APHASIE PROGRESSIVE : UNE MALADIE RARE ET INCONNUE

L’aphasie progressive est une maladie qui touche les personnes âgées. Elle se caractérise par une perte de la parole et des difficultés à comprendre ce qu’on dit. Cette maladie peut être due à un accident vasculaire cérébral, une tumeur au cerveau ou encore à une maladie dégénérative comme la maladie d’Alzheimer. Dans cet article, nous allons voir plus en détails les symptômes de l’aphasie progressive ainsi que les traitements possibles.

Aphasie : quand les mots ne viennent plus – Allo Docteurs

La définition de l’aphasie progressive

Les troubles de la communication sont des troubles du langage qui peuvent être d’origine neurologique, psychologique ou génétique.

Les troubles spécifiques du langage sont des maladies qui affectent l’expression orale et écrite, mais aussi les activités de communication telles que le langage, la compréhension et l’utilisation du langage. Dans un premier temps, il faut savoir que cette pathologie n’est pas une maladie rare. En effet, toutes les cinq minutes dans le monde naît une personne souffrant d’une affection neurologique touchant le système nerveux central. Environ 50 % à 60 % des patients atteints de la maladie d’Alzheimer présentent une altération du langage avancée (aphasie). Quand on parle d’aphasie progressive, on entend par là qu’il s’agit d’une forme particulière de trouble de la communication qui est due au vieillissement normal du système nerveux central (SNC).

Lorsqu’on parle d’aphasie progressive :

  • On entend par là qu’il s’agit d’une forme particulière de trouble de la communication qui est due au vieillissement normal du système nerveux central.
  • Cette pathologie est caractérisée par un déclin progressif et irréversible des capacités cognitives.

Les causes de l’aphasie progressive

L’aphasie progressive peut prendre différentes formes. Elle peut être causée par une dégénérescence des cellules cérébrales, qui sont responsables de la production de l’information et de son acheminement vers les zones du cerveau impliquées dans le langage.

L’aphasie progressive peut être causée par une infection ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Les personnes atteintes d’une aphasie progressive ont des difficultés à communiquer, même si elles n’ont pas perdu complètement la capacité de comprendre et de parler. Elles ne sont plus en mesure d’exprimer leurs pensées et leurs émotions correctement. Si vous souffrez d’une aphasie progressive, vous pouvez avoir besoin de l’aide d’autres personnes pour effectuer les tâches du quotidien. Cela signifie que vous devrez apprendre à effectuer certaines tâches qui vous semblent aisément compréhensibles, comme faire votre lit ou cuisiner un repas simple. En outre, il se peut que vous soyez obligé(e) de demander à quelqu’un d’autre d’effectuer certains actes ménagers qui nécessitent habituellement un effort physique important. Par exemple, il se peut que votre partenaire ou votre conjoint(e) doive mettre votre lessive en route ou pratiquer un sport pour éliminer les toxines accumulées dans votre corps.

Les symptômes de l’aphasie progressive

Dans le cas de l’aphasie progressive, le patient éprouve des difficultés à parler, mais il peut continuer à entendre et comprendre ce qu’on dit.

Il ne peut plus lire ou écrire.

Les troubles de la parole sont un signe avant-coureur de la maladie.

Vous pouvez aussi être atteint de cette affection si vous souffrez d’une perte auditive grave et continue, ou si votre audition est très affaiblie.

La communication orale devient alors impossible et toute lecture devient difficile.

L’écriture peut être compromise, car elle demande une attention particulière dont les personnes atteintes d’aphasie progressive ont tendance à se priver. Un autre symptôme possible est la difficulté à reconnaître les visages familiers ou ceux que l’on voit pour la première fois.</

Le diagnostic de l’aphasie progressive

Le diagnostic de l’aphasie progressive est souvent difficile à établir et nécessite une prise en charge médicale.

La première étape consiste à déterminer si le patient souffre d’une aphasie progressive ou non.

Le médecin utilisera plusieurs techniques pour diagnostiquer l’aphasie, notamment des tests d’audition, de vision et de langage.

Il peut également demander au patient de répondre à un questionnaire portant sur ses troubles du langage.

L’examen clinique permettra par la suite d’observer les fonctions cognitives du patient : la vitesse de traitement du langage, sa compréhension et son expression orale.

Les troubles du langage observés sont essentiellement causés par une atteinte cérébrale entraînant une altération des facultés mentales (perte d’autonomie). Si le diagnostic est confirmé, il sera possible alors de rechercher les causes de l’atteinte cérébrale via une IRM ou un scanner cérébral afin d’en déterminer les causes exactes (AVC, tumeur…).

Le traitement de l’aphasie progressive

L’aphasie progressive est une maladie qui entraîne des troubles de l’expression et de la compréhension du langage. Elle est caractérisée par une altération variable du langage, associée à d’autres troubles cognitifs et comportementaux.

Il est possible que cette maladie provoque un changement dans les activités quotidiennes, ce qui peut conduire à une perte de la capacité à accomplir des tâches simples comme se nourrir, s’habiller ou s’occuper des enfants.

Vous pouvez vous-même être affecté par l’aphasie progressive si vous êtes atteint par la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. Dans certains cas, il n’est pas possible d’identifier clairement le type de maladie dont souffre la personne concernée.

La difficulté pour le diagnostic repose sur le fait qu’il n’existe pas encore de test spécifique permettant d’identifier avec précision l’apparition des premiers symptômes liés à l’aphasie progressive. Certains patients ne montrent aucun signe visible de cette pathologie avant quelques années seulement après le début des symptômes.

Les moyens thérapeutiques actuels sont principalement centrés sur l’aménagement du domicile afin que les personnes atteintes puissent continuer à vivre chez elles en toute autonomie et bénéficier d’un cadre familial protecteur.

La prévention de l’aphasie progressive

L’aphasie est une pathologie qui se caractérise par la perte progressive du langage.

Le patient atteint d’aphasie présente des troubles de la parole et un trouble de l’expression, ce qui peut être handicapant dans sa vie quotidienne.

Il existe plusieurs types d’aphasies progressives. Dans certains cas, le patient conserve son niveau de compréhension orale ou écrite, mais il ne peut plus s’exprimer correctement. Dans certains cas, le patient conserve son niveau de compréhension orale ou écrite, mais il ne peut plus s’exprimer correctement.

Lorsque l’aphasique ne parvient pas à communiquer oralement et qu’il n’a aucun support visuel pour accompagner sa parole (comme un tic-tac), on parle alors d’aphasie sémantique globale ou « mutisme akinétique ».

Lorsque l’aphasique ne parvient pas à communiquer oralement et qu’il n’a aucun support visuel pour accompagner sa parole (comme un tic-tac), on parle alors d’aphasie sémantique globale ou « mutisme akinétique ». Enfin, si le patient a conservé une compréhension orale et écrite mais qu’il ne peut plus articuler ni prononcer les mots correctement, on parle alors d’une aphasie expressive ou « mutisme apraxique ». Si ces différents symptômes persistent pendant au moins six mois après le début des troubles du langage chez un sujet jeune (moins de 60 ans), cela signifie que celui-ci souffre probablement d’une forme progressive de la maladie d’Alzheimer.

Les traitements

Si l’aphasie progressive est générée en partie par des causes

Les complications de l’aphasie progressive

Les personnes atteintes de l’aphasie progressive peuvent avoir des difficultés à parler, à comprendre ce qui se dit autour d’elles et à communiquer avec leurs proches. Ces complications sont souvent liées au vieillissement du cerveau et résultent souvent d’une maladie dégénérative appelée la maladie d’Alzheimer.

Les troubles de la parole peuvent alors entraîner une perte de mémoire ou un changement de personnalité.

Il est important de consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic précis et pour éviter que les complications ne s’aggravent. Si vous êtes touché par l’aphasie progressive, il est important de prendre soin de vous et d’être attentif aux signaux que votre corps vous envoie.

Lorsque vous constatez des difficultés à parler, il faut consulter immédiatement votre médecin traitant afin qu’il puisse diagnostiquer rapidement l’origine du problème. Parlez-en autour de vous afin que les membres de votre famille puissent reconnaître les signaux qui indiquent que quelque chose ne va pas chez vous. Cela permettra également à ces personnes de prendre conscience qu’elles doivent veiller sur votre santé et demander conseils si elles voient que quelque chose cloche chez vous ou si elles remarquent une évolution anormale chez vous.

La vie avec l’aphasie progressive

Les personnes qui souffrent d’aphasie progressive connaissent des difficultés à communiquer. Ces troubles de la communication peuvent affecter la capacité à parler ou à écrire.

Les personnes atteintes d’aphasie progressive doivent souvent composer avec une perte de langage et des difficultés pour comprendre ce qui est dit. Elles ont également tendance à oublier ce qu’elles ont déjà dit, car leur cerveau n’est plus en mesure de se souvenir de séquences précédentes.

Il faut savoir que l’aphasie progressive, comme toute autre forme d’aphasie, peut avoir un impact considérable sur les activités quotidiennes.

Les personnes atteintes d’aphasie progressive sont touchées par différents symptômes :

  • Elles peuvent avoir du mal à trouver les mots justes
  • Elles peuvent avoir du mal à exprimer leurs idées clairement
  • Elles peuvent avoir du mal à prononcer certains mots
  • Elles peuvent avoir du mal à retenir ce qu’elles viennent de dire

En conclusion, il est nécessaire de s’assurer que le patient a bien cette pathologie avant de lui proposer un traitement à base d’oxygène.