Cancer colorectal: le nombre de jeunes adultes augmente, voici les risques à connaître

Autrefois considéré comme une maladie des plus âgés, le cancer colorectal est aujourd’hui en hausse chez les jeunes adultes. Les médecins du Yale Medicine Colon & Rectal Surgery constatent de plus en plus de diagnostics de cancer du côlon auprès de patients âgés de moins de 35 ans. Les symptômes peuvent être facilement confondus avec d’autres affections et le diagnostic est souvent une épreuve majeure pour la génération Y et les générations futures.

La bonne nouvelle est que si le cancer colorectal est détecté tôt, le taux de survie est très favorable. Prendre conscience des niveaux élevés de risques et en apprendre davantage sur les symptômes, les traitements et le dépistage peut réduire le nombre de diagnostics tardifs et sauver des vies.

Quelle est la différence entre le cancer colorectal et le cancer du côlon?

Le cancer colorectal fait référence aux cancers qui se développent dans le côlon et le rectum. Le côlon est une partie du système digestif qui relie l’estomac à l’anus. Le rectum fait partie du côlon et s’étend directement à l’anus. Les types les plus fréquents de cancer colorectal sont les adénocarcinomes qui se développent à partir des cellules qui tapissent le côlon et le rectum, mais d’autres types de tumeurs peuvent également se produire.

Quels sont les symptômes du cancer du côlon?

Les symptômes du cancer du côlon varient selon la taille et l’emplacement de la tumeur. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

– Saignement rectal ou présence de sang dans les selles;
– Changement dans la fréquence des selles;
– Douleur abdominale;
– Ballonnement et gonflement;
– Perte inexplicable de poids;
– Fatigue;
– Vomissements;
– Fausse envie d’aller à la selle;
– Diarrhée ou constipation persistante; et
– Anémie chronique due à un manque de globules rouges.

Certains symptômes peuvent ressembler à ceux d’autres conditions médicales moins graves, ce qui rend le diagnostic encore plus difficile chez les jeunes adultes. Si vous remarquez l’un ou plusieurs de ces symptômes, vous devriez parler à votre médecin afin qu’il puisse vous faire passer des tests pour exclure un cancer colorectal.

Quel est le traitement pour le cancer colorectal?

Le traitement pour le cancer colorectal dépendra des antécédents médicaux du patient, du stade du cancer, du type de cancer et des objectifs du traitement. La chirurgie est la principale option de traitement pour les patients atteints de cancer colorectal localisé, bien que certains cancers locaux puissent également nécessiter un traitement supplémentaire avec la radiothérapie ou la chimiothérapie. Les traitements métastatiques peuvent inclure la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et/ou d’autres traitements symptomatiques.

Comment le cancer colorectal peut-il être prévenu?

Le meilleur moyen de prévenir le cancer colorectal est d’agir pour minimiser son risque et réduire son incidence. Le Programme national américain de dépistage recommande que les adultes âgés de 50 à 75 ans se fassent dépister pour le cancer colorectal, car ce cancer est plus fréquent chez les personnes âgées. Certaines personnes ont un risque accru de développer un cancer colorectal, en particulier celles ayant une histoire familiale ou personnelle des maladies inflammatoires intestinales (MII). Ces personnes peuvent avoir besoin d’un dépistage plus précoce et plus fréquent que ceux qui n’ont pas ces antécédents médicaux.

Les changements de mode de vie peuvent également aider à prévenir le cancer colorectal. La participation régulière à l’exercice physique, l’arrêt du tabagisme, l’amincissement pour atteindre un poids sain et une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers et aliments fibreux sont autant d’options qui peuvent contribuer à réduire le risque de cancer colorectal. Les scientifiques continuent également à publier des données sur les facteurs génétiques susceptibles de favoriser le développement du cancer colorectal, qui peuvent orienter un futur diagnostic et des stratégies thérapeutiques personnalisées.

Quels sont les projets de recherche liés au cancer colorectal?

L’augmentation continue des patients atteints de cancer colorectal signifie que des millions de dollars sont consacrés chaque année à la recherche sur cette maladie. Au cours des années précédant 2020, plusieurs essais cliniques importants se sont penchés sur le traitement du cancer colorectal et ont encouragé les progrès thérapeutiques importants qui peuvent avoir un impact sur l’avenir pour les patients atteints de cette pathologie grave.

Les chercheurs travaillent également sur des progrès technologiques pour améliorer les tests pratiques pour le dépistage du cancer colorectal et développer des tests permettant une détection plus précoce afin que les patients puissent profiter d’un pronostic plus favorable. Les données cliniques et génétiques sont également exploitées pour améliorer la prise en charge personnalisée des patients atteints de cancer colorectal en fonction du profil spécifique du patient et du type particulier de tumeur.

Conclusion

Le cancer colorectal est une maladie grave dont le nombre de diagnostics chez les jeunes adultes ne cesse d’augmenter. Les symptômes sont faciles à confondre avec ceux d’autres maladies moins graves et il convient donc de poser un diagnostic rapide pour permettre aux patients atteints d’un cancer colorectal d’avoir un meilleur pronostic. Des tests réguliers et des changements durables du mode de vie sont indispensables pour réduire le risque d’une telle maladie grave et sauver des vies. De nombreuses avancées technologiques sont en cours pour améliorer la prise en charge personnalisée des patients atteints de cancer colorectal en s’appuyant sur les données cliniques et génétiques disponibles.

Bien que les cancers du colon soient bien différents, les risques liés à l’inhalation de produits cancérigènes sont similaires. Les bougies parfumées peuvent constituer un danger pour la santé en raison de leur teneur en substances toxiques et irritantes.