contactez immédiatement votre médecin traitant qui vous orientera vers un centre spécialisée pour recevoir le traitement approprié.

BON A SAVOIR: Pour plus d’information sur ce thème:
URLhttp://www.france24.com/fr

Les virus Zika

Le virus Zika est un virus transmis par les moustiques.

Il a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947, puis il a été détecté à plusieurs reprises au Brésil et en Amérique du Sud. Bien que les infections à virus Zika soient bénignes dans la plupart des cas, elles peuvent entraîner de graves complications neurologiques chez certaines personnes.

Le virus Zika est présent dans toute l’Amérique latine et aux Caraïbes, l’Asie, le Pacifique occidental et l’Afrique subsaharienne. En 2015, le virus a également été signalé pour la première fois en Europe et aux États-Unis.

  • L’infection à virus Zika
  • La grossesse
  • Les malformations congénitales

La grippe est une infection virale qui se transmet par les gouttelettes de salive projetées lorsque la personne malade tousse ou éternue. Cette infection peut se propager aussi bien dans un milieu fermé, comme une salle de classe, que dans un milieu ouvert, comme un centre commercial.